Kiki souhaiterait que tous les responsables politiques bloqués à l'extérieur puissent rentrer

Mohamed Daoudou alias Kiki de la République souhaiterait que les tous les responsables politiques bloqués à l'extérieur puissent rentrer aux Comores.

Kiki souhaiterait que les tous les responsables politiques bloqués à l'extérieur puissent rentrer

KIKI FACE AUX MÉDIAS


À l'aube de la journée du jeudi 13 avril 2023, s'est tenu un point de presse du parti Orange au domicile de son vice-président, le doyen El Haj Mohamed Mgomri , à la capitale.

En présence de son leader, l'ex-ministre de l'intérieur Mohamed Daoudou alias Kiki de la République, le parti Orange s'interroge avec de l'empathie, sur la vie que mènent actuellement les comoriens et les Comoriennes, le sort des prisonniers de la fameuse citoyenneté économique, et surtout sur la suite à donner à une opposition en perte de vitesse et de repère.

En cette période d'expectative où le conseiller privé et fils du chef de l'État Azali Nour- El Fathou tente d'assimiler les Comoriens, jeter les fautes sur les uns et les autres pour l'échec cuisant de la politique du gouvernement, de son côté KIKI mise avec constance sur les investissements vers la transition agroécologique et spécifiquement dans l'agriculture familiale et paysanne afin de faire des Comores un pays qui produit assez pour nourrir aisément toute sa population.


De son retour de l'hexagone, il n'y a pas longtemps, Mohamed Daoudou a commencé sa sortie du silence par l'entremise de plusieurs aspects variables, comme sa rencontre avec le ministre des transports à son bureau en présence des médias pour un sujet sensible mais qui lui tient à cœur concernant la cherté inégalée des billets d'avion ou encore son intervention au micro de Tropic FM lors d'une visite à Singani Hambou. Il entame dore et déjà la série des questions - réponses avec les journalistes, eux, qui ne sont pas aussi cléments que ce qu'on puisse imaginer, sur les questions qui touchent là où ça fait mal, mais sa force d'esprit, de conviction et de confiance vaut sa détermination.

Parmi les thématiques conjurées par l'ancien ministre, a question sur la proposition de loi d'amnistie par les deux parlementaires du parti Orange, visant à offrir de manière rétroactive l'amnistie aux prisonniers de la citoyenneté économique y compris l'ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi et d'autres détenus pour des faits similaires, ou encore l'ancien gouverneur de l'île d'Anjouan docteur Salami. Les membres des gouvernements en exil ne sont pas exclus du projet.

Toutefois, les comoriens qui ont suivi ce point de presse doivent comprendre quelque chose sur ce point. L'amnistie en droit pénal c'est un pardon légal à compétence législative qui efface la peine prononcée sans pour autant effacer les faits matériels et leurs conséquences civiles. Mais en principe, KIKI souhaiterait que les tous les responsables politiques bloqués à l'extérieur puissent rentrer rejoindre leurs compatriotes afin de parler ensemble d'un pays fragilisé et fracturé par la crise post-électorale , et le cas échéant, d'une élection présidentielle dans un climat appaisé, libre, transparent et démocratique sans lequel il ne devrait pas y avoir des élections.

On voit bien que l'ancien ministre de l'intérieur voudrais surtout conceptualiser l'émergence d'une opposition parlementaire dans un régime autoritaire qui cherche toujours à tout contrôler voire à museler l'opposition. Il prône un système un système plus libéral qui permet la réelle émergence parlementaire de l'opposition. Hors sur ce cas de figure, Kiki de la République doit être conscient du périple politique qu'il explore avec une opposition qui se livre à couteau tiré en son sein, fracturée, morcelée et minée par la guerre de leadership, et un pouvoir en place de faux jeton, inculte, narcissique....L'initiative en soi est bonne mais son caractère devant tendre à son but semble affligé.

Quant au sujet des victimes tombées sous les armes à feu, le ministre , après une prière qu'il a sollicité lui-même pour Commandant Feissoil, Moutu, Bapalé, Hamada Gazon... au public présent, n'a chuté en botte ni cherché à noyer le poisson sur aucune des questions qui lui sont posées. Il a même été devenu enseignant en conseillant aux journalistes d'être intelligents et avoir une bonne mémoire dans la vie de tous les jours. Il a aussi donné de leçon de nomenclature sur l'attribution des compétences ministérielles. 

Un ministre de l'intérieur ne s'occupe pas des prisons de l'État ni des forces armées nationales. Il a réitéré ses propos tenus à chaque fois qu'un drame, pour n'est pas dire assassinat, s'est produit et les réponses qu'il a obtenues de ses collègues, à l'image de Msaidié et Belou. Kiki était explicite là -dessus avec une incroyable disponibilité de répondre mais aussi de rajouter certains renseignements qui n'ont pas été demandés sur les questions des journalistes. Par allusion, la flèche est dirigée vers l'ancien ministre de la justice et les autorités militaires, en l'occurrence, Belou et autres.

Par constat, force est de constater que, même si Kiki a carrément exclu l'idée de se porter candidat à l'élection présidentielle prochaine, au micro de Tropic FM, ce qui est tout à fait son rôle de politicien de grande carrure, qu'en tant qu'homme politique, et dans l'imaginaire de l'élection présidentielle, il démontre déjà un ensemble de qualité objective caractérisé par ses compétences, ses qualités personnelles et politiques, ce que les comoriens attendent d'un leader politique, et subjectives caracterisés par son image, sa prise de parole, son sens d'écoute qui lui permettront de façonner une stature et un étoffe de président. En tout cas jusqu'à là, Kiki semble savoir se créer ces qualités qui participent à la construction d'un leadership, mais est-ce que cela suffit ?

Les comoriens attendent encore d'autres dimensions, surtout les jeunes qui sont devenus exigeants, comme le style d'exercices du pouvoir, la vision pour la société et l'esprit réformateur.

Par Salim, SG du mouvement Yaroibi-oummat

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,111,Abdourahamane Cheikh Ali,101,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2125,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1630,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1221,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,52,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8716,Daoud Halifa,229,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,169,Dini NASSUR,148,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1640,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3307,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1622,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,829,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,474,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2637,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1629,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6012,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,172,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1179,Tribune libre,4758,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Kiki souhaiterait que tous les responsables politiques bloqués à l'extérieur puissent rentrer
Kiki souhaiterait que tous les responsables politiques bloqués à l'extérieur puissent rentrer
Mohamed Daoudou alias Kiki de la République souhaiterait que les tous les responsables politiques bloqués à l'extérieur puissent rentrer aux Comores.
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhj9IRnqYEJX-wpDocbW524ejSKw-eVoRnodmBitIV8kZ5kxF2iV1kgwSjXhurNwQB0BKS5GRUjDS5YmlVw4bwYep_aZCRg0-q-OrzmIDCPtnDrmzrJ2XTu866ulGV2I-_IyG9IQR149GoNCxBrjmviJx-Sn2O-uqN-J581p4flNrM6Q2j4D-jmE7e9/w320-h192/kiki.png
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhj9IRnqYEJX-wpDocbW524ejSKw-eVoRnodmBitIV8kZ5kxF2iV1kgwSjXhurNwQB0BKS5GRUjDS5YmlVw4bwYep_aZCRg0-q-OrzmIDCPtnDrmzrJ2XTu866ulGV2I-_IyG9IQR149GoNCxBrjmviJx-Sn2O-uqN-J581p4flNrM6Q2j4D-jmE7e9/s72-w320-c-h192/kiki.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2023/04/kiki-souhaiterait-que-les-tous-les.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2023/04/kiki-souhaiterait-que-les-tous-les.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières