Condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité, la cour a estimé que c’est à Djaffar que devait profiter le crime

Verdict du procès pour tentative de déstabilisation de l'État Le verdict est tombé samedi 15 décembre à Moroni dans le procès pou...

Verdict du procès pour tentative de déstabilisation de l'État

Le verdict est tombé samedi 15 décembre à Moroni dans le procès pour tentative de déstabilisation de l’Etat dans lequel comparaissaient huit accusés. Outre deux relaxes pour coopération avec la justice, six hommes et une femme ont été condamnés. 

De très lourdes peines ont été prononcées. Des peines de 20 ans ou perpétuité dont 30 ans incompressibles ont résonné dans le tribunal. L’ancien vice-président Djaffar, bras droit du président Azali a, quant à lui, été condamné par contumace, ayant quitté le pays avant d’être arrêté. Il a écopé également de travaux forcés à perpétuité. La cour a estimé que c’est à lui que devait profiter le crime.

Ils sont secrétaires, avocats, écrivains ou encore ex-vice-président et condamnés à des peines lourdes de 20 ans à la perpétuité. Le client de Me Aboubakar Combo a été condamné à 3 ans de prison. Samedi 15 décembre, il était le seul avocat de la défense à avoir plaidé et ne s’attendait pas ce verdict. « Il a pris la peine maximum. 

C’est étonnant, c’est difficile à concevoir. On va voir ce qu’on va faire. Il y a des remises de peine, il y a des comportements dans la maison d’arrêt. Mon client est malade. D’ailleurs il était rendu une ordonnance de placement à l’hôpital, mais le juge n’a pas respecté cette ordonnance. C’est là dans le dossier. »

Les autres avocats ont boycotté le procès estimant que la Cour de sûreté ne respectait pas le droit. D'ailleurs les avocats de la défense ne sont pas surpris par de telles condamnations. « La loi qui servait de base à la juridiction d’exception qu’est la Cour de sûreté de l’Etat est inconstitutionnelle en plusieurs points, a déclaré maître Azad Mzé. 

La loi nous autorise dans ces conditions à demander à la juridiction saisie de surseoir à statuer et de renvoyer la question devant la Cour constitutionnelle. C’est une obligation incontestable. Quand la Cour de sûreté de l’Etat a estimé qu’il n’était pas de son devoir de saisir la Chambre constitutionnelle, on a compris ce qui allait se passer. »

Aucun recours n'est possible : la Cour de sûreté de l’Etat est une instance dont les verdicts sont définitifs. Par RFI

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,66,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,58,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1631,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1431,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,65,Ali Mmadi,172,Ali Moindjié,57,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,797,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,6057,Daoud Halifa,183,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,101,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1199,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2899,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1428,Hadji Anouar,15,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,439,High Tech,792,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,270,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,130,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,96,Mayotte,2127,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,438,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1518,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,499,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4827,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,57,Said Yassine S.A,129,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,772,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,435,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,929,Tribune libre,3014,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité, la cour a estimé que c’est à Djaffar que devait profiter le crime
Condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité, la cour a estimé que c’est à Djaffar que devait profiter le crime
https://3.bp.blogspot.com/-UE94mqJZcbs/WydsO-jmWvI/AAAAAAACm3I/V-XggAK02YEx24KmKsWOXanATRcI6_dpgCLcBGAs/s320/djaffar.jpg
https://3.bp.blogspot.com/-UE94mqJZcbs/WydsO-jmWvI/AAAAAAACm3I/V-XggAK02YEx24KmKsWOXanATRcI6_dpgCLcBGAs/s72-c/djaffar.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/12/condamne-par-contumace-aux-travaux.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/12/condamne-par-contumace-aux-travaux.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.