[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
LE BAMBAO APPORTE SON SOUTIEN A LA POLITIQUE DU PRESIDENT AZALI

Le Chef de l’Etat a répondu à l’invitation de la région de Bambao ce dimanche 23 juillet à Mdé. Une foule nombreuse des 17 localités de la Région attendait le Chef de l'Etat au Stade de basket de la ville.
Après la Fatiha, prononcée par le Prince Saïd Ali Kemal et la lecture psalmodiée, particulièrement saisissante et émouvante, d'un extrait de la Sourate Loukmane du Saint Coran par un enfant d'une dizaine d'année, Foundi Said Antoissi a, au nom de la Région de Bambao, transmis plusieurs messages au Président de la République, en prenant le soin de préciser qu'il ne s'agit pas "de dire au Président ce qu'il sait et ce qu'il doit faire, car le Bambao est une famille et le Président Azali en fait partie". 
  1. 1. La Région remercie le Chef de l'Etat pour la confiance qu'il veint de renouveler à M. Said Ali Chaihane, natif de la Région et à nouveau Ministre des FInances et du Budget.
  2. 2. La Région de Bambao souffre de problèmes de routes entre ses villes et villages.
  3. 3. Le Bambao qui est la principale source d'eau du pays et pourtant l'eau y est difficilement accessible.
  4. 4. La délinquance prend des proportions inquiétantes, conséquence de consommation de boissons alcoolisées et cannabis vendus en libre-service dans le pays.
Ensuite, Mohamed Moussa Moudjahid, parlant au nom de la jeunesse, a apporté son adhésion à la vision du Chef de l'Etat de faire des Comores un pays émergent. « Nous avons vu les preuves de votre engagement pour le développement et nous sommes prêts à vous accompagner aujourd'hui dans cette lutte du développement économique de notre pays » a-t-il déclaré.

Pour sa part, M. Mohamed Ismaila a déclaré : « On ne peut sereinement avancer, si on ne sait pas d'où l'on vient. Nous devons tirer les leçons du passé, sans pour autant avoir les yeux collés au rétroviseur. » « Les mauvaises langues et les manipulateurs disent que les Assises annoncées, sont celle de la tournante alors qu'il s'agit de faire le bilan de nos institutions depuis l'indépendance. La tournante n'en fait qu'une partie, mais elle n'est pas l'alpha et l'oméga de ce rendez-vous républicain dans lequel tout le monde est convié, sauf ceux qui ne veulent pas venir » a poursuivi Mohamed Ismaila.

« Nous devons à la fin de ces assises comprendre que l'indépendance de notre pays a été bénéfique à tous les comoriens. Et les exemples sont innombrables. Avant l'indépendance, combien avions-nous de médecins ? A peine 7 pour tout le pays. Combien avions-nous de professeurs ? A peine une dizaine pour tout le pays. Où en était la mortalité infantile ? Combien de familles entières vivaient dans l'angoisse, à l'aproche de l'accouchement d'une des leur ? Aujourd'hui la mortalité maternelle et infantile est quasiment nulle. Il ya des médecins et des professeurs par dizaines dans chaque ville et village. Notre émancipation a été plus forte en 42 ans, qu'en 150 ans de colonisation. Et au regard de ce qui précède, l'indépendance est nettement meilleure que la dépendance. » a conclu le philosophe Mohamed Ismaila.

Et ensuite Saïd Ali Chayhane, a demandé aux habitants de la Région de Bambao d'accompagner le Président de la République dans sa vision de faire des Comores un pays émergent à l'horizon 2030. « Le Bambao a été aux avant-postes dans bien des combats de notre pays. Je vous demande de prendre votre bâton de pèlerin et de défendre l'émergence avec cette énergie qui vous caractérise. » a dit le Ministre Chayhane.

Et enfin ce fut le tour du Président de la République de prendre la parole, dans une ambiance dorée par le coucher du soleil au Stade de Mdé. Et comme bien souvent le Président de la République, faisant une fois encore preuve de son érudition , a traduit les versets de la Sourate Loukmane lus au début de la cérémonie concernant le Choukra et les bienfaits d'Allah. Ensuite le Chef de l'Etat a attiré l'attention des comoriens en ces termes :

« Durant la campagne électorale, vous avez dans vos prières, toujours demandé qu'Allah accorde la victoire au Meilleur pour le pays. J'ai été élu Président, malgrès les efforts déployés et même un 3ème tour inédit dans le monde. Je suis redevable envers tous ceux qui ont voté pour moi et qui ne se limitent pas aux membres ou sympatisants de la CRC. Je suis aujourd'hui le Président de tous les Comoriens et ceci quelque soient nos divergences ou nos idées politiques. » a poursuivi le Président de la République.

« Nous allons vers les assises nationales souhaitées par le Mouvement du 11 août. Des assises, il y en a eu dans ce pays mais souvent imposées par des crises graves de notre Histoire post-indépenfdance. Aujourd'hui les choses sont bien différentes car aucune force contraignante, aucun fait grave ne s'imposent à nous. Nous avons fait des élections, il y a eu un président, la tension est tombée et nous pouvons sereinement réfléchir sur l'avenir de notre pays. » a dit le Chef de l'Etat. « Mais ces assises doivent aussi et surtout s'arrimer à l'émergence économique car rien n'est véritablement possible dans ce pays si nous ne répondons pas aux besoins primaires du peuple comorien.
"Je veux que nous soyons ensemble dans ces assises et que les conclusions s'imposent à tous et soient protégés par un pacte républicain qui respectera la continuité de l'Etat. » a ajouté le Président de la République. « Ce ne sont pas les assises de la tournante ou de sa disparition, comme certains veulent le faire croire. Certes la tournante est perfectible. Toutefois, c'est elle, la tournante qui a permis à notre pays de sortir de la liste noire des pays en conflit en Afrique et l'un de ses acquis est certainement la stabilité politique et institutionnelle de notre pays, a conclu le Président de la République. Beit Salam
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.