Le Nigeria hausse le ton face aux violences xénophobes en Afrique du Sud

Le Nigeria hausse le ton face aux violences xénophobes en Afrique du Sud © AFP / KOLA SULAIMON Le Nigeria a haussé le ton mercredi en r...

Le Nigeria hausse le ton face aux violences xénophobes en Afrique du Sud © AFP / KOLA SULAIMON
Le Nigeria a haussé le ton mercredi en réponse à la nouvelle vague de violences xénophobes qui a eu lieu en Afrique du Sud cette semaine: face à son grand rival, le pays le plus peuplé d'Afrique cherche à asseoir son leadership sur le continent.

Le gouvernement nigérian avait annoncé dès lundi vouloir prendre des "mesures décisives" contre l'Afrique du Sud, où des attaques et des pillages de commerces, plus ou moins visés contre les étrangers se sont propagées comme une traînée de poudre aux quatre coins du pays et ont fait 7 morts depuis le début de semaine.

Bien que l'on ne connaisse pas la nationalité des victimes, le président Muhammadu Buhari a aussitôt exprimé "son mécontentement du traitement infligé à ses concitoyens" et a assuré vouloir "garantir leur sécurité".

L'Afrique du Sud est le théâtre régulier de violences xénophobes, qui ont déjà fait 7 morts en 2015, et 62 morts en 2008.

Ces derniers jours, les Nigérians n'apparaissaient pas plus visés que les nombreux autres immigrés (Somaliens, Zimbabwéens, Mozambicains, Bangladais, Malawites,...) mais les deux pays, qui rivalisent depuis des années pour être reconnus "première économie du continent", s'affrontent régulièrement sur la scène diplomatique, dans la rue ou sur la Toile.

Mercredi, les journaux locaux titraient en une sur la "colère après la mort des Nigérians en Afrique du Sud" et les images des townships en feu tournaient en boucle sur les télévisions nigérianes.

Mercredi, le géant ouest-africain, d'un marché de 190 millions d'habitants et qui exporte 2 millions de barils de pétrole par jour, a annoncé qu'il boycottait le Forum Économique Mondial qui s'est ouvert mercredi au Cap.

Boycottage contre-productif

Mais les plus grands ambassadeurs du Nigeria sont sans aucun doute ses chanteurs, stars intercontinentales aux dizaines de millions d'abonnés Instagram ou Twitter.

Burna Boy a assuré avoir été victime de racisme antinigérian en Afrique du Sud en 2017 et de ne plus y avoir mis un pied depuis.

"Je ne retournerai plus jamais en Afrique du Sud, jusqu'à ce que le gouvernement sud-africain se réveille", a déclaré la star du moment sur le continent et au sein de la diaspora.

Sa compatriote, Tiwa Savage (8 millions d'abonnés sur Instagram) a, elle, annulé l'un de ses prochains concerts à Johannesburg: "Je refuse de voir mon peuple massacré en Afrique du Sud".

Des centaines de milliers d'internautes ont appelé au boycottage des grandes marques sud-africaines, et des échauffourées ont éclaté devant les enseignes des supermarchés Shoprite, obligeant à un renforcement de la sécurité dans le pays.

Le géant sud-africain des télécoms MTN a annoncé avoir fermé temporairement ses agences à travers le pays, après que des magasins ont été attaqués à Lagos, Ibadan (sud-ouest) et Uyo (sud-est).

"Les appels au boycottage sont totalement contre-productifs", analyse pourtant Nonso Obikili, économiste nigérian basé à Abuja. "Les sociétés sud-africaines qui sont implantées ici emploient des Nigérians, proposent leurs services ici, donc les boycotter serait autant dommageable pour nous que pour eux."

Toutefois, cet appel a été largement repris sur la Toile à travers le continent, où l'influence des sociétés sud-africaines reste très importante.

Modération

En Afrique subsaharienne, la rancoeur à l'encontre des Sud-Africains n'a toutefois pas tourné au conflit diplomatique et de nombreux gouvernements ont certes dénoncé les violences, mais sont restés beaucoup plus mesurés.

La ministre des Affaires étrangères au Kenya a regretté les actes xénophobes, mais a aussitôt "salué la condamnation de ces attaques par le gouvernement sud-africain".

La conseillère du président rwandais a réfuté les allégations selon lesquelles Paul Kagame avait également boycotté le Forum Economique Mondial du Cap, assurant sur son compte Twitter que "le président n'avait pas pu s'y rendre pour d'autres raisons" et que "la délégation rwandaise était très importante".

Le ministre congolais de la Diaspora, Emmanuel Ilunga, assure que son ambassadeur "est en contact permanent avec la police sud-africaine (...) pour protéger ses compatriotes".

"Il n'y aucun Congolais victime de ces actes en Afrique du Sud jusque là", a-t-il précisé. "Il n'y a donc aucune raison d'aller manifester devant l'ambassade d'Afrique du Sud", a asséné le ministre répondant à un appel à la fermeture de l'ambassade à Kinshasa lancé sur les réseaux sociaux.

Lagos (AFP) - © 2019 AFP

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,64,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,56,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1610,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1426,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,171,Ali Moindjié,53,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,766,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,5906,Daoud Halifa,182,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,99,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1160,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2869,EVENEMENTS,51,Farid Mnebhi,339,France,1416,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,433,High Tech,790,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,264,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,124,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,93,Mayotte,2105,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,435,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1514,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,496,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,150,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4764,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,55,Said Yassine S.A,125,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,771,SOILIHI Ahamada Mlatamou,39,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,923,Tribune libre,2970,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Le Nigeria hausse le ton face aux violences xénophobes en Afrique du Sud
Le Nigeria hausse le ton face aux violences xénophobes en Afrique du Sud
https://1.bp.blogspot.com/-kyj_dGgEmgM/XXDpGVJlFlI/AAAAAAAC1Qo/M_176XPT_MwqPC6Z2i4gYX4btWRkFw8PACLcBGAs/s640/nigeria.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-kyj_dGgEmgM/XXDpGVJlFlI/AAAAAAAC1Qo/M_176XPT_MwqPC6Z2i4gYX4btWRkFw8PACLcBGAs/s72-c/nigeria.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/09/le-nigeria-hausse-le-ton-face-aux.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/09/le-nigeria-hausse-le-ton-face-aux.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.