Comores : Jusqu’où la bêtise humaine irait-elle ?

Les derniers développements très inquiétants du contexte socio-politique du pays seraient-ils le signe précurseur d’une fin proche du rég...

Les derniers développements très inquiétants du contexte socio-politique du pays seraient-ils le signe précurseur d’une fin proche du régime et de l’avènement d’une nouvelle ère de réconciliation ?
Jusqu’où la bêtise humaine irait-elle ? L’histoire contemporaine nous a hélas appris qu’elle peut conduire à la tragédie. Dans le climat de confusion et de terreur qui prévaut en ce moment, je m’interroge comme beaucoup de mes compatriotes sur le devenir de la Nation comorienne.

Il semblerait que le système de répression et d’oppression en cours serait mis en branle au service de la légalité, faisant allusion aux propos du Procureur de Moroni. Rappelons que la légalité du régime en place a bien été remise en cause depuis le référendum sur la nouvelle constitution. Des actes commis le 24 mars denier, jour de l’élection, ont notoirement mis à mal les lois en vigueur et poussé le collectif de l’opposition à hausser le ton.

La décision d’appeler à l’arrêt du processus serait un cri de désespoir, non pas que l’opposition avait peur des urnes mais parce qu’elle savait pertinemment que la loi n’œuvre malheureusement qu’en faveur d’un seul camp. Le jeux démocratique aurait déjà été faussé en amont ? En tous les cas, le pouvoir, dont la légitimité commençait à s’effriter depuis les assises, avait là une occasion inespérée pour se refaire une bonne virginité légale. D’autant que l’opposition a accepté de se joindre au Président sortant pour solliciter le suffrage du peuple. Un processus électoral sécurisé et transparent aurait été le gage d’un climat post-électoral apaisé et le ciment d’une union sacrée autour du candidat que l’expression de la souveraineté du peuple aurait choisi pour occuper la plus haute fonction de l’Etat.

Quel gâchis ! Car l’occasion est sans nul doute ratée. Pire, l’enchaînement des événements et le pourrissement de l’atmosphère ne rassurent personne sur l’avenir de la Nation. À se demander même, si ceux qui se réclament aujourd’hui du camp de la Mouvance se rendent compte de la gravité de la situation. Une chose est sûre, quand on est vraiment certain d’être au service de la légalité, on n’harcelle point n’opprime ni muselle ceux qui essaient d’élever la voix. Et si cette même légalité n’arrive guère à instaurer la paix sociale, la stabilité et un climat de sérénité au sein des gouvernés, ça pourrait être le signe que les gouvernants sensés incarner les institutions de la République n’inspirent plus confiance et souffrent de légitimité et de crédibilité. Autrement dit, dans un tel imbroglio c’est hélas autant l’Homme que le Droit qui en pâtît car l’un ayant perdu sa dimension societale et l’autre sa finalité normative.

Et c’est peut être ce qui explique le recours à la force pour tenter de faire maintenir un semblant de paix sociale, d’ailleurs nécessaire au bon fonctionnement des institutions. Or, recourir à la violence, comme seul moyen de dialogue, est bien la marque de faiblesse de tout régime illégitime. En droit, légalité et légitimité sont deux notions distinctes mais dont la jonction est un préalable à un bon exercice du pouvoir selon la science politique. En même temps, une remise en cause généralisée de l’un de ces deux paradigmes peut conduire au déclenchement de luttes sociales. Et tout régime dont la légitimité est uniquement basée sur la force et non sur l’adhésion se sait éphémère. 

L’histoire politique nous a, en somme, montré que ces types de régime finissent par être emportés par un vent de mouvements sociaux, seul moyen de résistance qu’un peuple étouffé peut utiliser face à la peur et la terreur. Est-ce le cas dans notre pays ? À la veille d’une décision de la plus haute importance que tous attendent de nos <sages>, je formule le vœu que mon pays très rapidement renoue avec sa tradition de paix, de concorde et d’unité afin qu’ensemble la main dans la main nous redressions et élevions ce beau pays que nous chérissons au rang des Nations dignes, fières et prospères.

Par Ahamed MOHAMED, (Takou)

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,65,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,57,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1623,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1430,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,172,Ali Moindjié,55,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,784,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,6004,Daoud Halifa,183,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,101,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1188,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2890,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1427,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,438,High Tech,792,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,266,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,124,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,94,Mayotte,2116,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,437,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1516,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,499,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4808,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,56,Said Yassine S.A,127,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,772,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,927,Tribune libre,2994,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Comores : Jusqu’où la bêtise humaine irait-elle ?
Comores : Jusqu’où la bêtise humaine irait-elle ?
https://2.bp.blogspot.com/-l5v4ge8ayCk/XKMI_drlLJI/AAAAAAACy30/MzSOloZoxbYt66rfSQBD7MXqIbSkwW7TQCLcBGAs/s320/IMG_0099.JPG
https://2.bp.blogspot.com/-l5v4ge8ayCk/XKMI_drlLJI/AAAAAAACy30/MzSOloZoxbYt66rfSQBD7MXqIbSkwW7TQCLcBGAs/s72-c/IMG_0099.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/04/comores-jusquou-la-betise-humaine-irait.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/04/comores-jusquou-la-betise-humaine-irait.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.