« Commençons par interdire Azali et les membres de son parti l’accès à nos villes, nos funérailles et nos mosquées de vendredi»

Aux Comores, un nouveau « front commun des forces vives » est créé regroupant l'union de l'opposition et tous les mouvements de la s...

Aux Comores, un nouveau « front commun des forces vives » est créé regroupant l'union de l'opposition et tous les mouvements de la société civile dans l’archipel comme dans la diaspora qui dénoncent un coup d’État constitutionnel de la part du président Azali Assoumani.

S'il n'avait pas changé la Constitution, son mandat se terminerait dans quelques mois pour laisser place à un président issu de l’île d’Anjouan en 2021. C’est d'ailleurs l’une des revendications de ce front commun qui a donné une conférence de presse jeudi dans la capitale pour évoquer sa stratégie d’éviction du président de la République.

Selon Sabikia Ahmed Mzé, présidente du mouvement de société civile des femmes, Azali Assoumani n’est que locataire au palais présidentiel et il peut en être expulsé pacifiquement :

« Ce combat aujourd’hui n’est plus celui de l’opposition. Elle n’existe plus. C’est désormais de la résistance, affirme-t-elle. L’opposition n’existe qu’en démocratie. Nous n’avons pas de prisonniers politiques puisqu’il n’y a plus de justice, nous avons des otages. Commençons par lui interdire l’accès à nos villes et villages, nos funérailles, nos mosquées des vendredis. Et pas seulement à lui, mais chaque membre de son parti. »

Demande de soutien français


Cette mise en quarantaine, Ahmed Barwane, SG de parti politique, la voudrait internationale. Il s’appuie notamment sur la dernière commission des affaires étrangères de cette semaine en France : « Lors de cette commission, le député Jean-Paul Lecoq a interpelé son ministre des affaires étrangères sur la question de la dictature qui prévaut actuellement aux Comores. 

Nous nous trouvons en phase de dictatures. Et donc la France se doit quand même d’être claire. Nous considérons qu’elle ne peut pas continuer à se voiler la face et continuer à soutenir des dictateurs tels qu’Azali. »

Du côté de la majorité, on dit ne pas comprendre ce genre d’interventions répétées en boucle de la part de perdants aux élections démocratiques.

Anziza M’Changama, correspondante de RFI à Moroni - Titre©La rédaction

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,87,Abdou Elwahab Msa Bacar,51,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,72,Abdourahamane Cheikh Ali,22,Aboubacar Ben SAID SALIM,40,Actualité Sportive,1725,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1469,AHMED Bourhane,239,Akram Said Mohamed,66,Ali Mmadi,186,Ali Moindjié,65,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,953,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,41,Comoropreneuriat,11,Cookies,1,Culture et Société,7019,Daoud Halifa,188,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,119,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1362,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3045,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1497,Hamadi Abdou,441,High Tech,808,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,331,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,142,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,103,Mayotte,2318,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1573,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,163,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,139,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5168,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,62,Said Yassine S.A,151,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,803,SOILIHI Ahamada Mlatamou,46,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1024,Tribune libre,4071,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: « Commençons par interdire Azali et les membres de son parti l’accès à nos villes, nos funérailles et nos mosquées de vendredi»
« Commençons par interdire Azali et les membres de son parti l’accès à nos villes, nos funérailles et nos mosquées de vendredi»
https://1.bp.blogspot.com/-gXV3Q_e3voA/X3_ywYwV0FI/AAAAAAAAIRg/zLGZzMA7X0MFYAsG8DVeeA_Y831CxwqegCLcBGAsYHQ/s320/FB36B09A-91B5-4B10-9566-E79B463AD596.png
https://1.bp.blogspot.com/-gXV3Q_e3voA/X3_ywYwV0FI/AAAAAAAAIRg/zLGZzMA7X0MFYAsG8DVeeA_Y831CxwqegCLcBGAsYHQ/s72-c/FB36B09A-91B5-4B10-9566-E79B463AD596.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2020/10/commencons-par-interdire-azali-et-les.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2020/10/commencons-par-interdire-azali-et-les.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières