De la nécessité de ne pas hypertrophier le faux débat sur l'émergence...

De la nécessité de ne pas hypertrophier le faux débat sur l'émergence...

Entre le professeur Mlamali produisant des articles aux allures d’essai sur l’émergence aux Comores sans employer ce mot privilégiant à raison celui de développement avec sa fibre d’enseignant de lettres et d’ancien ministre faite d’approche philosophique et sociologisante, et l’opportuniste Larifou profitant à défaut d’autres choses des rassemblements à l’occasion des prières de vendredi pour enseigner une émergence dont on se demande d’où tient-il l’autorité pour le faire, et le président Azaly procédant à un infléchissent du sens dans une interview au Financial Afrik, fuyant la définition chinoise, indienne de l’émergence et se réfugiant dans une idée vague de passage à un point économiquement supérieur obscur, c’est toute la nécessité d’une clarté sémantique et conceptuelle qui reste posée.

Loin de notre doyen qui rentre dans le débat en posant la question de la compatibilité de l’émergence avec ce qu’il nomme la permanence tragique, on se doit de rappeler la nécessité de ne pas tomber dans le piège d’une espèce de marketing politique qui cacherait une vacuité de vision politique et un défaut d’action pour agir sur le présent de manière pragmatique et efficace pour rendre le futur moins problématique.

De ce point de vue, on ne peut manquer de saluer les efforts de clarification sur ce débat apportés dans le Financial Afrik. Il parle de passage de sous-développement à un point économiquement supérieur, là où Larifou et d’autres griots parlent d’émergence. C’est une avancée cruciale dans la nécessaire clarification du débat sur l’émergence aux Comores. Il n’est donc plus opportun de continuer à philosopher et à gloser sur un sujet qui n’est plus d’actualité.
Un article qui traite de l’émergence aux Comores dans l’absolu n’est qu’une pure élucubration ! La campagne de sensibilisation sur l’émergence aux Comores telle qu’elle s’organise dans certaines mosquées après les prières de vendredi sans en définir les contours , destinées à justifier un changement de constitution et des institutions est une escroquerie intellectuelle.

Azaly a amorcé le débat de la clarification sur la question de l’émergence. Pas d’émergence indienne ! Pas d’émergence chinoise. Il ne fait plus sien ce vocable ; il parle de passage d’un sous-développement à un point économiquement supérieur.De quel sous-développement parle-t-il? L’esprit de la loi de finance 2017 qui assimile les Comores à un pays développé qui gère mal ses finances n’est-elle pas en contradiction avec ce constat ? Quel est ce point économiquement supérieur ? Comment l’atteindre ? Voilà des questions concrètes, qui intéressent le présent et le futur des comoriens qui doivent nourrir de façon utile le débat du moment.

Traiter de la question de l’émergence aux Comores alors que le président y a renoncé et cherche à s’engager dans du raisonnable, c’est s’engager dans une démarche métaphysique et peut-être aussi existentielle pour les uns ou dans une volonté consciente de mystification des comoriens pour les autres… Une mystification qui consiste à tout peindre aux couleurs de l’émergence et en fixant un horizon dont on se refuse même à azurer d’ailleurs : « Ce n’est pas l’émergence indienne, ce n’est pas l’émergence chinoise » dixit Azaly.

Une mystification qui compenserait l’inaction, le manque d’analyse, l’absence de vision des hommes et qui parerait les avatars du sous-développement : absence d’infrastructures économique et de production, de créations de richesses nationales, de consommation, misère et pauvreté, chômage endémique et massif, désespoir et défaut de perspectives pour l’avenir, et pour reprendre l’expression de notre doyen, la permanence tragique, AUX COULEURS DE L’EMERGENCE…
Alors de grâce, ne participons à l’hypertrophie du débat sur un sujet à propos duquel Azaly lui-même opère une marche arrière salutaire, et ce par respect à nos compatriotes en attente de solutions pouvant atténuer leur difficultés d’aujourd’hui et celles de demain. AHMED Bourhane
Nom

A la Une,319,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,33,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,48,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1529,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1402,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,57,Ali Mmadi,162,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,58,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,384,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,677,Comores Développement,88,ComoresDroit,403,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5314,Daoud Halifa,160,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,87,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1050,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2793,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1398,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,35,HALIDI IBRAHIM Farid,22,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,235,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,104,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,81,Mayotte,2019,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,418,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,103,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1507,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,465,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,143,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4302,Publication Article,1,Rafik Adili,35,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,62,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,412,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,888,Tribune libre,2633,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: De la nécessité de ne pas hypertrophier le faux débat sur l'émergence...
De la nécessité de ne pas hypertrophier le faux débat sur l'émergence...
De la nécessité de ne pas hypertrophier le faux débat sur l'émergence...
https://2.bp.blogspot.com/-QHP8tgmp6Ok/WTgDDIZ4AmI/AAAAAAACMZc/Ocfb--ofUQoMHw0Yj86C1JBmC9ON-ayVACLcB/s320/emergence%2Bazali.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-QHP8tgmp6Ok/WTgDDIZ4AmI/AAAAAAACMZc/Ocfb--ofUQoMHw0Yj86C1JBmC9ON-ayVACLcB/s72-c/emergence%2Bazali.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2017/07/de-la-necessite-de-ne-pas-hypertrophier.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2017/07/de-la-necessite-de-ne-pas-hypertrophier.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy