La paix fragile de notre pays est en péril

Entre une équipe dirigeante déboussolée et une opposition aux agissements belliqueux, notre pays semble friser à petits pas des tensions in...

Entre une équipe dirigeante déboussolée et une opposition aux agissements belliqueux, notre pays semble friser à petits pas des tensions internes qui planent le danger d'une terrible guerre civile.

Nous ne pouvons que déplorer cette menace qui ravit tant les ennemis de l'unité nationale. La machination du démon séparatiste est déverrouillée. En sont les premiers victimes de cette ingéniosité dangereuse, ceux qui n'ont pas le courage de se servir de leur propre entendement. 
Oui, des esprits apparemment éclairés arguent avec véhémence qu'un soulèvement populaire et violent reste le seul et unique moyen pour faire le poids contre le gouvernement d'Azali.

Nous les voyons véhiculer ouvertement dans les réseaux sociaux, des messages qui enveniment la haine interinsulaire. Et puis d'autres, esclaves des pensées des autres, adjuvantisent à remuer le couteau dans la plaie, en partageant dans leurs murs, en aidant à semer dans les esprits des gens la haine et la terreur. 

Faudrait-il vous faire un dessin sur les expériences récentes des guerres civiles au Moyen-Orient ou ailleurs ? Elles devraient pourtant nous servir de leçons sur l'incapacité de rétablir l'ordre dans l'affrontement. La guerre est une ultra-solution, et en tant que telle, elle ne réussit qu'à multiplier ce qu'elle est censé résorber.

Aussi étrange que cela puisse paraître dans vos petits esprits agités, seules les armes légales servent de tremplin revendicatif pour un peuple qui se sent menacé.
Qu'on s'en serve de la justice, des manifestations pacifiques, de la représentation nationale, etc, à fin de dissuader la dictature du redoutable Azali. Nous n'avons pas épuisé toutes les voies légales, pourquoi penser donc à l'extrême.

Cessez de menacer notre paix déjà précaire ! Nous n'en voulons pas d'une guerre chez nous.
Soyez fidèles de vos clans ou de vos leaders comme bon vous chante, mais ne poussez pas les pauvres gens à se déchainer pour se faire écrasé comme des mouches par l'impitoyable KIKI. 

Et puis, qu'il soit en fin temps que l'opposition entende ce-ci : Il y a une partie de la population comorienne qui, à tort ou à raison, vous désapprouve, et accompagne le gouvernement, en le trouvant actif, progressif et productif. Faites en sorte de respecter aussi leurs positions, c'est aussi ça la démocratie. N'en faites pas de vos revendication personnelles et/ou partisanes, l'apanage d'un peuple libre et multicolores politiques. 

SIRADJI DDINE MOHAMED ABDOULWAHID
Nom

A la Une,322,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1508,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1398,AHMED Bourhane,229,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,379,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,658,Comores Développement,88,ComoresDroit,386,COMORESplus,65,Cookies,1,Culture et Société,5133,Daoud Halifa,139,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,84,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1019,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2764,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1380,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,421,High Tech,783,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,225,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,101,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,76,Mayotte,1983,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,412,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,29,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,463,Nassuf Ahmed Abdou,22,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4141,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,52,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,405,Toyb Ahmed,232,Transport Aérien,882,Tribune libre,2572,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,64,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: La paix fragile de notre pays est en péril
La paix fragile de notre pays est en péril
https://2.bp.blogspot.com/-SQW6J6t1QOA/WwJr_6xmnDI/AAAAAAAClJI/b5Kpo4TgvY0VYopTPbPX0OM8N8omS35DgCLcBGAs/s320/Screenshot_2018-04-05-01-57-14.png
https://2.bp.blogspot.com/-SQW6J6t1QOA/WwJr_6xmnDI/AAAAAAAClJI/b5Kpo4TgvY0VYopTPbPX0OM8N8omS35DgCLcBGAs/s72-c/Screenshot_2018-04-05-01-57-14.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/05/la-paix-fragile-de-notre-pays-est-en.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/05/la-paix-fragile-de-notre-pays-est-en.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy