Faïna est-elle devenue une enfant messager?

Si l’on peut se dire, à tort, que le peuple comorien ne s’émeut que rarement, toute choyée au ciel par les anges, la petite Faïna incarne au...


Si l’on peut se dire, à tort, que le peuple comorien ne s’émeut que rarement, toute choyée au ciel par les anges, la petite Faïna incarne aujourd’hui et pour longtemps l’émotion qui engage. 

Cette magnifique fleur arrachée à sa tige de vie à l’âge de 8 ans, dans des conditions pire que barbares, violée, enterrée vivante dans une fosse, en quittant atrocement la vie, elle a réussi à faire naître un sursaut collectif de conscience et d’actions. 

De Moroni à Mamudzu, de Fomboni à Mutsa, de Paris à Marseille, de Lyon à Saint Denis de la Réunion, des actrices et des acteurs se sont mobilisés à jamais pour arrêter l’hécatombe. 

Ainsi, est née dans la douleur l’Association Faïna qui confère une mission de messager à celle qui est partie en martyre pour que les adultes protègent les enfants des prédicateurs sexuels sans foi ni humanité. 

On peut dire que c’est une association de plus, peut-être, mais elle vient à point nommé pour casser l’Ekazambwa du Ekazirendwa, comme le dit la déléguée de la Réunion, Faouzia Mroivilli. L’association ne se contente pas à la dénonciation et à l’accusation. Elle se donne la mission, entre autres, de démystifier le langage tabou au tour du sexe, par l’éducation à la sexualité et tout ce qui l’entoure de son omerta dévastateur et complice. Cela sera fait aussi au shioni. 

C'est un combat engagé contre la pédophilie et le viol d'enfants et c'est sans relâche. Entourée d'une équipe de 8 personnes, elle se sert de son réseautage pour s'allier avec les associations réunionnaises qui militent depuis plusieurs années contre les violences intra familiales et toutes les formés de violences. 

Ce n'est pas qu'une association de plus, c'est un groupe d'appartenance à une cause sociale qui se justifie pour nous faire agir là où l'inaction est coupable, quand il faut arrêter l'insupportable et où l'on doit faire son devoir d'humanité. 

Ce groupe de l'île sœur de la Réunion se prépare à partager une démarche de sociabilité par une approche globale de dénouement de la crise de violences familiales, intra familiales, de crimes sexuels et de toute forme de férocité. 

Parmi leurs activités, il est donné priorité à la prise en charge post viol qui n'existe pratiquement pas aux Comores. 

L'objectif du projet est de pallier à l'absence des structures médico-sociales en parrainant un enfant à hauteur de 30€ par mois dont 20€ pour les frais de scolarité, 5€ pour le transport du parent et de l'enfant pour se rendre au local Faïna de Moroni et les 5 euros restant contribuent à une gratification du professionnel de santé mentale ou éducateur spécialisé qui sera en charge chaque mois d'échanger avec les parents et l'enfant « Ainsi, papa maman ne pourront pas faire comme si de rien n'était et le spécialiste avec lequel ils échangeront chaque mois leur donnera des pistes pour tenter d'être mieux ». 

Cette approche qui consiste à mettre au centre d'interêt l'enfant et ses parents pour un accompagnement salvateur est à saluer. Il n'en demeure pas moins que les dispositifs juridiques à même de sanctionner les criminels sont à consolider au plus fort. Nous avons en mémoire brûlante la plainte que la maman de Faina a retenu pour elle et a refusé de la déposer à la justice parce qu'elle ne croit pas qu'il y ait justice au pays. 

En tout cas, Faouzia Mroivili est déterminé plus que jamais à briser les anathèmes quitte à choquer celles et ceux qui ont peur des mots, horribles soient-ils. Elle ne veut pas qu'un certain langage portant le quiproquo soit toujours d'usage comme « hamdrende zio » s'agissant des rapports hideux entre violeur et violée. 

Cette expression cacherait à la fois une banalisation du crime et une complicité de le confondre à un repas appétissant. "Ashe, hamtowa omuyo ou hamtowa enyandzi " et elle assume l'expression. Dans la même lancée, elle se déclare pour une interruption de grossesse pour la fille de 11 ans violée et mise enceinte par son père. 

Pour ceux et celles qui se trouvent choqués par l'Ekazambwa, qu'ils s'investissent à combattre l'Ekazirendwa. 

Enfant Messager, Faïna l’est devenue, entre les criminels et les victimes, entre les coupables et la justice, entre les parents et les enfants, entre les acteurs sociaux et les décideurs publics et surtout, entre le crime et la loi. 

En tout cas, à la Réunion le combat est déjà engagé à un point de non retour et à tel point que « La Réunion nou lé la nou va fé nou lé engagé. 

Par DINI Nassur

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,91,Abdou Ada Musbahou,88,Abdou Elwahab Msa Bacar,55,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,85,Abdourahamane Cheikh Ali,31,Aboubacar Ben SAID SALIM,42,Actualité Sportive,1855,Adinani Toahert Ahamada,30,Afrique,1495,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,189,Ali Moindjié,68,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,45,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1023,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,49,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7702,Daoud Halifa,200,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,130,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1470,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3120,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1532,Hamadi Abdou,443,High Tech,822,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,387,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,149,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2405,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,458,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1591,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,175,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5384,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,63,Said Yassine S.A,164,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,814,SOILIHI Ahamada Mlatamou,49,Toufé Maecha,445,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1059,Tribune libre,4502,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Faïna est-elle devenue une enfant messager?
Faïna est-elle devenue une enfant messager?
https://1.bp.blogspot.com/-3bC-9FNXj8M/YMTNqNcEncI/AAAAAAAAMCE/v6dsVxpgkVoRzO7VPSEjghsNyHrZ87kxQCLcBGAsYHQ/s320/35FD86EE-F987-4533-B009-5D1FBBD93318.png
https://1.bp.blogspot.com/-3bC-9FNXj8M/YMTNqNcEncI/AAAAAAAAMCE/v6dsVxpgkVoRzO7VPSEjghsNyHrZ87kxQCLcBGAsYHQ/s72-c/35FD86EE-F987-4533-B009-5D1FBBD93318.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2021/06/faina-est-elle-devenue-une-enfant.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2021/06/faina-est-elle-devenue-une-enfant.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières