Comment stimuler la croissance économique et la création d’emplois aux Comores ?

Comment stimuler la croissance économique et la création d’emplois aux Comores ? 1-Bref exposé des données macro-économiques Selon l'Obs...


Comment stimuler la croissance économique et la création d’emplois aux Comores ?

1-Bref exposé des données macro-économiques


Selon l'Observatoire pour l’émergence en Afrique (OBEMA), l’émergence se caractérise par un fort taux de croissance sur une longue période, le développement d'une classe moyenne dotée d'un fort pouvoir d'achat et le dynamisme des investissements privés.

Tous les indicateurs économiques des Comores sont au rouge. Selon les chiffres de la Banque Centrale des Comores, notre pays a affiché en moyenne un taux de croissance annuel de 2,58 % entre 2010 et 2019. Pour sa part, la Banque Mondiale indique que "Les travaux de reconstruction post-cyclone et l’appui des partenaires au développement (pour la stabilisation macroéconomique et les secteurs affectés par le cyclone), devraient faire remonter la croissance du PIB à 3 % en 2020 et 3,2 % en 2021". 

Nous constatons bien que notre croissance pour la décennie écoulée et que les projections faites pour 2020 et 2021 sont très en deçà des performances enregistrées par les pays qui sont sur le chemin de l'émergence, lesquels affichent souvent une croissance 2 à 3 fois plus forte que la nôtre. Il est à noter que cette croissance déjà faible se réduirait à peau de chagrin si l'on l'amputait des dons et des transferts d'argent de la diaspora. 

S'agissant du critère du pouvoir d'achat et de l'expansion de la classe moyenne, il faut noter que la pauvreté ne cesse de gagner du terrain (Près d'un quart de la population vit dans une extrême pauvreté, et ne peut acheter suffisamment de nourriture pour satisfaire les besoins nutritionnels minimums de 2 200 kilocalories par personne et par jour selon la Banque Mondiale), les inégalités de revenu se creusent et le chômage est élevé, particulièrement chez les jeunes de moins de 25 ans (44,5% selon une étude conjointe réalisée par le BIT, le PNUD et la FAO). La fonction publique est saturée et les entreprises publiques croulent sous le poids des sureffectifs.

En ce qui concerne le critère du dynamisme des investissements privés, il faut souligner que le secteur privé comorien est principalement constitué d’une part d’entreprises de petite taille, à caractère familial et à fonds propres modestes et d’autre part d’opérateurs du secteur informel. 

La faiblesse structurelle de la valeur ajoutée générée par le secteur privé et la politique de crédit restrictive adoptée par les banques de la place limitent considérablement les capacités d’investissement. Dans ces conditions, il serait illusoire de compter sur les opérateurs économiques comoriens pour réaliser les investissements nécessaires à l’Emergence.

Le décollage économique nécessite de GROS MOYENS qui ne sont pas à la portée des agents économiques comoriens. Seuls des investisseurs étrangers sont capables de financer les infrastructures et les activités indispensables au décollage économique. Or BEAUCOUP reste à faire pour que des investisseurs étrangers sérieux affluent aux Comores.

2- Les handicaps de l'économie comorienne.

2.1-Exiguïté du marché


Le marché comorien est trop exigu : moins de 1 million d'habitants à faible pouvoir d'achat.

2.2 Faible qualification des magistrats sur les dossiers économiques et financiers.


Les magistrats comoriens ne disposent pas des compétences nécessaires en droit fiscal, droit des affaires, comptabilité et finance pour traiter les dossiers à caractère économique et financier.

2.3 Incompétence des fonctionnaires 


Le secteur privé a besoin d'être accompagné par une administration efficace or des considérations autres que professionnelles inspirent la plupart des nominations aux postes stratégiques de l’administration et des entreprises. 

2.4 Faible employabilité de notre main d'oeuvre


Le pays manque cruellement d’ouvriers qualifiés, de techniciens supérieurs. EX : recours à des ouvriers et techniciens malgaches pour la construction du nouvel hôpital du fait de l'absence des profils recherchés chez les Comoriens.

2.5 Faible motivation pour le travail


Nous ne sommes pas connus pour notre ardeur au travail. La fréquence de nos retards et notre absentéisme, y compris lorsque nous travaillons à notre propre compte, sont des tares qui affectent notre productivité. 

2.6 Absence de culture de service.


Vous entrez dans un magasin et vous en sortez sans que le commerçant vous adresse la parole. Il peut continuer la conversation avec un ami et ignorer superbement l’acheteur potentiel. Le sens de l’accueil fait défaut chez les commerçants et dans nos administrations. Cette attitude est très mal appréciée par les touristes et investisseurs étrangers.

