Oyez ! Oyez ! Oyez ! Messieurs du Collectif des avocats ! Vous n'auriez pas dû

S'il y a une chose que la pratique du droit ne tolère pas, c'est le manque de rigueur. Peu de fois, on vous pardonnera parce que ...

S'il y a une chose que la pratique du droit ne tolère pas, c'est le manque de rigueur. Peu de fois, on vous pardonnera parce que trop de fois on vous vouera une haute estime. En effet, votre métier est plus noble, que vous n'arrivez peut-être pas à vous y faire.

Ces derniers jours, on vous loue malgré ce qu'on vous connaît, vous qui faites parties de cette justice laquelle depuis longtemps les Comoriens s'accordent à rabaisser au rang de ces institutions qui ne font que rendre leur vie encore compliquée qu'elle ne l'est déjà. 

Il n'y a pas plus fatal pour l'espoir qu'une justice qui ne prêche que l'injustice, et vous ne faites rien pour nous sortir de cette abîme.

Pourquoi vous en prendre à votre crédibilité ? Pourquoi avez-tomber dans un piège si évitable?

À chaque fois, qu'on veuille se faire passer pour un héros, le moins qu'on puisse faire c'est de ne pas faillir dans la rigueur mais pousser dans le courage.

Vous vouliez des étoiles dans nos yeux en votre faveur, il ne fallait pas nous faire croire qu'aux Comores il y a la QPC (Question prioritaire de constitutionnalité). Bien de procédures d'exception existe mais celle-ci ne figure pas dans le Code de procédure pénal.

La nouvelle CONSTITUTION aussi ne consacre pas la possibilité pour un justiciable d'invoquer un contrôle de constitutionnalité a posteriori. En effet, vous jugez que la juridiction d'exception qui est la Cour de Sûreté de l'Etat ne garantit pas le droit du justiciable de pouvoir faire recours aux décisions qu'elle émet. 

En vous fondant sur le contrôle a priori reconnu à la défunte Cour Constitutionnelle dont les compétences sont désormais affectés à la Cour suprême pour soulever une exception d'inconstitutionnalité condamne votre démarche d'avance. Toute loi organique ne peut être promulguée sans un contrôle de constitutionnalité. 

De toute façon, c'est un produit de circonstances, la Cour, qui ne rentre pas dans la normalité, raison pour laquelle on la dénomme une juridiction d'exception. Ce qui implique que la problématique qui l'entoure réside ailleurs pas sur le fait que ses décisions n'ouvrent aucun recours. 

Il paraît, par ailleurs, que vous avez aussi soulevez une exception d'incompétence. Si c'est le cas, ce n'est pas du tout rassurant.

HALIDI IBRAHIM Nezif-Hadj 
Diplômé en droit

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,315,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,58,Abdou Elwahab Msa Bacar,35,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,54,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1573,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1420,AHMED Bourhane,234,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,166,Ali Moindjié,52,Anli Yachourtu,70,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,734,Comores Développement,88,ComoresDroit,423,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,5765,Daoud Halifa,181,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,95,Djounaid Djoubeir,80,Economie et Finance,1116,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2852,EVENEMENTS,51,Farid Mnebhi,339,France,1409,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,26,Hamadi Abdou,432,High Tech,786,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,256,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,117,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,91,Mayotte,2079,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,425,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1509,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,489,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,148,Omar Ibn Abdillah,15,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,26,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,134,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4665,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,113,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,769,SOILIHI Ahamada Mlatamou,37,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,912,Tribune libre,2904,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Oyez ! Oyez ! Oyez ! Messieurs du Collectif des avocats ! Vous n'auriez pas dû
Oyez ! Oyez ! Oyez ! Messieurs du Collectif des avocats ! Vous n'auriez pas dû
https://3.bp.blogspot.com/-4Blt7FFHJq8/XBSzHEWFSOI/AAAAAAACvZ4/-F0UAkIHIp89eAnBiVGonJDmebyC7ZatACLcBGAs/s320/coll.png
https://3.bp.blogspot.com/-4Blt7FFHJq8/XBSzHEWFSOI/AAAAAAACvZ4/-F0UAkIHIp89eAnBiVGonJDmebyC7ZatACLcBGAs/s72-c/coll.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/12/oyez-oyez-oyez-messieurs-du-collectif.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/12/oyez-oyez-oyez-messieurs-du-collectif.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.