Adresse à la Nation du Président de l’Union des Comores, à l’occasion de la célébration du nouvel an 2012

PARTAGER:

Palais de Beit Salam, le 31 décembre 2011 • Comoriennes, Comoriens ; • Mes Chers compatriotes ; • Hôtes des Comores ; A l'aube du nouv...

Palais de Beit Salam, le 31 décembre 2011
• Comoriennes, Comoriens ;

• Mes Chers compatriotes ;

• Hôtes des Comores ;
A l'aube du nouvel an, je souhaite à toutes et à tous, une bonne et heureuse année 2012.
En ces instants précis, j'ai une pensée solidaire pour ceux d'entre nous qui souffrent dans leur chair. Je leur souhaite un rapide rétablissement et leur exprime toute ma sympathie dans les épreuves qu'ils traversent.
Je joins mes prières à celles de tous les Comoriens où qu'ils se trouvent, pour que cette année soit, celle du bonheur familial, de la prospérité et du mieux-être. Pour la Nation comorienne, je prie pour une année de paix, de progrès, de prospérité et de concorde, Inchaallah.
Mes Chers Compatriotes,
L'année 2011 s'achève et c'est pour moi, une occasion cruciale pour livrer un premier bilan de mon action et tracer les perspectives pour l'année 2012.
Le 26 mai 2011, notre pays a vécu pour la seconde fois, une alternance pacifique qui m'a porté à la Magistrature Suprême.
Ce jour là, dans mon discours d'investiture, j'ai affirmé ma volonté de bien vouloir tenir mes promesses électorales.
Il s'agit notamment de consolider l'unité nationale, de rechercher la croissance économique et le développement social en vue de bâtir un pays prospère, dans la paix, la sécurité et la stabilité et d'édifier une société équitable et respectueuse de la démocratie et des droits de l'Homme.
Le 10 août dernier nous avons commencé à traduire ces engagements électoraux en actions à travers l'élaboration de la feuille de route du Gouvernement pour le quinquennat de mon mandat, une feuille de route complétée, le 15 aout, par la remise solennelle des lettres de missions aux Vice-présidents et aux Ministres. En début octobre, le séminaire gouvernemental élargi aux Iles autonomes nous a permis de discuter des grandes questions institutionnelles et financières pendantes.
Ainsi, les lignes de bases de l'action gouvernementale ont été tracées, les orientations politiques sectorielles définies et les compétences respectives de l'Union et des îles clarifiées.
Chers Compatriotes,
Les problèmes de nos îles sont d'ordre économique et social et sont presque identiques partout, sauf qu'ils sont plus aigus d'une île à l'autre.
Ces problèmes sont liés essentiellement à l'épineuse question de l'énergie, à la vétusté ou à l'insuffisance des infrastructures routières, et à l'absence d'une politique de l'emploi soutenu par des investissements dans le secteur privé.
Je suis conscient des situations difficiles vécues tous les jours par les hommes et les femmes de ce pays et c'est pour résoudre ces problèmes que nous avons pu obtenir de l'Union Européenne un don d'un montant de deux millions cinq cent milles euros (2.500.000 euros) pour la promotion de l'énergie solaire, un projet qui doit débuter à Mohéli et ensuite s'étendre progressivement sur les deux autres îles.
C'est dans le même sens que nous avons obtenu de ce même partenaire un don d'un montant de vingt sept millions d'euros (27.000.000 d'euros) pour la construction de la route Ouallah-Miringoni à Mohéli et le démarrage de l'entretien des routes sur l'ensemble du territoire national.
Nous nous félicitons également de l'inauguration il y a quelques jours de la route Hajoho-Jimlimé financée par l'Agence Française de Développement.
En outre, avec la BAD j'ai positivement accueilli la nouvelle stratégie que cette Banque déploie jusqu'en 2015, orientée essentiellement en ce qui concerne les Comores, vers le secteur énergétique et la diversification de l'économie, pour permettre le développement des petites et moyennes entreprises notamment la pêche.
Avec le COMESA, nous avons retenu les secteurs prioritaires dans lesquels il pourrait intervenir pour appuyer le développement des Comores.
Il s'agit de l'énergie, des infrastructures routières, des transports et de la sécurité maritime, surtout en cette période de prolifération de la piraterie dans la zone de l'Océan Indien et enfin du tourisme.
Je voudrais souligner ici que cette Organisation a également pris l'initiative d'accorder des compensations financières aux Comores, pour couvrir les pertes issues de l'ouverture du pays aux produits de la région.
Toujours dans le cadre de la promotion des infrastructures routières, nous saluons l'appel d'offres lancé en vue de la réfection de 75 km de routes, sur l'ensemble du territoire national, sur financement de la Conférence de Doha.
Nous nous réjouissons également des travaux de réfection de 41 km de routes, sur l'ensemble du territoire national par l'entreprise Colas, sur financement propre de l'Etat et enfin des travaux en cours effectués par HSS et relatifs à la réhabilitation de la route de Mboueni et à la construction du Terminal de ferry de Moroni, destiné à faciliter le transport des biens et des personnes entre les îles.
Dans le cadre de la coopération régionale, nous avons entamé en septembre dernier des discussions pour une libre circulation des personnes et des biens entre les Comores et la Tanzanie, ce qui va faciliter les échanges entre nos deux pays.
Nous avons également signé le 05 décembre dernier les accords sur la délimitation de nos frontières maritimes communes avec la Tanzanie et le Mozambique, pour plus de paix, de sécurité et de stabilité entre nos pays et dans notre continent.
Nous allons poursuivre ce processus de délimitation de nos frontières en ce début d'année avec les Seychelles et plus tard avec Madagascar.
Mes Chers concitoyens,
Comme je l'ai toujours dit, la lutte contre la pauvreté et pour la réduction du chômage constituent les priorités de mon Gouvernement.
Aussi, la redynamisation de la coopération bilatérale avec le Qatar dans le cadre du suivi de la conférence de Doha sur le développement et l'investissement va permettre de relancer l'emploi et promouvoir le développement socio-économique de notre pays, notamment avec :
-   le lancement des travaux de construction de l'Usine de Pêche à Voidjou ;
-   la construction de l'Hôpital de Hombo à Anjouan en janvier prochain ;
-   La construction d'une salle de spectacle à Fomboni, dans l'île de Mohéli et la réhabilitation du Gouvernorat de cette même île,
-   le lancement, pendant le premier trimestre de l'année 2012, du chantier des travaux relatifs à la construction de l'Hôtel Galawa en Grande Comore ;
-   l'extension de l'Hôtel Retaj en Grande Comore pendant la même période, ainsi que ;
-   la mise en œuvre de différents projets de développement social et humanitaire dans les trois îles.
Toujours, dans le cadre du développement, notre pays a procédé récemment avec l'AFD à la signature d'une convention de financement sur l'adduction d'eau dans la région de Djando à Mohéli, d'un montant de quatre millions deux cent mille euros (4.200.000 euros) et sur co-financement Union Européenne - AFD d'un projet d'adduction d'eau dans la région de Domoni à Anjouan, d'un montant de six millions d'euros (6.000.000 d'euros).
D'autres conventions ont été signées avec la France notamment celle d'un montant de quatre cent milles euros (400.000 euros) sur l'appui institutionnel ainsi que celle d'un montant de deux millions d'euros (2.000.000 d'euros) sur le co-développement.
Avec la Chine, notre pays a signé une convention d'un montant de cinquante millions de yuans (50.000.000 yuans) pour la réalisation de différents projets notamment :
-   la construction d'un hôpital multidisciplinaire à Bambao Mtsanga à Anjouan,
-   la construction d'écoles dans les trois îles et,
-   La construction de bureaux présidentiels à Anjouan et à Mohéli.
Nous avons également eu l'accord de principe de la Chine pour la construction d'un stade omnisport en Grande Comore.
Avec le don de riz japonais, nous avons réalisé différents projets sociaux dans les trois îles, à hauteur d'un montant de un milliard cinq cent millions de francs comoriens (1.500.000.000fc).
Toutes ses actions dont la liste n'est pas exhaustive vont certes contribuer au développement de notre pays, mais vont surtout offrir des emplois aux nombreux Comoriens à la recherche de travail.
Chers Compatriotes,
La recherche de la croissance économique commence par la bonne tenue de l'administration et la gestion efficiente de nos ressources publiques.
Ces deux facteurs sont un impératif pour le maintien des équilibres macro économiques et l'amélioration du climat des affaires dans notre pays.
Cependant, il faut reconnaître qu'à la fin du mois de septembre, le programme de l'Union des Comores avec le FMI et la Banque Mondiale pour accroître l'efficience de nos actions de développement s'est quelque peu éloigné de son objectif, essentiellement dans le domaine de la masse salariale et des réformes structurelles, sans oublier la grève qui avait paralysé l'enseignement primaire, secondaire et universitaire.
Face à ces nouveaux défis, le Gouvernement a pris conscience de l'enjeu en veillant à l'exécution stricte des mesures prévues dans le cadre du programme négocié avec les institutions de Bretton Woods.
C'est ainsi que nous avons pu ramener la masse salariale à un niveau acceptable, quoique des efforts sont encore à déployer pour la rendre compatible avec nos maigres ressources.
Chers Compatriotes,
Depuis mon accession à la Magistrature Suprême du pays, environ 14 milliards de francs comoriens ont été mobilisés pour le paiement de huit mois de salaires et pensions de retraite avec un pic au mois d'août correspondant au mois de Ramadan et à l'Ide dont l'Etat a payé deux mois de salaire sur recettes fiscales. Le salaire du mois de décembre 2011 sera quant à lui versé immédiatement après les fêtes de fin d'année.
En outre, un montant de un milliard trois cent trente sept millions de francs comoriens (1.337.000.000 fc) a servi au paiement de la dette extérieure, depuis que je suis à la tête de l'Etat.
Pour les réformes structurelles, et pour un meilleur assainissement de notre fonction publique, nous avons adopté les cadres organiques et, avons procédé au recensement de tous les agents payés par l'Etat. Nous allons maintenant exploiter les résultats de ce recensement dans le but de disposer, à terme, d'une fonction publique performante et efficace.
Dans le même temps, pour garantir la transparence dans la gestion des effectifs et de la masse salariale, les salaires des agents de l'Etat ont été informatisés et gérés sur un logiciel dénommé GISE (Gestion intégrée des salaires et des effectifs).
Des imperfections ont été relevées au cours du déroulement du paiement des salaires, mais des efforts sont en cours pour apporter les améliorations nécessaires à ce logiciel.
Sur le plan des recettes de l'Etat, grâce à l'accent mis sur l'assainissement et la maîtrise de nos finances publiques et aux mesures de rigueur prises pour assurer la transparence dans la gestion de deniers de l'Etat, nous avons enregistré une nette amélioration des recouvrements et des rentrées fiscales, ce qui a permis d'améliorer considérablement la situation des finances publiques et rétablir, ainsi, notre programme ave le FMI, dans sa trajectoire initiale.
Ainsi, je me réjouis de l'appréciation positive du FMI qui a salué l'harmonie qui existe entre l'Union et les îles autonomes, en l'occurrence la fin des conflits de compétences qui ont longtemps empêché l'exécution sereine du budget consolidé de l'Etat et le paiement des arriérés de salaires des fonctionnaires de l'Etat.
Toutefois, nous devons tous rester vigilents et redoubler d'efforts car étant donné que l'accession au point d'achèvement avec le FMI est à portée de main, nous n'avons, en aucun cas, le droit de rater cet important rendez-vous.
Chers Compatriotes,
La lutte contre la corruption dans toutes les sphères de la vie politique, économique et sociale est indispensable à l'amélioration des performances de notre système économique.
C'est pour cette raison que j'ai promulgué, le 21 juin dernier, la Loi relative à la transparence des activités publique, économique, financière et sociale communément appelé Loi anti-corruption et mis en place une Commission Nationale de Prévention et de lutte contre la corruption qui est à pied d'œuvre et qui dispose d'un numéro vert que les citoyens peuvent appeler pour lui apporter leur contribution.
Outre la loi sur le Code des impôts et la loi sur le Code des marchés publics, notre pays dispose avec cette loi anti corruption des outils de lutte contre la mauvaise gouvernance financière, le détournement des deniers publics et l'enrichissement illicite qui sont malheureusement devenues monnaie courante dans notre pays.
J'ose espérer que les différentes réformes que j'ai apportées au niveau de la justice et notamment la mise en place récente de la Cour Suprême, permettront de promouvoir une justice plus transparente et plus équitable pour tous.
Par ailleurs, la gestion et le fonctionnement des Etablissements Publics à caractère industriel et commercial et les régies de l'Etat sont désormais soumis à plus de rigueur et la mission que j'ai assignée aux nouveaux Directeurs généraux, de la Ma-Mwe, de Comores-Télécom et de Comor-Hydrocarbures, notamment répond à cet impératif.
Sur ce plan économique, j'ai laissé une place de choix à nos frères et sœurs de la Diaspora comorienne à travers le monde, qui constitue un atout majeur dans la mobilisation des ressources pour le développement socio-économique de notre pays.
Toutefois, la crise économique qui secoue en ce moment l'Europe tout entiere et la France en particulier reste une source d'inquiétude pour notre pays également, puisqu'elle a des conséquences négatives sur les transferts émanant de la Diaspora et qui constituent un apport considérable au budget national.
Par ailleurs, et toujours sur le plan économique, j'ai favorisé les mesures susceptibles de promouvoir les activités génératrices de revenus et faire progresser le secteur privé.
C'est dans ce sens que j'ai ainsi donné mes orientations sur la finance inclusive aux Comores qui font de la promotion des activités génératrices de revenus et l'accès aux crédits pour tous, notamment aux jeunes et aux femmes en particulier, une des priorités de mon Gouvernement, lors de l'inauguration des bâtiments de la MECK de Moroni.
Chers Concitoyens,
Sur le plan social, l'année 2011 a malheureusement vu la confirmation d'un inquiétant phénomène de la montée de la criminalité, des assassinats, des viols de mineurs et de la pédophilie.
Vis-à-vis de ces actes, j'ai appelé la population à faire preuve de civisme et à dénoncer les auteurs des crimes, qui constituent un danger pour toute la population, au lieu de les protéger.
Je mettrai tout en œuvre pour que dans les semaines qui viennent, il y ait une large concertation nationale sur ces questions pour trouver les solutions susceptibles de mettre un terme à la dérive de la criminalité.
En 2011, notre pays a également vécu des douloureux événements.
Début août, un drame a frappé la Nation , le naufrage du bateau Majiriha avec ses nombreuses victimes et disparus, ses blessés et ses familles endeuillées.
A cette douloureuse occasion, nous avons tous travaillé dans l'urgence, avec détermination, Gouvernement, COSEP, AND, police, hôpitaux, différentes organisations, notamment le Croissant Rouge, les citoyens, pour mener les opérations de secours.
Ce drame n'étant malheureusement pas le premier dans l'histoire de notre pays, nous avons pris des mesures pour que ce genre de catastrophes ne se reproduise plus et pour que ceux qui sont à l'origine de tels accidents aient désormais à répondre de leurs actes devant la justice.
Chers Compatriotes,
Pour conclure, je voudrais inclure dans nos vœux de paix, de prospérité et de progrès, tous les pays frères et amis des Comores, ainsi que toutes les organisations régionales et internationales.
Je reste confiant que l'année 2012 sera celle de la mise en œuvre de la politique que j'ai assignée au Gouvernement, dans les lettres de mission que je leur ai solennellement remis en août dernier.
Je compte sur la détermination personnelle de chaque membre du Gouvernement, sur la compétence et le dévouement de leurs collaborateurs, pour l'exécution diligente des termes de ces lettres de mission, en vue de réaliser pleinement les objectifs de la politique du Gouvernement, dans les formes et les délais requis, afin que nous puissions répondre aux aspirations légitimes de nos citoyens et aux principes de l'Etat de droit. Je veillerai pour qu'il en soit ainsi.
Je termine mon propos en vous réitérant à tous, Comoriennes et Comoriens, et hôtes des Comores, mes vœux de bonne et heureuse année 2012.
Je vous remercie.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,109,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2152,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1634,Ahmadou Mze,88,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1245,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8900,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,181,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1662,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3310,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1630,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,831,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,480,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2651,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,211,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6114,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1193,Tribune libre,4795,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Adresse à la Nation du Président de l’Union des Comores, à l’occasion de la célébration du nouvel an 2012
Adresse à la Nation du Président de l’Union des Comores, à l’occasion de la célébration du nouvel an 2012
http://www.un.int/wcm/webdav/site/comoros/shared/images/Comorian%20flag.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2011/12/adresse-la-nation-du-president-de.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2011/12/adresse-la-nation-du-president-de.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières