Coronavirus : les cours du pétrole s’effondrent, les prix des carburants chutent

Les cours se sont effondrés de 30% en Asie ce matin, une plongée qui fait suite à deux mois de baisse. Dans la foulée, ils ont décroché e...

Les cours se sont effondrés de 30% en Asie ce matin, une plongée qui fait suite à deux mois de baisse. Dans la foulée, ils ont décroché en Europe.

Les discussions entre l'Arabie Saoudite et la Russie pour relancer les cours du pétrole ont été un échec. En réaction, l'Arabie Saoudite a déclenché une guerre des prix, ce qui a fait chuter les cours de l'or noir. Une bonne nouvelle pour les automobilistes, avec une belle baisse des prix des carburants. Le litre de gazole a perdu 13 centimes depuis le début de l'année.

Vent de panique sur le marché du pétrole. Les cours de l'or noir ont commencé la semaine avec une dégringolade. Ce matin (9 mars), le baril de Brent a perdu jusqu'à 30 % par rapport à la clôture vendredi (6 mars). Il s'est un peu repris au cours de la matinée, mais la baisse reste très importante en ce milieu de journée, avec un recul de 20 %. Le baril était ainsi à 36 $, contre 45 $ vendredi.

Le pétrole avait déjà plongé en fin de semaine dernière, avec un recul de près de 10 %. En cause, l'échec des négociations entre les membres de l'Opep, l'organisation des pays exportateurs de pétrole, et leurs principaux alliés, au premier rang desquels la Russie. Menés par l'Arabie Saoudite, les membres de l'Opep voulaient renouveler et renforcer l'accord de réduction de la production de pétrole, avec un recul supplémentaire de la production d’1,5 million de barils par jour jusqu’à fin 2020.

Le but était de relancer les cours du pétrole, en baisse depuis le début de l'année à cause du coronavirus. L'épidémie provoque un ralentissement de l'économie, plombant notamment l'industrie chinoise. Or l'Empire du Milieu est le deuxième consommateur d'or noir au monde. La demande de pétrole reculant, l'Opep a donc voulu jouer sur l'offre pour maintenir les prix. Mais la Russie a refusé, n'étant pas gênée par des prix bas, préférant assurer ses parts de marché face au pétrole de schiste américain. Il y a aussi un affrontement géopolitique entre l'Arabie Saoudite et la Russie.

En réaction, l'Arabie Saoudite a clairement lancé une guerre des prix du pétrole. Riyad a annoncé une réduction de ses prix de livraison, la plus importante depuis une vingtaine d'années. L'Arabie a baissé ses tarifs de 6 à 8 dollars par baril par rapport à mars dans les zones où la Russie écoule une grande partie de sa production, notamment l'Europe occidentale. De plus, l'Arabie Saoudite a décidé de rouvrir les vannes à partir de début avril, le précédant accord de limitation de la production devant prendre fin dans quelques semaines. L'Arabie Saoudite devrait produire 10 à 11 millions de barils par jour, contre 9,7 millions ces derniers mois. D'autres pays du Golfe devraient faire de même.

Voilà donc pourquoi les cours ont dégringolé en ce début de semaine. Et on s'attend à une guerre des prix sur le marché du pétrole qui va durer, donc les cours vont rester bas quelque temps. Le grand gagnant est l'automobiliste, puisque les prix des carburants vont continuer de reculer ! Le coronavirus avait déjà bien fait reculer les prix du pétrole depuis début janvier, ce qui a permis une baisse de six centimes par litre d'essence et de dix centimes par litre de gazole entre janvier et fin février.

Et on a pu constater une accélération de la baisse dans les stations ces derniers jours. Ce que confirme le relevé publié aujourd'hui par le Ministère de la Transition Écologique. En une semaine seulement, entre le 28 février et le 6 mars, les prix moyens dans l'Hexagone ont chuté de trois centimes par litre. Le gazole est ainsi descendu à 1,3613 €, le sans-plomb 95 E10 à 1,4383 €. Au 10 janvier, le gazole était à 1,49 €. Il a perdu 13 centimes, et se retrouve au plus bas depuis début 2018.

Avec cet effondrement du pétrole, les prix dans les stations vont continuer de reculer dans les jours et semaines à venir. Voilà une bonne nouvelle pour nos portefeuilles.

Mise à jour avec le dernier relevé des prix moyens des carburants en France
Par Florent Ferrière ©Caradisiac

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,87,Abdou Elwahab Msa Bacar,48,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,72,Abdourahamane Cheikh Ali,22,Aboubacar Ben SAID SALIM,40,Actualité Sportive,1724,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1469,AHMED Bourhane,239,Akram Said Mohamed,66,Ali Mmadi,186,Ali Moindjié,64,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,31,Ben Ali Combo,410,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,950,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,41,Comoropreneuriat,11,Cookies,1,Culture et Société,7015,Daoud Halifa,188,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,119,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1360,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3043,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,340,France,1496,Hamadi Abdou,441,High Tech,808,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,329,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,142,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,103,Mayotte,2317,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,456,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1573,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,162,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,139,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5160,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,62,Said Yassine S.A,151,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,803,SOILIHI Ahamada Mlatamou,46,Toufé Maecha,444,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1024,Tribune libre,4081,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Coronavirus : les cours du pétrole s’effondrent, les prix des carburants chutent
Coronavirus : les cours du pétrole s’effondrent, les prix des carburants chutent
https://1.bp.blogspot.com/-wVYF5szDCi0/XmZX4D4cnOI/AAAAAAAC3nA/FkM8S1p_LvcEbmbKbX97dJa90PS-1EQpQCLcBGAsYHQ/s320/arabie.jpeg
https://1.bp.blogspot.com/-wVYF5szDCi0/XmZX4D4cnOI/AAAAAAAC3nA/FkM8S1p_LvcEbmbKbX97dJa90PS-1EQpQCLcBGAsYHQ/s72-c/arabie.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2020/03/coronavirus-les-cours-du-petrole.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2020/03/coronavirus-les-cours-du-petrole.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières