Présidentielle - Ibrahim Ali Mzimba, indépendant : « Je me présente pour rétablir l’État de droit »

Ancien ministre des Affaires étrangères et actuel bâtonnier de l'Ordre des avocats, Ibrahim Ali Mzimba est l'un des douze candida...

Ancien ministre des Affaires étrangères et actuel bâtonnier de l'Ordre des avocats, Ibrahim Ali Mzimba est l'un des douze candidats d'opposition qui affronteront le président comorien, Azali Assoumani, lors du scrutin du 24 mars prochain. Interview.

Déjà tenté par l’idée de se présenter à la présidentielle en 2016,Ibrahim Ali Mzimba a franchi le pas cette année, à l’occasion de l’élection présidentielle anticipée du 24 mars prochain. À bientôt 56 ans, l’ancien ministre des Affaires étrangères – de 1997 à 1998 – et actuel bâtonnier de l’Ordre des avocats depuis janvier 2017, compte revenir sur la réforme constitutionnelle controversée adoptée en juillet, pour replacer les accords de Fomboni, auxquels il a activement participé en 2001, au cœur de la politique comorienne. Dans cette course, Ibrahim Ali Mzimba, qui se présente comme candidat indépendant, compte bien battre Azali Assoumani.

Jeune Afrique : Vous signez votre retour sur la scène politique en participant à cette élection présidentielle anticipée. Pourquoi cette candidature ?

Ibrahim Ali Mzimba : Parce que l’État de droit est trop souvent bafoué dans ce pays ces derniers mois. Depuis la disparition de la Cour constitutionnelle, décidée par le président Azali, sans aucune concertation, les textes fondamentaux qui régissent le pays sont malmenés par le pouvoir. Arrestations arbitraires, népotisme… nous assistons à une véritable dérive du régime, à laquelle il est urgent de mettre un terme. Je me présente donc pour rétablir l’État de droit aux Comores.
JE ME SUIS DÉSENGAGÉ DU CHEF DE L’ÉTAT LORSQUE J’AI COMPRIS L’UTILISATION QU’IL COMPTAIT TIRER DES ASSISES NATIONALES POUR SON PROPRE PROFIT
Vous étiez pourtant un proche du président Azali Assoumani...

J’ai cru en lui lorsqu’il a été élu en 2016, mais moins d’un an après son élection, le réformateur annoncé s’est transformé en conservateur du pouvoir, pour lui-même et son camp. Je me suis désengagé du chef de l’État lorsque j’ai compris l’utilisation qu’il comptait tirer des assises nationales pour son propre profit.

Étiez-vous opposé à la réforme constitutionnelle qui en a découlé ?

Le président Azali Assoumani n’avait pas le mandat pour une telle réforme. Je reste persuadé que la présidence tournante sur cinq ans, telle que prévue par les accords de Fomboni [la nouvelle Constitution accorde un mandat de cinq ans renouvelable une fois, contre un seul quinquennat autorisé auparavant, ndlr], reste pour l’instant la meilleure garantie d’équilibre entre les trois îles [Grande Comore, Anjouan et Mohéli, ndlr]. Et contrairement à ce qu’affirme le chef de l’État, cette Constitution divise davantage le pays qu’elle ne l’unifie.
AZALI ASSOUMANI NE JOUIT PAS D’UNE POPULARITÉ SUFFISANTE POUR SE FAIRE ÉLIRE LE SOIR DU PREMIER TOUR
Avec douze candidats, l’opposition ne prend-elle pas le risque de disparaître dès le premier tour ?

Azali Assoumani ne jouit pas d’une popularité suffisante pour se faire élire le soir du premier tour, même sur la Grande Comore où il n’était arrivé que second en 2016, derrière Mouigni Baraka Saïd Soilihi, qui se représente cette année. Et si nous partons en ordre dispersé au premier tour, nous sommes déjà d’accord pour nous réunir au second derrière le mieux placé d’entre nous.

C’est justement l’objet de la plateforme lancée par l’opposition la veille du lancement officiel de la campagne ?

Entre autres, mais notre principale préoccupation reste de garantir la sécurisation et la transparence des scrutins. Nous avons fait des demandes officielles auprès de l’UA, de l’OIF et de l’ONU pour que la communauté internationale envoie des observateurs. C’est le seul moyen de garantir la validité des opérations et d’empêcher l’armée de faire pression sur les électeurs, comme cela a pu être constaté lors du référendum de juillet.

Par Olivier Caslin ©Jeune Afrique

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,319,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,58,Abdou Elwahab Msa Bacar,34,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,52,Abdourahamane Cheikh Ali,14,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1557,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1414,AHMED Bourhane,233,Akram Said Mohamed,62,Ali Mmadi,164,Ali Moindjié,51,Anli Yachourtu,67,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,405,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,702,Comores Développement,88,ComoresDroit,421,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,5559,Daoud Halifa,179,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,91,Djounaid Djoubeir,79,Economie et Finance,1098,Élections 2016,370,Élections 2019,138,Est africain - Océan Indien,2835,EVENEMENTS,50,Farid Mnebhi,339,France,1407,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,38,HALIDI IBRAHIM Farid,26,Hamadi Abdou,430,High Tech,785,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,246,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,117,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,88,Mayotte,2051,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,423,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1509,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,486,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,146,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,134,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4552,Publication Article,1,Rafik Adili,38,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,101,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,765,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,433,Toyb Ahmed,237,Transport Aérien,908,Tribune libre,2823,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Présidentielle - Ibrahim Ali Mzimba, indépendant : « Je me présente pour rétablir l’État de droit »
Présidentielle - Ibrahim Ali Mzimba, indépendant : « Je me présente pour rétablir l’État de droit »
https://3.bp.blogspot.com/-Cj0etbOBl38/XH5WAHgrH3I/AAAAAAACyBM/Lh89y-SHZWw-md1ARiKI7FpIh_QbqzF7ACLcBGAs/s320/mzim.jpg
https://3.bp.blogspot.com/-Cj0etbOBl38/XH5WAHgrH3I/AAAAAAACyBM/Lh89y-SHZWw-md1ARiKI7FpIh_QbqzF7ACLcBGAs/s72-c/mzim.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/03/presidentielle-aux-comores-ibrahim-ali.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/03/presidentielle-aux-comores-ibrahim-ali.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy