Aux Comores, les critiques du régime réduits au silence avant la présidentielle

©la rédaction  Aux Comores, les voix discordantes se taisent les unes après les autres. Opposants, écrivains ou militaires sont arrêtés...

©la rédaction 
Aux Comores, les voix discordantes se taisent les unes après les autres. Opposants, écrivains ou militaires sont arrêtés et les médias ramenés dans le rang par le président Azali Assoumani, accusé de vouloir prolonger son règne «coûte que coûte».

En juillet, le chef de l’État a vu ses pouvoirs renforcés lors d’un référendum boycotté par l’opposition. Un plébiscite, avec 92,74% de «oui».

La Constitution amendée l’autorise désormais à accomplir deux mandats consécutifs au lieu d’un. Élu en 2016 pour cinq ans, il entend convoquer dès 2019 une présidentielle anticipée qui remettrait les compteurs électoraux à zéro et l’autoriserait, en cas de succès, à se maintenir à la tête du pays jusqu’en... 2029.

Le référendum constitue la «plus scandaleuse mascarade électorale de ces dernières années», s’est écrié le Collectif de la troisième voie, organisation de la société civile.

Le taux de participation, officiellement affiché à 63,9%, a fait bondir l’opposition. «Les bureaux de vote étaient déserts mais les urnes pleines. Une vraie République bananière», a dénoncé l’ancien vice-président Mohamed Ali Soilihi.

Ce scrutin a ravivé les tensions dans l’archipel de l’océan Indien, théâtre de nombreux coups d’État.

Le dernier remonte à 1999, quand un certain colonel Azali, alors chef d’état-major de l’armée, avait pris pour la première fois le pouvoir. Il l’avait ensuite cédé en 2006 avant d’être élu démocratiquement en 2016.

Depuis le référendum, la police a multiplié les arrestations. «Plus d’une vingtaine», comptabilise le ministre de l’Intérieur Mohamed Daoudou. «Ce sont des affaires différentes mais toutes sont liées au même objectif» de déstabilisation du pays, affirme-t-il.

- «Complot» -

Depuis la mi-août, le siège du Juwa, le principal parti d’opposition, est fermé et scellé.

Six de ses dirigeants, dont l’ex-président du pays Ahmed Abdallah Sambi et son porte-parole Abdou Chakour, sont en résidence surveillée ou derrière les barreaux en attendant d’être jugés.

«Depuis le 28 août, je n’ai pas pu m’entretenir librement avec mon client. Il y a toujours un gendarme affecté pour écouter», se plaint l’avocat de M. Sambi, Ahamada Mahamoudou.

Cinq autres personnes, dont le chef d’état-major adjoint de l’armée, le colonel Ibrahim Salim, ont été interpellées le mois dernier pour «acte terroriste» et «complot».

Accusé dans le même dossier, l’écrivain Saïd Ahmed Saïd Tourqui est détenu à l’isolement.

Des personnalités menacées de les rejoindre ont préféré prendre la fuite. Sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour «attentat» et «complot», l’ex-vice-président Djaffar Said Ahmed Hassane s’est réfugié, selon [next] ses proches, en Tanzanie.

Les opposants restés aux Comores ont opté pour le silence. «On a trop peur de se faire arrêter», expliquent sous couvert de l’anonymat à l’AFP plusieurs d’entre eux.

Les médias n’échappent pas à cette mise au pas. Une vingtaine de radios ont été fermées, le directeur du journal gouvernemental El-Watan, Ahmed Ali Amir, rétrogradé au rang de journaliste, et une rédactrice du journal, Faïza Youssouf, limogée.

- «Climat de peur» -

Le régime a instauré «un climat de peur et d’intimidation», ont résumé sept organisations de la société civile, dans une déclaration où elles dénoncent la «dérive dictatoriale du pouvoir».

Faux, répondent les partisans du régime. «La réalité ne reflète pas un pays dirigé par une dictature», affirme le chef de la mouvance présidentielle, Ali Youssouf Mliva. «Nous n’avons ni morts, ni personnes torturées mais des prisonniers de droit commun accusés de crimes économiques ou humains».

Le ministre de l’Intérieur accuse l’opposition de ne pas être dans son rôle. «Un opposant critique, il propose. Là, on a à faire à une association de malfaiteurs», affirme-t-il.

À l’initiative de l’Union africaine (UA), les deux camps ont entamé un dialogue mi-septembre pour tenter d’apaiser les tensions. Mais l’opposition a annoncé mercredi qu’elle suspendait sa participation en «l’absence de progrès».

Pour l’heure, la médiation de l’UA semble n’être parvenue qu’à retarder l’annonce de la date de la présidentielle anticipée.

«En muselant voire en nettoyant» l’opposition et la société civile, le président Azali «tente de conserver le pouvoir par tous les moyens», estime Florent Geel, directeur Afrique à la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH).

«C’est un putschiste converti. Quand on est un putschiste, on l’est à vie», ajoute-t-il. Il accuse le président de «raviver les rivalités» entre les trois îles qui composent l'Union des Comores.

Le sujet est hautement sensible dans l’archipel.

L’instauration au début des années 2000 d’une présidence tournante tous les cinq ans entre les trois îles avait contribué à stabiliser le pays. La remise en cause de ce système a ravivé des tensions entre les îles qui, s’inquiète Florent Geel, «risquent de déboucher sur un conflit».

AFP

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,319,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,33,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,48,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1529,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1402,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,57,Ali Mmadi,162,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,58,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,384,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,677,Comores Développement,88,ComoresDroit,403,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5314,Daoud Halifa,160,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,87,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1050,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2793,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1398,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,35,HALIDI IBRAHIM Farid,22,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,235,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,104,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,81,Mayotte,2019,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,418,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,103,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1507,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,465,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,143,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4304,Publication Article,1,Rafik Adili,35,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,62,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,412,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,888,Tribune libre,2634,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Aux Comores, les critiques du régime réduits au silence avant la présidentielle
Aux Comores, les critiques du régime réduits au silence avant la présidentielle
https://4.bp.blogspot.com/-RKaA4SpnjrQ/W68dXVjNjWI/AAAAAAACr0o/vgl4kvTTE78BFaA1qMDDOG3LSuKoOTMJACLcBGAs/s320/SIL.jpg
https://4.bp.blogspot.com/-RKaA4SpnjrQ/W68dXVjNjWI/AAAAAAACr0o/vgl4kvTTE78BFaA1qMDDOG3LSuKoOTMJACLcBGAs/s72-c/SIL.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/09/aux-comores-les-critiques-du-regime.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/09/aux-comores-les-critiques-du-regime.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy