Commémoration de la fête de l’Indépendance : le poids des images et des symboles

L’Etat et la politique, ce ne sont pas seulement des règles écrites...Commémoration de la fête de l’Indépendance : le poids des images et des symboles

Commémoration de la fête de l’Indépendance : le poids des images et des symboles

Commémoration de la fête de l’Indépendance : le poids des images et des symboles


L’Etat et la politique, ce ne sont pas seulement des règles écrites. Peu de gens sont au fait des dispositions de telle loi ou de tel texte réglementaire. Par contre nous retenons tous telle action réalisée ou tel discours prononcé à une occasion solennelle. Ces actions et ces discours sont analysés, interprétés, passent à la postérité et deviennent partie intégrante de la mémoire collective du groupe social. Ces actions et ces discours font partie des symboles forts de l’Etat et de la Nation car ils participent à la construction du récit national.

Lorsqu’il nomme ministre pour la 1ère fois un natif de Mohéli, en la personne de Mohamed Hassanaly, et choisit comme Chargé d’intérim (l’équivalent d’un vice-président du conseil de gouvernement) le Mahorais Martial Henry, le Prince Saïd Ibrahim ne se plie à aucune loi. Ces nominations sont des symboles forts pour concrétiser l’égalité entre les 4 îles de l’archipel des Comores et mettre fin à des années de marginalisation de Mayotte et de Mohéli.

Lorsqu’il s’adressait à la Nation en Shingazidja et en Shindzuani, Saïd Mohamed Djohar rappelait à ses compatriotes qu’il était à la fois Grand-Comorien et Anjouanais. En effet, le Président Djohar est né de parents grand-comoriens mais a passé la plus grande partie de sa vie à Anjouan où il fut élu conseiller général puis député.

Il est de tradition, lors de la commémoration de la fête de l’indépendance, d’organiser simultanément des festivités solennelles sous les auspices du Chef de l’Etat à la capitale fédérale Moroni ET d’autres cérémonies officielles présidées par les Gouverneurs à Fomboni et à Mutsamudu, capitales insulaires de Mohéli et d’Anjouan. Par ces 3 manifestations simultanées, l’Etat réaffirme qu’il est présent dans les 3 îles et que la fête est NATIONALE.

Quelle fut ma tristesse d’apprendre qu’aucune cérémonie officielle n’a été organisée ce 6 juillet 2022 à Fomboni et à Mutsamudu ! Ce n’est nullement pas la faute des Gouverneurs Anisse Chamsoudine et Mohamed Saïd Fazul. Dans ce régime autocratique, les gouverneurs ne font que de la figuration et ont moins de pouvoirs que le jardinier et le cuisinier du colonel Assoumani Azali. Les Gouverneurs d’Anjouan et de Mohéli n’auraient pas pu organiser de cérémonies dans leurs îles respectives sans la permission du dictateur. Il n’en pouvait être autrement car le décaissement du moindre centime pour les besoins des Gouvernorats nécessite l’autorisation des autorités centrales à Moroni.

En refusant toute cérémonie officielle à Mutsamudu et à Fomboni pour commémorer le 47 ème anniversaire de l’indépendance des Comores, le colonel Assoumani Azali a encore porté un coup terrible à l’unité et à la cohésion nationales. Quelles images désastreuses que celles d’une Place Mzingadju à Mutsamudu et d’une Place de l’Indépendance à Fomboni, orphelines des corps constitués et de la foule joyeuse qui font leur charme tous les 6 juillet pendant que défilé militaire, discours et acclamations se succèdent à la Place de l’Indépendance à Moroni ! L’habitant de Bazimini à Anjouan et celui de Miringoni à Mohéli ne pourront pas se rendre en voiture à Moroni pour assister à la parade militaire. Les priver du même spectacle à Mutsamudu et à Fomboni pendant que leurs compatriotes jubilent au son des tambours et des trompettes à Moroni, c’est les exclure d’un grand moment de communion nationale !

Le colonel Assoumani Azali a choisi le jour où tous les Comoriens devraient être en symbiose pour célébrer la naissance des Comores comme Etat souverain, pour souffler sur les braises de la division et véhiculer un message de mépris envers les Anjouanais et les Mohéliens dans la droite ligne de son discours nauséabond du 11 avril 2019 où il a établi une pseudo-hiérarchie entre les îles « Oui je me vante. On est la Grande-Comore. Notre supériorité n’est pas basée sur la superficie, ni sur le nombre. Mais c’est Dieu lui-même qui a fait que nous sommes supérieurs aux autres. Quand Dieu a transféré la capitale de Dzaoudzi à ici, il voulait montrer que nous sommes supérieurs »

La politique est un métier de communication. Les images et les symboles y occupent une place importante. Autant le colonel Assoumani Azali sait ce qu’il veut et affiche en permanence des images et des symboles de plus en plus forts pour détruire le pays. Autant l’opposition, soit par amateurisme soit par péché d’orgueil, se distingue par l’adoption d’actes symboliques qui desservent sa cause. Pourquoi 2 gouvernements en exil ? Pourquoi un Conseil National de Transition et un Front Commun des Forces Vives de l’Opposition ? Pourquoi ces 4 organisations censées coordonner et représenter au plus haut niveau la lutte pour le rétablissement de l’Etat de droit aux Comores et pour le respect de la tournante en faveur de l’île d’Anjouan sont TOUTES présidées par des Grand-Comoriens ?

La formation d’UN SEUL gouvernement en exil et/ou d’UNE SEULE organisation fédérative de l’opposition sur le territoire national conduit(s) par une personnalité anjouanaise conférerait plus de crédibilité à la lutte contre la dictature et pour l’égalité entre les îles.

En ces jours bénis de la 1ère décade du mois de Dhoul Hidja et au lendemain de la célébration du 47 -ème anniversaire de l’accession des Comores à la souveraineté internationale, j’implore Allah, le Tout Puissant, d’accorder Son Secours et la réussite à tous ceux qui œuvrent pour l’unité, la concorde et la prospérité des Comores.

Vive l’indépendance et l’unité des Comores !

Abdourahamane Cheikh Ali

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,89,Abdou Elwahab Msa Bacar,59,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,89,Abdourahamane Cheikh Ali,54,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2014,Adinani Toahert Ahamada,35,Afrique,1516,Ahmadou Mze,69,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,192,Ali Moindjié,72,Anli Yachourtu,77,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1114,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8107,Daoud Halifa,209,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,100,Dini NASSUR,139,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1546,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3203,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1558,Hamadi Abdou,446,High Tech,822,Ibrahim Abdou Said,2,Idriss Mohamed Chanfi,419,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,149,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2473,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,459,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1603,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,192,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5539,Publication Article,1,Rafik Adili,45,SAID HALIFA,22,Said HILALI,67,Said Yassine S.A,168,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,815,SOILIHI Ahamada Mlatamou,49,Toufé Maecha,447,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1119,Tribune libre,4569,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Commémoration de la fête de l’Indépendance : le poids des images et des symboles
Commémoration de la fête de l’Indépendance : le poids des images et des symboles
L’Etat et la politique, ce ne sont pas seulement des règles écrites...Commémoration de la fête de l’Indépendance : le poids des images et des symboles
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhl2gxr70vwj9Vw8ZS8zi9QNN-JTSNaRxC12aMbSCMnsrGePwi-66cJi3xYjEM0z-vz47YoUnDD81wFuu_-JkmDg61OeWzm4ks9WbXs1_ACKNqRnPTxJ6_Ugvf6ccd7KedinRsOyOwgdLdKxnDVDCeo3dmtvLI0OoRflfS1Vy-Yn184ZLL5REA__QDc/w320-h213/az.jpeg
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEhl2gxr70vwj9Vw8ZS8zi9QNN-JTSNaRxC12aMbSCMnsrGePwi-66cJi3xYjEM0z-vz47YoUnDD81wFuu_-JkmDg61OeWzm4ks9WbXs1_ACKNqRnPTxJ6_Ugvf6ccd7KedinRsOyOwgdLdKxnDVDCeo3dmtvLI0OoRflfS1Vy-Yn184ZLL5REA__QDc/s72-w320-c-h213/az.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2022/07/commemoration-de-la-fete-de.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2022/07/commemoration-de-la-fete-de.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières