Intempéries dans le centre de Ngazidja : Retour sur un article à la lumière des évènements actuels

Cette enquête, signée par moi (Kamardine Soulé) , a été publiée pour la première fois en mars 2014 dans les colonnes du quotidien Al-watw...

Cette enquête, signée par moi (Kamardine Soulé), a été publiée pour la première fois en mars 2014 dans les colonnes du quotidien Al-watwan.

Sept ans après les intempéries de 2012 et celles qui se sont suivies au cours des années suivantes, nous continuons d'assister au même scénario catastrophe, avec la même impuissance face au phénomène.

Qu'est-ce qui a été concrètement mis en œuvre depuis ces années pour répondre à cette problématique ?

Comment les fonds, nombreux, octroyés ces dernières années, destinés à venir en aide aux sinistrés, et à construire des infrastructures de protection ont-ils été gérés?
______________________

ZONES SINISTRÉES DES INTEMPÉRIES DE 2012

Où en est le projet de canalisation des eaux de ruissellement ?

Les récentes révélations sur des irrégularités présumées dans la gestion des fonds destinés aux sinistrés des intempéries d'avril 2012 nous ont amenés à entrer en contact avec les responsables de la commission chargée de la gestion des aides. Nous nous sommes aussi procuré les deux principaux rapports jusque-là restitués, celui de la commission nationale et de la commission insulaire chargée de la gestion des fonds destinés aux sinistrés des régions de Hambu et Bambao. Nous avons cherché à savoir comment sont gérés ces fonds mobilisés et plus particulièrement à savoir l'état d'avancement des travaux, promis par le gouvernement, supposés apporter aux populations une meilleure protection dans l'avenir.

Les récentes fortes pluies dans l'archipel ont fait craindre la situation de catastrophe d'avril 2012. Lors du conseil de ministres du 12 février dernier, le vice-président en charge du ministère des Finances avait informé le gouvernement de la situation de la localité de Vuvuni ya Bambao face aux actuelles intempéries, après une visite éclair au village.

Cette localité fait partie des plus exposés aux risques de débordements des cours d'eau en période de fortes précipitions. Les autorités comoriennes se sont donc «félicitées» qu'il n'y ait pas eu de dégâts. «Dieu merci, cela parce que la communauté a déjà entamé des travaux de sauvegarde de sa population. Le gouvernement s'engage à accompagner les efforts fournis par la communauté en contribuant à la finition de ces dits-travaux», pouvait-on lire dans le compte-rendu du conseil de ministres du 12 février.

Où en est-on avec les travaux de canalisation des eaux de ruissellement sur les flancs du Karthala? Selon une note de «rappel des situations d'urgence en prévision de la prochaine saison cyclonique et pluies torrentielles», datant du mois de novembre dernier, de la Direction générale de la sécurité civile, «le conseil du gouvernement en date du 6 février 2013 a arrêté l'urgence d'entreprendre des travaux de canalisation des eaux de ruissellement sur les flancs du Karthala et dont les études pourraient être financées par le fonds créé suite aux inondations de 2012».

Dans son rapport d'août 2012, la commission chargée de la gestion des aides destinées aux sinistrés avait évoqué ces fonds qui ne seraient pas jusqu'ici utilisés: «ces fonds provenant de l'extérieur sont conservés dans des comptes et ne sont pas jusqu'ici utilisés. La commission attend l'avis et les orientations du gouvernement».

Et justement, au mois de février dernier, le bureau de ladite commission a estimé ces fonds, mobilisés par des pays amis et organismes internationaux, à un peu plus de 392 millions de francs. Cet argent serait placé dans deux comptes domiciliés à la Banque centrale et à la banque postale (Snpsf).

Au ministère de l'Intérieur, on fait remarquer que «sur recommandation du gouvernement, les termes de référence relatifs à l'étude des travaux devant être entrepris par un bureau d'étude pour le détournement des eaux qui se déversent sur des localités de Bambao et Hambu, notamment à Vuvuni, ont été élaborés par un ingénieur du ministère de l'Aménagement du territoire». La direction nationale des infrastructures affirme, de son côté, que les termes de références pour lesdits travaux ont été bel et bien élaborés, mais qu'ils restaient cependant «rangés dans les tiroirs».

Une note d'actualisation du plan de relèvement, élaboré suite aux inondations d'avril 2012, met en évidence que si certaines actions ont bien été réalisées dans les secteurs affectés, tant d'autres restent à faire afin de faire face à de prochains événements extrêmes et de réduire les dégâts qu'ils pourraient provoquer.

©Kamardine Soulé
______________________

Une question de chiffres...

97.777.122 de francs. Tel l’argent que la commission nationale chargée de la gestion des aides destinées aux populations des zones sinistrées a eu à gérer, compte non tenu des fonds extérieurs. Dans son rapport sur la gestion des dons, datant du 22 août 2012, cette commission précise n’avoir pas géré les premiers versements d’un montant de 6 millions de francs. Elle soutient donc avoir géré exactement 91.777.122 de francs. Moinaecha Mohamed Soilihi, la présidente de la commission chargée de la gestion des dons destinés aux sinistrés d’avril 2012, a reconnu avoir été entendue par la section des comptes de la Cour suprême sur ce dossier. Répondant à la question sur les irrégularités présumées des fonds destinés aux sinistrés, elle a estimé qu’il dût y avoir «confusion entre l’argent géré par la commission et des annonces de fonds faites par certains pays amis et organismes internationaux (Chine, Maroc, Union africaine, «Arab fund for société working), 73.473.256 francs. La somme qu’aurait gérée la commission insulaire de l’île de Ngazidja.
______________________

Retour sur une catastrophe inédite

Le 25 avril 2012, le gouvernement comorien allait déclarer l'état de catastrophe nationale, suite aux pluies torrentielles du 20 au 26 avril qui s'étaient abattues sur l'archipel. Des fortes pluies qui avaient provoqué d'importantEs inondations et glissements de terrain dans des nombreuses régions. Le service de la météo, cité par la presse, avait indiqué qu'en temps normal, la pluviosité du mois d'avril est de l'ordre de 266,8 mm alors qu'en ce moment-là, elle avait atteint les 740 mm. Parmi les régions les plus touchées par ces intempéries d'avril, Bambao, Hambu et Mbadjini-est pour Ngazidja, Sima et Domoni pour Ndzuani, et Nyumashiwa et Hoani pour Mwali.

Les premières évaluations, qui avaient été faites par la Direction générale de la sécurité civile, en partenariat avec les agences du Système des Nations unies et le Croissant-rouge comorien, avaient fait état de deux femmes mortes, plus de 46.139 personnes sinistrées et de 9.228 personnes sans-abris. Le nombre de femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans affectés étaient respectivement estimés à 2.307 et 8.305. «Les dernières estimations parlent d'environ 65.000 personnes touchées, soit 8% de la population et pour une majeure partie à Ngazidja».

Quant aux besoins financiers immédiats pour réparer les dégâts matériels, la Dgsc les avait évalués à hauteur d'un peu plus d'un milliard de francs. Le 26 avril, une journée après la déclaration de l'état de catastrophe nationale, le parlement allait faire appel à la communauté internationale et aux partenaires des Comores pour «soutenir le gouvernement en cette période difficile».

Par Kamardine Soulé
(Crédit photo: Al-watwan archives 2012)

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,64,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,56,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1610,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1426,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,171,Ali Moindjié,53,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,766,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,5906,Daoud Halifa,182,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,99,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1160,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2869,EVENEMENTS,51,Farid Mnebhi,339,France,1416,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,433,High Tech,790,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,264,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,124,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,93,Mayotte,2105,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,435,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1514,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,496,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,150,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4764,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,55,Said Yassine S.A,125,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,771,SOILIHI Ahamada Mlatamou,39,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,923,Tribune libre,2970,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Intempéries dans le centre de Ngazidja : Retour sur un article à la lumière des évènements actuels
Intempéries dans le centre de Ngazidja : Retour sur un article à la lumière des évènements actuels
https://1.bp.blogspot.com/-ddbHHNel5xg/XXn9YmJXNhI/AAAAAAAC1Ws/vhqmwCqp84MOLNIQKSkDW1MK6G1_k0K2gCLcBGAsYHQ/s320/int.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-ddbHHNel5xg/XXn9YmJXNhI/AAAAAAAC1Ws/vhqmwCqp84MOLNIQKSkDW1MK6G1_k0K2gCLcBGAsYHQ/s72-c/int.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/09/intemperies-dans-le-centre-de-ngazidja.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/09/intemperies-dans-le-centre-de-ngazidja.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.