Science sans conscience n’est que ruine de l’âme

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Un tel déchainement de violence et un tel mépris ne sont-ils pas contraires à l’esprit de l’Islam au

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme


Science sans conscience n’est que ruine de l’âme

Il faut avoir une pierre à la place du cœur pour ne pas être bouleversé par le témoignage de Daoud Halifa sur son enlèvement, sa séquestration et les tortures physiques et morales qui lui ont été infligées pendant une dizaine de jours par la milice aux ordres directs du fils du colonel-président Azali.

J’ai publié sur Facebook et sur Habari Za Comores une tribune intitulée « Où est passée notre humanité ? » le 12 janvier 2024, c’est-à-dire l’avant-veille du braquage électoral qui allait provoquer des manifestations de colère des jeunes suivies de rafles, de tirs à balles réelles sur des jeunes parfois âgés de 14 ans, dont celui qui ôta la vie à Mouslim. Le choc a été tellement fort à la vue du corps inanimé de ce martyr plus jeune que mes enfants (ma benjamine a 23 ans) qu’il m’a manqué l’inspiration pour rédiger un texte. Je n’ai pu que lancer ce cri de douleur en commentaire sur sa photo « YE BWE YA HAHO NEKE NDE MONTSI YAHAWO. YEWUDJO HAMBA ZO NDJEMA NAZI MHUNDRE ».

Où est notre humanité quand nous enfermons dans une même cellule une personnalité politique de plus de 70 ans avec des dizaines de jeunes et d’adolescents et quand nous l’obligeons de surcroît à faire ses besoins dans ce lieu inapproprié ? Où est notre humanité quand nous tirons plaisir à humilier ainsi quelqu’un de la génération de notre père ?

Un tel déchainement de violence et un tel mépris ne sont-ils pas contraires à l’esprit de l’Islam au regard de ce hadith de notre noble Prophète : «n’est pas des nôtres celui qui ne fait pas preuve de miséricorde envers nos jeunes et n’honore pas nos aînés. » ?

J’ai vu un Daoud Halifa épuisé physiquement mais qui a gardé l’essentiel, c’est-à-dire sa lucidité. Il continue à rêver d’un avenir meilleur pour le pays. Voilà un homme dont le confort personnel n’est aucunement lié à la victoire d’un quelconque candidat à l’élection présidentielle, qui a investi dans son pays, qui y crée des emplois et qui continue à se battre malgré son âge avancé pour que son peuple ne subisse plus d’ injustices politiques et sociales, pour que son peuple ne soit plus condamné à la misère. C’est un homme qui peut s’enorgueillir de son humanité. C’est un homme qui a fait sienne cette devise d’Antoine de Saint-Exupéry Hommes « Être homme c’est précisément être responsable. C’est connaître la honte en face d’une misère qui ne semblait pas dépendre de soi…. ». Notre tonton Daoud peut se regarder dans la glace contrairement à ces jeunes diplômes qui ne jurent que par leurs BAC+100, « obtenus » parfois dans des conditions douteuses et qui sont incapables de défendre leurs droits les plus élémentaires, encore moins ceux de leur peuple.

Dois-je rappeler que Idriss Mohamed Chanfi et Mohamed Saïd Abdallah Mchangama, pour ne citer qu’eux, qui figurent parmi les personnalités les plus actives sur les réseaux sociaux dans le combat pour un Etat de droit et un pays réconcilié, se sont déjà illustrés dans leur jeunesse lors de la grève de 1968 ? En tant que lycéens boursiers de l’Etat français, ils faisaient partie des privilégiés de l’époque et pourtant ils ont assumé les plus grands risques et ont défendu à côté de leurs camarades que je ne peux tous citer ici la dignité du peuple comorien bafouée par le colonisateur français.

A une échelle plus modeste, j’ai assumé en 1987, pendant la co-présidence Ahmed Abdallah Abderemane-Bob Denard, la direction du mouvement de grève à l’ENES alors que je n’étais en rien concerné par les sujets de mécontentement (transport, restauration et hébergement) de mes camarades étudiants. J’ai agi seulement par solidarité, convaincu que leurs revendications étaient légitimes.

Pour conclure, j’invite nos jeunes étudiants et nos jeunes cadres à se ressaisir et à assumer leur rôle de boussole de notre société car le savoir n’a aucune valeur s’il n’est pas accompagné d’une conscience aiguë du bien et du mal. Qu’ils méditent cette citation de Rabelais : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »

Abdourahamane Cheikh Ali

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1627,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8679,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1618,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,472,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5992,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1172,Tribune libre,4747,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Science sans conscience n’est que ruine de l’âme
Science sans conscience n’est que ruine de l’âme
Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Un tel déchainement de violence et un tel mépris ne sont-ils pas contraires à l’esprit de l’Islam au
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhPXjDy59i95lHyFnnbhW0k20X_BANO_heB_EY9cSg-_oXp2_OJo50_cCR8tHr2jTZJAw9oxRWd7749gyk3Zv-AFc6NhafJqZ-vYfg3iH69rcBnvQIXbRrRMHvIkhpMisNu-sheV_xPhm_xvNhqv88xWqG_3hSBWqT9kqYGQ9muESUE9tRdlVOvfkimyA0/w320-h180/da.png
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhPXjDy59i95lHyFnnbhW0k20X_BANO_heB_EY9cSg-_oXp2_OJo50_cCR8tHr2jTZJAw9oxRWd7749gyk3Zv-AFc6NhafJqZ-vYfg3iH69rcBnvQIXbRrRMHvIkhpMisNu-sheV_xPhm_xvNhqv88xWqG_3hSBWqT9kqYGQ9muESUE9tRdlVOvfkimyA0/s72-w320-c-h180/da.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2024/01/science-sans-conscience-nest-que-ruine.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2024/01/science-sans-conscience-nest-que-ruine.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières