«Les joutes verbales et les invectives n’y peuvent rien. j’ai été et je reste l’un des acteurs clés de la réconciliation nationale...»

UNION DES COMORES Unité – Solidarité - Développement ________ Allocution  de son Excellence Monsieur AZALI Assoumani,  Présid...

UNION DES COMORES
Unité – Solidarité - Développement
________

Allocution 
de son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, 
Président de l’Union des Comores, 
à l’occasion du lancement officiel du Projet 
« Assurer un approvisionnement en eau 
Résilient aux changements climatiques »

Vouani, le 4 novembre 2019.

Excellences, Mesdames et Messieurs,
Honorable assistance,

Ce 04 novembre 2019 est une journée marquante pour notre pays, de par l’objet et l’ampleur du projet que nous allons lancer aujourd’hui à Vouani dans cette attachante île de Ndzuani.

Je voudrais à cette occasion, commencer par remercier et féliciter le Ministre de l’Environnement, Mon frère Moustadroine Abdou, pour l’ensemble des actions qu’il a menées avec son équipe depuis trois ans, au nom de mon Gouvernement, et qui ont permis la mise en place de cette initiative.

Je remercie également le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour l’accompagnement précieux et efficace qu’il a apporté au Gouvernement tout au long du processus ardu de mobilisation des ressources auprès du Fonds vert pour le climat (GCF).

Je remercie ensuite tous les autres partenaires au développement qui ont soutenu cette initiative et rendu possible l’approbation de ce projet et notamment la Chine pour son cofinancement.

Je voudrais enfin vous remercier, vous toutes et tous, qui êtes présents ici, pour avoir bien voulu vous associer à nous, et prendre part à cet important évènement.

Votre présence massive ici aujourd’hui et la mobilisation qui a lieu aux quatre coins du pays autour de cet évènement, illustre l’engagement de toute la population comorienne pour un règlement définitif de la problématique de l’accès durable à l’eau potable dans notre pays.

Votre mobilisation m’interpelle, personnellement, ainsi que mon Gouvernement, pour redoubler nos efforts en la matière. 
En effet, les pénuries d’eau ne sont pas une fatalité. L’accès à l’eau potable pour tous est possible ! Mais pour y parvenir, nous avons besoin de l’engagement de tous car dans la résolution de la problématique de l’accès à l’eau, les infrastructures sont certes nécessaires mais pas suffisantes.

Les questions de gouvernance, le changement de mentalité et de paradigme sont aussi tout aussi importants, sinon plus encore.

C’est pour cela que j’ai ouvert le chantier de la réforme du secteur de l’eau, à travers notamment la préparation d’un projet de « Code de l’eau ».

En effet, ce Projet « Assurer un approvisionnement en eau résilient aux changements climatiques » vise à fournir un accès durable à l’eau à plus de la moitié de la population comorienne, aussi bien pour leurs besoins domestiques que pour leurs activités économiques, notamment agricoles.

Une mise en œuvre réussie de ce projet nous permettra donc, à la fois, de faire un pas de géant dans la satisfaction d’un droit fondamental, à savoir le droit à l’eau et d’ouvrir des perspectives nouvelles pour notre souveraineté alimentaire.

Vous comprendrez donc pourquoi j’ai tenu à présider personnellement cette cérémonie ; non seulement pour sonner la charge contre les pénuries d’eau de toutes sortes dans le pays, mais aussi pour encourager et soutenir les acteurs de ce projet, aux différents niveaux, à se mobiliser pour garantir son succès.

Il s’agit en fait d’un projet emblématique et stratégique pour notre pays et, à ce titre, je vous promets de suivre de près son exécution.
Honorable assistance

En ce jour, je suis heureux de voir la mise en œuvre d’un de nos engagements phares, à travers ce projet qui ambitionne d’adresser simultanément plusieurs défis majeurs, avec des implications sur la santé, la nutrition, la sécurité alimentaire, la production agricole et du développement socio-économique.

Dans notre pays, le taux d’accès à l’eau potable est annoncé à 15% seulement. Ce chiffre est évidemment trop faible et inacceptable. C’est pour cela que j’ai décidé de faire de l’accès à l’eau un des objectifs majeurs de l’émergence.

Soyez donc assurés que je suis déterminé à faire de l’accès à l’eau potable pour tous, non seulement une réalité mais aussi à permettre à plus de 80% de notre population rurale qui dans l’agriculture, un accès à l’eau à des fins agricoles.

En effet, comme vous le savez, leurs activités dépendent des caprices de la pluie, elle-même soumise aux aléas du changement et du dérèglement climatique auxquels notre pays est particulièrement vulnérable.

Mesdames, Messieurs

Au terme du projet que je lance ce matin, l’accès à l’eau sera une réalité pour 452.252 habitants, répartis dans 60.000 ménages sur 105.000 et 27 communes sur les 54 du pays.

Voilà des chiffres qui indiquent des ambitions à hauteur des enjeux et qui me poussent à être optimiste sur l’impact de ce projet sans précédent !

Nous sommes sur la bonne voie et nous ne devons pas nous arrêter en si bon chemin. 
En effet, ce projet a bien d’autres impacts positifs car il nous permettra également de renforcer la gestion des ressources en eau et la surveillance de l'environnement, d’améliorer la gestion et la préservation des eaux souterraines, d’étendre les infrastructures de surveillance hydrologique et météorologique.

Il protégera les écosystèmes, réguler le débit des cours d'eau, et intégrera les communautés locales dans la gestion des ressources en eau.

Conscient des lourdes tâches qui restent encore à accomplir, je tiens ici à rappeler que l’Etat s’appuiera sur les collectivités locales pour apporter toute son aide et son soutien à la réussite de ce projet.

J’invite ainsi la société civile et le secteur privé à jouer pleinement leurs rôles en s’impliquant activement et en facilitant le dialogue dans la mise en œuvre aussi bien du code de l’eau, que du présent projet.

Mesdames, Messieurs

Le nouveau cadre légal doit permettre de sensibiliser les droits et devoirs de tout un chacun quant à l’utilisation rationnelle de nos ressources, qui se raréfie de jour en jour.

En effet, si la plupart des localités sont d’ores et déjà désireuses d’accueillir les nouvelles installations, il ne faudrait en aucun cas que des retards puissent survenir du fait de conflits fonciers.

C’est dire que les actes de sabotage connus dans le passé ne seront plus tolérés.

J’attends donc des autorités compétentes une mise en vigueur effective de la législation.

Je fais alors appel, de manière solennelle, aux autorités locales, Préfets, Maires et Chefs de villages, ainsi qu’aux communautés elles-mêmes, pour faciliter la mise en place du tracé des infrastructures d’eau pour l’ensemble des localités bénéficiaires.

Honorables assistance,

Nous devons poursuivre dans cette voie pour réaliser notre vision « Comores Emergent » en vue de fixer les repères et cadrer notre action en vue de réussir l’émergence du pays que nous souhaitons tous.

Au moment où le Plan Comores Emergentes voit un de ses objectifs prendre forme à travers la réalisation d’un tel projet, l’horizon 2030 cesse désormais d’être vu, par les plus pessimistes, comme une utopie.

Nous croyons à cette vision de faire des Comores un pays émergent et notre détermination est sans faille.

Je saisis donc cette opportunité pour saluer le rôle vital que joue l’ensemble du Système des Nations Unies aux Comores, plus particulièrement le PNUD, pour l’appui au Gouvernement dans son action pour l’atteinte des objectifs de développement durable.

Je remercie le Coordonnateur Résident du SNU et la Représentante Résidente du PNUD, ici présents, pour leur engagement personnel pour la réussite de l’agenda comorien de développement.

Voilà pourquoi, je suis particulièrement heureux de présider cette cérémonie qui s’inscrit dans notre ambition de garantir à nos concitoyens un accès équitable à l’eau, gage de développement durable et d’épanouissement des Comores.

Honorable assistance,

Cette cérémonie est de bon augure, à quelques semaines de la Conférence des Partenaires au Développement des Comores, que notre Gouvernement organise, avec l’appui de la France, de la Banque Mondiale et du PNUD, les 2 et 3 décembre prochains à Paris, en vue de consolider les efforts entrepris, pour le développement économique amorcé par les autorités comoriennes.

Bien entendu cette Conférence constitue une belle opportunité à saisir pour rechercher des fonds additionnels en vue d’étendre le projet que nous lançons aujourd’hui, à d’autres zones et communautés, afin qu’aucune personne ne soit laissé pour compte.

En effet au cours de cette Conférence, dédiée au financement du plan « Comores émergentes à l’horizon 2030 », des projets de développement seront soumis aux différents participants des secteurs publics et privés, pour lever les fonds nécessaires à la réalisation de nos objectifs de Croissance Accélérée et de Développement Durable.

Honorables assistance, Mesdames et Messieurs,

Les actions engagées par le Gouvernement ont besoin, pour leur réussite, de l’engagement de chaque Comorienne, de chaque Comorien.

C’est pourquoi, une fois encore, j’appelle tous mes compatriotes, à l’intérieur du pays et dans la diaspora, à la sérénité.

Nous vous ne leurrons pas. Les joutes verbales et les invectives n’y peuvent rien. Parmi mes compatriotes, j’ai été et je reste l’un des acteurs clés de la réconciliation nationale, de la mise en place d’institutions stables et de l’alternance pacifique qui est devenu la tradition dans notre pays.

Je serai le premier, car j’en suis le garant, à préserver ces acquis et à défendre le cadre démocratique, inclusif et élargi, n’excluant aucune force vive nationale, pour renforcer la paix, la sécurité, la quiétude et la stabilité dont a besoin notre cher pays, pour son développement socioéconomique et pour son émergence.

Les divergences politiques sont normales, voire, nécessaires. Mais elles ne doivent pas nous empêcher de nous unir sur l’essentiel, pour aller de l’avant.

Nous avons été capables, de sortir les Comores, des Pays les Moins Avancés pour l’inscrire parmi les pays à revenus intermédiaires.

Ensemble, nous pouvons, comme nous en avons l’ambition, réussir à le hisser parmi les pays émergents à l’horizon 2030. Nous le pouvons et nous le devons pour notre pays et pour les générations présentes et futures.

"Yes, we can"
Vive la République
Vive l’Union des Comores
©Beit salam

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,66,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,58,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1645,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1431,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,172,Ali Moindjié,57,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,30,Ben Ali Combo,407,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,797,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,6069,Daoud Halifa,183,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,101,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1203,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2900,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1432,Hadji Anouar,15,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,440,High Tech,793,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,271,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,131,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,96,Mayotte,2129,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,439,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1518,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,500,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4839,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,58,Said Yassine S.A,129,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,772,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,435,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,929,Tribune libre,3019,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: «Les joutes verbales et les invectives n’y peuvent rien. j’ai été et je reste l’un des acteurs clés de la réconciliation nationale...»
«Les joutes verbales et les invectives n’y peuvent rien. j’ai été et je reste l’un des acteurs clés de la réconciliation nationale...»
https://1.bp.blogspot.com/-88UaCOWsDtE/XcCHXHakOXI/AAAAAAAABrQ/b8rMtyry4AYNyKD1bZ-oJ2XVFA57JLXOQCLcBGAsYHQ/s320/az.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-88UaCOWsDtE/XcCHXHakOXI/AAAAAAAABrQ/b8rMtyry4AYNyKD1bZ-oJ2XVFA57JLXOQCLcBGAsYHQ/s72-c/az.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/11/les-joutes-verbales-et-les-invectives.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/11/les-joutes-verbales-et-les-invectives.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.