2.7 Coûts élevés des facteurs de production par rapport à ceux des pays voisins


Les coûts de nos facteurs de production (électricité, eau, télécommunications, transport) sont plus élevés que ceux des pays de la région.

2.8 Système de santé de piètre qualité


Je connais quelqu’un qui était sur le point d’être opéré dans une clinique à Moroni pour des maux de ventre. Il s’est rendu à Madagascar où un médecin lui a diagnostiqué une ascaridiose. Il lui a donné un comprimé qui lui a fait évacuer les ascaris. Le patient est retourné aux Comores guéri sans avoir subi une inutile et coûteuse opération chirurgicale. 

Un ami résident en France m’a dit que 12000 euros soit environ 5900000 comoriens ont été collectés récemment pour l’évacuation sanitaire d’un proche à Dar es Salam. Combien de fois la somme de 12000 euros a été dépensée à l’étranger à l’étranger pour le traitement de maladies souvent bénignes. 

Si l’on estime que chaque mois, 10 patients comoriens sont évacués à l’étranger pour une telle somme, ce serait AU MINIMUM 700 millions de francs comoriens qui sont dépensés à l’étranger chaque année pour des soins. Ce sont plus de 700 millions de francs comoriens qui font défaut à l’économie comorienne, 700 millions qui auraient servi à la consommation et aux investissements aux Comores. 

Si notre système de santé était fiable, nos hôpitaux étaient capables de soigner nos malades, peut-être que 2000 euros auraient suffi à soigner nos malades sur place et les 10000 euros restants auraient pu servir à ouvrir un commerce de demi-gros (2500 euros suffisent à lancer un commerce de détail en produits alimentaires).

La déliquescence de notre système de santé constitue un repoussoir pour d’éventuels investisseurs ou touristes étrangers. Sont en cause la qualité de notre plateau technique, l’organisation du travail et l’éthique de nos praticiens.

2.9 Infrastructures routières, portuaires, énergétiques et de télécommunication de qualité médiocre


Le mauvais état des routes ne permet pas une fluidité des déplacements des individus et du transport intérieur des marchandises.

Nos ports ne sont pas aux normes. Les délais de déchargement des navires sont anormalement très longs, pénalisant les activités et occasionnant des surestaries qui alourdissent le coût de revient des produits.

La fréquence des bugs techniques et le coût exorbitant des prestations téléphoniques et internet constituent des repoussoirs pour des opérateurs économiques qui ont besoin d’être connectés en permanence. 

Les pannes de courant sont fréquentes y compris dans la capitale et pénalisent fortement les activités économiques. 

En définitive, notre pays est mal placé dans la compétition régionale pour attirer les investisseurs étrangers. Dans les conditions actuelles, seuls pourraient tirer leur épingle du jeu des escrocs, des hommes d’affaires sulfureux et des investisseurs qui, en échange de pots-de-vin versés à des politiciens et des magistrats véreux violeraient allègrement les règles du jeu. Ceux-là n’apporteraient rien aux Comores.

Abdourahamane Cheikh Ali

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,91,Abdou Ada Musbahou,88,Abdou Elwahab Msa Bacar,55,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,78,Abdourahamane Cheikh Ali,26,Aboubacar Ben SAID SALIM,42,Actualité Sportive,1827,Adinani Toahert Ahamada,30,Afrique,1486,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,189,Ali Moindjié,68,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,44,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,997,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,48,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7498,Daoud Halifa,193,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,128,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1432,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3091,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1528,Hamadi Abdou,442,High Tech,816,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,367,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,146,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,104,Mayotte,2380,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,458,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1586,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,170,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5304,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,63,Said Yassine S.A,162,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,812,SOILIHI Ahamada Mlatamou,47,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1050,Tribune libre,4449,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Comment stimuler la croissance économique et la création d’emplois aux Comores ?
Comment stimuler la croissance économique et la création d’emplois aux Comores ?
https://1.bp.blogspot.com/-F3H301hPefA/YEppjhxPTuI/AAAAAAAAKpg/_8y-ExHmmEUwDG-lHbAI0zfuxRH93lQ3wCLcBGAsYHQ/s320/DDD56FD1-584A-4B22-A904-31FA270F768D.jpeg
https://1.bp.blogspot.com/-F3H301hPefA/YEppjhxPTuI/AAAAAAAAKpg/_8y-ExHmmEUwDG-lHbAI0zfuxRH93lQ3wCLcBGAsYHQ/s72-c/DDD56FD1-584A-4B22-A904-31FA270F768D.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2021/03/comment-stimuler-la-croissance.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2021/03/comment-stimuler-la-croissance.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières