France. Un comorien de 29 ans a sauvé quatre enfants d’un incendie

PARTAGER:

Un important incendie s’est déclaré dans le quartier de Montreux ce jeudi 23 août, à Sablé-sur-Sarthe, en milieu d’après-midi. Un incendi...

Un important incendie s’est déclaré dans le quartier de Montreux ce jeudi 23 août, à Sablé-sur-Sarthe, en milieu d’après-midi. Un incendie qui s’est déclenché au dernier étage du 1, avenue Bückeburg, dans un bâtiment Sarthe Habitat. Une trentaine de pompiers, venus des centres de Sablé, Auvers-le-Hamon et Saint-Denis-d’Anjou sont intervenus sur les lieux, en compagnie des gendarmes et de la police municipale de Sablé. Tout l’immeuble a dû être évacué.
Les circonstances de ce départ de feu restent encore floues, certains bruits de trottoirs évoquaient des jeux avec des allumettes, sans que cela ne puisse être confirmé officiellement. Malgré ce faits divers, le drame a tout de même été évité. Grâce à l’intervention d’un seul homme : Gilda Garbin.


Nombreuses étaient les personnes à suivre l'évolution de l'incendie. Certains n'hésitaient pas à expliquer ce qu'ils avaient vu aux gendarmes.
Nombreuses étaient les personnes à suivre l'évolution de l'incendie. Certains n'hésitaient pas à expliquer ce qu'ils avaient vu aux gendarmes.


… un héros…
Gilda Gabin, ancien militaire, a 29 ans. Et c’est le héros, n’ayons pas peur des mots, du jour. Il faut dire qu’il a sauvé la vie des quatre enfants présents dans l’appartement où s’est allumé l’incendie. Des enfants qui avaient 2, 6, 8 et 14 ans. Des âges confirmés par la gendarmerie sur place.
J’étais assis avec des potes sur le banc, à 150 mètres de l’immeuble. Puis l’un d’eux me dit qu’il y a de la fumée. Comme j’ai ma copine qui habite-là, j’ai foncé. Mais ce n’était pas chez elle. C’était à côté ! J’ai alors vu les enfants sur le balcon. Je suis monté et j’ai défoncé la porte à coups de pied. Au bout de six ou sept tentatives, j’y suis arrivé. J’ai sorti les quatre enfants. Il y avait beaucoup de fumée. Je n’y voyais rien dans l’escalier ! Et on est sorti comme ça… Cinq minutes de plus, et c’était le drame ! Dieu merci, tout s’est bien passé…“#Vidéo du témoignage#
Un acte de bravoure incroyable salué par tous les badauds présents sur les trottoirs en face du bâtiment sinistré. Mais aussi par le maire en personne, Marc Joulaud. “C’est incroyable ce qu’il a fait. C’est exceptionnel. Un exemple à suivre.” Le principal concerné, bien modeste, ne se rendait pas encore compte de l’acte héroïque qu’il venait de réaliser. “Quand il suffit de sauver une vie, on fait ce que l’on peut ! Quand j’ai vu les enfants crier, pleurer, les yeux tous rouges, je n’ai pas calculé. Quelqu’un d’autre aurait fait la même chose que moi.” En attendant, les dégats sont là. Et les logements inoccupables par l’eau qui s’infiltre dans les étages inférieurs. Le relogement est donc inévitable.
Un Sabolien de 29 ans, Gilda Garbin, a sauvé quatre enfants des flammes.
Un Sabolien de 29 ans, Gilda Garbin, a sauvé quatre enfants des flammes.

… et des familles à reloger
L’appartement est totalement détruit. Il faut prévoir le relogement total de la cage d’escalier. Les autres appartements en bas ont été touchés par l’eau qui vient s’infiltrer.” Le constat, établi par les pompiers après leur état des lieux, est implacable. Aucun des six logements occupés ne pourront être réhabités dans l’immédiat. Il faut donc reloger cinq foyer dans l’immédiat, le sixième étant absent, pour cause de vacances. “On gère le relogement avec le CCAS et la Croix-Rouge, explique Thomas Allinant, le responsable de site de Sarthe Habitat sur le quartier de Montreux. Il faut trouver des logements vides, que l’on a, et un minimum de mobilier. À l’heure actuelle, on étudie des logements vides dans le quartier de la Rocade. On essaye de répondre à la même typologie, T2 et T3.
Car pour cause de Festival baroque, les hôtels sont tous complets ou presque. “On a des espaces libres, assure Nicolas Fossey, directeur du CCAS. On travaille sur les conditions de confort et que les relogés aient un minimum de mobilier. Mais c’est compliqué. On reste à pied d’oeuvre tant qu’il n’y a pas de solution de relogement pour tout le monde. Le problème, c’est que plus on attend, moins on aura de chances d’avoir de la place dans les hôtels.” Même si certains ont réussi à s’arranger avec leur famille, d’autres n’ont pas d’autre choix que de prendre l’offre qu’on leur fait. Comme Houdhoulani, qui vit en couple avec ses trois enfants, juste en-dessous de l’appartement à l’origine du feu. “On nous propose quelque chose sur La Flèche. Mais on ne sait même pas comment on va y aller ! On ne peut même pas retourner chez nous ! Le bébé a besoin de ses affaires et de lait. C’est l’urgence pour nous, là. Cela commence à nous peser d’attendre. On ne sait pas ce qu’on va devenir…

Examens de contrôle pour les enfants
Quant aux quatre enfants de 2, 6, 8 et 14 ans pris dans l’incendie, et même si le major Pointecouteau affirmait que “les enfants n’ont pas été blessés, qu’ils n’ont pas été transportés au centre hospitalier et qu’ils vont tous bien”, des examens ont tout de même été réalisés sur ces quatre jeunes victimes. “On va faire souffler les enfants pour voir s’ils ont inhalé du monoxyde de carbone“, ceux-ci se plaignant de difficultés et de maux respiratoires. Pendant ce temps, la Ville de Sablé mettait à disposition une benne pour évacuer le lieu touché. “On enlève le gros, ce qu’il y a de nécessaire, explique l’un des pompiers présents sur place. On va aussi veiller à assécher toute la cage d’escalier.” Quant aux gendarmes, ils vont assurer “un barriérage pour éviter tout accès au lieu aux curieux ou aux voleurs, assure l’un d’eux. Des patrouilles de gendarmerie seront aussi effectuées régulièrement.
Cet incendie n’est pas le premier du genre dans le quartier de Montreux. Comme en atteste Thomas Allinant. “C’est le cinquième depuis 15 mois. Le premier, c’était à Pâques 2011. C’est accidentel jusqu’à maintenant. C’est surtout de la négligence. C’est souvent une manipulation de briquet ou d’allumettes par des enfants qui tournent mal.” Pour Sarthe Habitat, ce faits divers implique une réhabilitation plus importante que prévue sur le bâtiment. “Elle était prévue, à la base, pour l’après été. Elle concernait les façades, les terrasses et l’intérieur pour une partie des logements. Aujourd’hui, il y a donc ce qui était prévu. Et il faudra rajouter au bout pour le reste du bâtiment. La toiture a pris un sérieux coup.” Un bien triste épisode qui aurait pu être plus grave. Pas de vies humaines perdues, juste des dégâts matériels.

Nicolas Fossey, directeur du CCAS, en pleine discussion avec une famille à reloger.
Nicolas Fossey, directeur du CCAS, en pleine discussion avec une famille à reloger.


Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,109,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2154,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1634,Ahmadou Mze,88,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1248,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8902,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,181,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1663,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3310,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1630,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,831,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,480,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2651,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,211,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,141,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6115,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1193,Tribune libre,4795,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: France. Un comorien de 29 ans a sauvé quatre enfants d’un incendie
France. Un comorien de 29 ans a sauvé quatre enfants d’un incendie
http://www.lesnouvellesdesable.fr/files//2012/08/FD-Montreux9-630x0.JPG
https://i.ytimg.com/vi/DYUWjzUoL5g/default.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2012/08/france-un-comorien-de-29-ans-sauve.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2012/08/france-un-comorien-de-29-ans-sauve.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières