Tel est pris qui croyait prendre !

Les dernières sorties médiatiques de la mouvance azaliste sont indignes et irrespectueuses à l’égard du peuple comorien. Mais ainsi va la...

Les dernières sorties médiatiques de la mouvance azaliste sont indignes et irrespectueuses à l’égard du peuple comorien. Mais ainsi va la vie en dictature. Le peuple n’est rien pour le roi autoproclamé et ses apparatchiks. Voici des individus qui, depuis fort longtemps déjà sont les fossoyeurs de l’unité nationale. 

Des individus qui, méthodiquement, organisent une corruption généralisée des deniers publics. Des individus qui, au lieu de travailler pour l’intérêt général, s’emploient avec force à mettre économiquement à genoux le pays en s’appropriant les maigres ressources du pays et l’aide internationale. 

Une aide qui, au demeurant, restera à toujours sur la tête de plusieurs générations de Comoriens. De leurs actions, les Comores demeurent l’un des pays les plus pauvres du monde. Les Comoriens manquent de tout. Pour mourir, il faut aller à l’hôpital public, du moins ce qu’il en reste. Les plus chanceux mourront dans des avions ou dans les hôpitaux étrangers. D’autres, c’est le bras de mer entre Anjouan et Mayotte qui les engloutira à jamais. Il n’y a pas d’éducation au sens noble du terme. En effet, l’école publique est délabrée et aucune politique générale d’éducation n’est envisagée par les autorités en place, etc.

Des individus qui, au lieu de représenter dignement le peuple, ne représentent qu’eux-mêmes. Les dernières élections sont la preuve irréfragable que ce peuple reste le cadet des soucis de ces gens sans foi ni lois. Ils ont choisi de saboter les élections constatant qu’ils ne pourraient pas les gagner loyalement. Avec l’aide des malfaiteurs de la CENI, ils ont autoproclamé un roi. Mais c’était sans compter sur la mobilisation de nombre de Comoriens de part le monde contre cette mascarade électorale. Le roi se trouve donc sans couronne. Car il revient au peuple de légitimer son couronnement. 

Les mensonges, les manipulations, les exactions et les emprisonnements vont prendre le relais pour essayer de masquer le hold up électoral. On invite des notables de part et d’autre pour montrer que le pouvoir est soutenu et ce faisant lui donner une certaine légitimité. On exhibe des félicitations de toutes les dictatures du monde pour montrer que le pouvoir est reconnu sur le plan international. Mais que nenni. Les mobilisations sont toujours là et la communauté internationale refuse de cautionner un pouvoir illégal et illégitime. Peut-on gouverner un pays sans le peuple ? La réponse est négative. Peut-on gouverner par la terreur, la force contre sa propre population ? La réponse est là aussi négative. Les exemples sont légions au cours de l’histoire de l’humanité : le peuple finit toujours par gagner.

Le peuple que vous ne représentez plus ne peut plus continuer à boire vos mensonges. Votre incapacité à faire de ce pays un îlot de prospérité prouve que vous êtes indignes de représenter ce peuple. Vous ne pouvez pas continuer à travestir la vérité juste pour posséder tout un pays, prendre en otage tout un peuple. Non ce ne sont pas les victimes du hold-up électoral qui sont les malfaiteurs, vous le savez bien. Ils ne sont pas non plus ceux qui déstabilisent le pays. Vous le faites vous-mêmes très bien. Le monde entier a suivi en direct ce qui s’est produit le 24 mars. Les candidats de l’opposition et les autres que vous raflez comme jadis le faisait Hitler contre le peuple juif ne sont pas les acteurs de la forfaiture. Ils sont les victimes avec le peuple comorien de cette machination diabolique d’un régime qui a décidé de s’éterniser au pouvoir.

Lorsque vous vous attaquez à la diaspora comorienne de part le monde et notamment en France, vous ne savez pas où vous mettez les doigts. Quelle ingratitude ! Vous oubliez vite les appels au pied, au secours même de cette diaspora pour vous faire élire ou financer vos campagnes électorales. Vous oubliez que sans elle, les villages comoriens seraient des champs de ruine. L’Etat que vous dites incarner a démissionné depuis des lustres. C’est elle qui fait les travaux d’aménagement desdits villages sans la moindre aide de l’Etat. Les rares fois qu’on vous voit c’est lors des cérémonies inaugurales des réalisations de cette diaspora que vous vilipendezaujourd’hui. Vous avez de la chance qu’elle soit animée de toute la bonne volonté du monde pour ce cher pays. 

Sans elle, Vous ne seriez rien. Le peuple vous aurez déjà chassé comme des malpropres comme vous n’arrivez pas à assumer vos charges. Alors un jour viendra où cette diaspora en finira avec cette dictature. Lorsqu'elle cessera de financer le développement d'un pays où les autorités ne font rien. Le jour où elle arrêtera de payer les vêtements et la nourriture des "Je reste". Ce jour-là, il y aura une révolution totale et ce tsunami vous balayera tous, car le peuple vous demandera des comptes.

Vous parlez toujours de manipulations extérieures. Que les candidats de l’opposition voulaient poser des bombes. Montrez les preuves tangibles au monde si vous êtes véridiques. Vous oubliez les clous, le coup d’Etat d’un écrivain, celui d’un vendeur de tomates de Volo - volo. Si vous êtes honnêtes pourquoi ne citez-vous pas les pays qui sont derrières ces manifestations pacifiques ? Ceux qui sont derrière l’opposition ? Vos manipulations ne prennent plus. Personne ne croit à vos machinations sauf vos soutiens bien sûr. On est plus au Moyen-Âge. Tout se sait dans ce monde globalisé et très vite. 



Qu’en est-il de la grandeur supposée des « Wangazidja » ? Quelle connerie ? Quelle abomination ? Quelle irresponsabilité de la part de celui qui devrait incarner la nation comorienne ? Il est clair qu’il ne s’agit pas de la personne qu’il faut à la tête de l’Etat. Il clamera demain qu’il s’agissait d’une « bourde », une plaisanterie de mauvais goût à fortiori, mais personne ne peut le croire. Ceux qui avaient des doutes sur l’incapacité de cet homme à unir les Comoriens en ont pris pour leur grade. Le pays se fracture de jour en jour. Le massacre continue. Cet homme n’est pas là pour l’unité nationale. Hitler s’y est essayé avec la supériorité de sa race arienne et cela a conduit aux chambres à gaz ; les Tutsi et les Hutu, le génocide au Rwanda… Alors arrêtez de jouer avec le feu. N’en déplaise à ceux qui soutiennent ce régime, tous les Comoriens sont égaux devant la loi. La Constitution comorienne ne distingue pas en droit un Anjouanais, un Grand comorien, un Mohélien, pas même un Mahorais. Alors de grâce, abstenez-vous de faire croire de telles inepties à ceux qui boivent vos paroles comme le sang du seigneur. Les autres, aussi nombreux que ne le pensez, ne vous croient plus.

ALI ABDALLAH Ahmed

Docteur en Droit public

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,311,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,67,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,58,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1652,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1433,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,173,Ali Moindjié,58,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,30,Ben Ali Combo,407,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,808,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,30,Cookies,1,Culture et Société,6115,Daoud Halifa,183,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,102,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1224,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2910,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1437,Hadji Anouar,15,Hakim Mmadi Malik,41,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,440,High Tech,795,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,272,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,132,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,96,Mayotte,2134,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,439,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1519,Moudjahidi Abdoulbastoi,31,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,500,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4863,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,59,Said Yassine S.A,131,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,773,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,437,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,929,Tribune libre,3037,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Tel est pris qui croyait prendre !
Tel est pris qui croyait prendre !
https://2.bp.blogspot.com/-uhCPaD_f8_0/W3QwCOLaZTI/AAAAAAACp1E/dYFQax1A-_o4gjDNZHd5kniJ7CZxLTMCQCKgBGAs/s320/IMG_0106.JPG
https://2.bp.blogspot.com/-uhCPaD_f8_0/W3QwCOLaZTI/AAAAAAACp1E/dYFQax1A-_o4gjDNZHd5kniJ7CZxLTMCQCKgBGAs/s72-c/IMG_0106.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/04/tel-est-pris-qui-croyait-prendre.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/04/tel-est-pris-qui-croyait-prendre.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.