L’hypocrisie-musicale de l'orchestre opposition nationale : meeting pour le sabotage avec les sambistes et campagne pour le OUI chez eux !

Lecteurs et lectrices, L’opposition politique au gouvernement Azali est prise dans son propre piège et cela deviendra davantage inten...

Lecteurs et lectrices,

L’opposition politique au gouvernement Azali est prise dans son propre piège et cela deviendra davantage intenable à mesure que l’on se rapproche du scrutin et des très probables élections présidentielles prochaines en 2019 en cas de victoire du « Oui ». D’abord, insularisme oblige, les positions opportunistes des « oppositions » dépendent de l’île où on est.

A Anjouan, l’opposition (ou pour être très clair le parti JUWA) voudrait très sincèrement qu’en 2021 il y est des primaires pour des présidentielles à Anjouan tout en espérant que l’affaire des « passeports » n’aille pas jusqu’à l’emprisonnement de Sambi. Alors, faire tout pour qu’il n’y est pas référendum serait la meilleure assurance pour elle, le cas échéant que le « Non » l’emporte, ce qui voudra dire que 2021 verrait Anjouan OU Mohéli organiser la Tournante si bien sûr, on continue à considérer que le « mandat de cinq ans renouvelable » tel qu’inscrit dans l’actuelle constitution voudrait dire « mandat de cinq ans non-renouvelable (Sambi ne voulait pas renouveler le mandat de l'île, il voulait prendre celui d'une autre île).

A Mohéli, quelque part, l’opposition est peu déboussolée car ne sachant plus qu’est-ce qui est bien pour elle maintenant ? elle préfère dire tout simplement haut et fort que « Mohéli se réserve le droit de se défendre » et comme ça elle camoufle ses intentions qui sont contrariées pour plusieurs raisons et, le camarade Mrimdu qui aime bien les archives pense que : certains leaders de Mohéli n’arriveront jamais à oublier que c’est sous Sambi (aujourd’hui prétendant chef de l’opposition), qu’ils ont eu à lutter sans merci pour que Sambi ne mène pas comme il voulait sa réforme constitutionnelle qui aurait abouti à son maintien à la tête de l’Etat jusqu’au fameux ''2000 hoho''. Ils n’oublieront jamais le mépris avec lequel Sambi, à la place de l’indépendance de Fomboni, en ce lieu mythique où fut signé l’Accord de Fomboni, se disait qu’il a [next] cherché un Mohélien intellectuel et qu’il n’a trouvé que des « bergers » et des « cultivateurs » (comme ces métiers seraient insignifiants) ; ils n’oublieront jamais ce dédain de Dossar qui se demandait ironiquement lui aussi si à « Mohéli il y avait quelqu’un qui pourrait présider aux destinées du pays. 

Et enfin, ils ne veulent pas oublier ces images gravissimes des militaires commandés toujours par le Colonel Anrifi qui tabassaient les femmes même enceinte et jetaient en prison tout politicien qui protestait contre Sambi. Même si aujourd’hui, constatant que les mêmes politiciens de Mohéli qui, avec Sambi, avaient muselé l’île et avaient tout fait pour que Mohéli perde son droit, on peut citer Oukacha, Fouad, Ikililou et tous les autres, veulent prendre le devant contre une réforme constitutionnelle moins grave que la leur. Eux, ils préfèrent se taire pour attendre le bon moment avant de se diviser.

A Ngazidja, les choses sont encore plus compliquées que dans les autres îles il faut l'admettre et vous verrez que les divisions seront fratricides. Je dis ce que je pense et libre à chacun (ne venez pas dire ici même que je ne vous avais pas avertis). 
D’abord à Ngazidja, comme toujours, l’opposition a un problème de leadership. Si c'était en Europe par exemple, le chef serait Mohamed Ali Soilihi Mamadou suivi de Mouigni Baraka. Mais sommes justement à Ngazidja (dans nos 7 Ngazidjas) et ce ne sont pas les prétendants au leadership qui font défaut mais plutôt comment les identifier, les différencier pour enfin les classifier en ordre décroissant.

D’abord les sambistes : entre eux, entre Ahmed Barwane actuel SG et tous ceux qui sont derrière lui et le député Ibrahim Mohamed Soulé et tous ceux qui sont derrière lui et même Bourhane Hamidou ancien Président de l’Assemblée et enfin Fahmi Said Ibrahim et tous les *PECois*. Oui, il faut trouver le vrai patron en l’absence de Sambi qui a pris la place du Général Salimou pour qui, le pauvre général, on avait inventé une fameuse formule à lui et pour lui : être emprisonnée sans vraiment l'être et, être en liberté sans vraiment l’être ( comme Sambi aujourd'hui ?).

Ensuite, l’UPDC de Mamadou, un parti divisé en mille [next] morceaux ce qui est une marque comorienne pour un parti qui était au pouvoir mais qui a perdu le pouvoir parce que miné de l’intérieur ( référence aux querelles pendant la campagne de 2016). Ici aussi, tout le monde fait semblant de soutenir le Chef Mamadou mais tout en priant qu’il soit condamné à cause du dossier des passeports pour se réclamer en suite héritier * Mamadouistes-Sambistes*.

Et Mouigni Baraka Saïd Soilihi, privé d’une bonne partie de ses amis politiques qui ont préféré suivre Djaé Ahamada Chanfi, il continue de perdre du terrain même chez lui dans l’Itsandra. Il estime lui-aussi comme celui qui doit incarner l’opposition.

Il y a en fin, tous les autres… tès nombreux (mashallah), ils se disent de l’opposition pour une raison unique et simple : parce qu’ils ne sont pas au pouvoir, donc sans conviction aucune. 
Toute cette opposition, en tout cas à Ngazidja, a un seul rêve : que le referendum se déroule le 30 juillet 2018 et que le « Oui » gagne pour que tous se portent candidats.

Pour comprendre toute cette complexité, il suffit de suivre les uns et les autres et les écouter : Ils veulent tous se venger de Azali et retenter leur chance. Mais ils sont obligés de tenir une position ambiguëe et espérer être soutenu demain par les anjouannais et mohéliens qui voudraient qu’en 2021 il y ait des élections suivant la tournante. Ils font des meetings avec les sambistes anjouanais et moheliens en disant '' il n'y aura pas de référendum '' mais chez eux ils font campagne secrete pour que le Oui l'emporte. À vous de trouver l'adjectif. En tout cas ils soutiennent la réforme constitutionnelle et sont bien convaincus que le référendum aura lieu et que le « Oui » l’emportera. 

Voyez vous-mêmes !: pourquoi ne nous disent-ils pas que même si Azali organise son référendum et que le « Oui » soit déclaré admis et qu’en 2019 il y a des élections présidentielles, ils ne seront pas candidats ? Ils ne le diront jamais puisqu’ils seront candidats. Elle est où la logique ? Puisqu’ils considèrent que tout scrutin organisé sans la cour constitutionnelle est illégal et que pour cette raison ils n’iront pas voter, alors qu’ils affirment dès maintenant qu’ils ne seront pas candidats en 2019 aux élections présidentielles.

Tout ce tissu de mensonges est énervant et, ils prennent les amis de Sambi Juwa pour des bons à rien. C'est un petit jeu, juste pour espérer leurs voix demain et c’est malhonnête. 
Merci à vous lecteurs et lectrices et surtout pardon pour cette longueur inhabituelle de l'article (rire) les *exceptions* existent.

Mrimdu

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,322,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1510,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1398,AHMED Bourhane,229,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,379,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,659,Comores Développement,88,ComoresDroit,387,COMORESplus,65,Cookies,1,Culture et Société,5144,Daoud Halifa,139,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,84,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1019,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2765,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1381,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,421,High Tech,783,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,225,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,101,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,77,Mayotte,1987,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,412,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,29,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4156,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,52,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,47,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,405,Toyb Ahmed,232,Transport Aérien,882,Tribune libre,2579,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,64,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: L’hypocrisie-musicale de l'orchestre opposition nationale : meeting pour le sabotage avec les sambistes et campagne pour le OUI chez eux !
L’hypocrisie-musicale de l'orchestre opposition nationale : meeting pour le sabotage avec les sambistes et campagne pour le OUI chez eux !
https://1.bp.blogspot.com/-SYH2aXJUs4g/W02lP1d_bfI/AAAAAAACoV4/WPsV9TuNjHk-RjLbT95HzuC9Dd8dfK_PgCLcBGAs/s320/mrimdu.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-SYH2aXJUs4g/W02lP1d_bfI/AAAAAAACoV4/WPsV9TuNjHk-RjLbT95HzuC9Dd8dfK_PgCLcBGAs/s72-c/mrimdu.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/07/lhypocrisie-musicale-de-lorchestre.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/07/lhypocrisie-musicale-de-lorchestre.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy