Saint-Brieuc (France): Un homme originaire de Mayotte placé en garde à vue, pour apologie du terrorisme, menaces de mort et rébellion

Deux déséquilibrés ont crié « Allah akbar » et proféré des menaces de mort à l’encontre d’un agent de la SNCF, ce midi, à la gare de Saint-...

Deux déséquilibrés ont crié « Allah akbar » et proféré des menaces de mort à l’encontre d’un agent de la SNCF, ce midi, à la gare de Saint-Brieuc. Un dispositif de forces de l’ordre de niveau 2 « Tuerie de masse » a été déployé. Les deux hommes ont été interpellés.

Vive émotion, ce midi, à la gare de Saint-Brieuc. Vers 11 h 45, deux hommes, porteurs de bagages, prennent à partie un agent SNCF au guichet voyageurs. Ils lui lancent : « Vous nous voulez du mal ! » Peu après, dans le hall de la gare, ils crient « Allah akbar » et tiennent des propos hostiles à la France et aux catholiques, selon le compte rendu fait par la police après audition de plusieurs témoins.

Le trafic SNCF interrompu

Un employé tente de les faire sortir sur les quais, ils le menacent de mort. Le chef de gare décide alors d’interrompre momentanément le trafic ferroviaire et fait évacuer la gare. Police secours est appelée. Une quinzaine de policiers arrivent sur place, dont une unité d’intervention en configuration « niveau 2 Tuerie de masse ». Un périmètre de sécurité est établi autour de la gare, les deux hommes sont rapidement interpellés, malgré la rébellion de l’un d’eux.

Le trafic reprend à la normale vers 12 h 15.

Hospitalisés en psychiatrie

Leurs valises, la gare et ses environs sont fouillés, sans que rien de suspect ne soit trouvé. Les deux hommes sont placés en garde à vue, pour apologie du terrorisme, menaces de mort, rébellion. L’un, âgé de 23 ans, originaire de Mayotte, de nationalité française, sans domicile fixe, est très connu des services de police pour des faits similaires. Le second, âgé de 32 ans, demeure en Loire-Atlantique. C’est lui qui s’est rebellé. Entendus, les deux hommes refusent d’expliquer leurs actes. Ils ont été placés d’office en hôpital psychiatrique.

« Il a fallu réagir très vite. On ne savait alors pas ce que contenaient leurs valises »,explique l’officier de police chargé de la communication. ©Ouest France
Nom

A la Une,319,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,56,Abdou Elwahab Msa Bacar,33,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,48,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1530,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1402,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,57,Ali Mmadi,162,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,58,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,384,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,679,Comores Développement,88,ComoresDroit,403,COMORESplus,26,Cookies,1,Culture et Société,5326,Daoud Halifa,160,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,87,Djounaid Djoubeir,76,Economie et Finance,1050,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2793,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1398,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,35,HALIDI IBRAHIM Farid,23,Hamadi Abdou,425,High Tech,782,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,235,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,104,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,82,Mayotte,2019,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,418,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,103,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1507,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,466,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,143,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,132,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4306,Publication Article,1,Rafik Adili,35,SAID HALIFA,20,Said HILALI,54,Said Yassine S.A,62,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,35,Toufé Maecha,412,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,888,Tribune libre,2635,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,65,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Saint-Brieuc (France): Un homme originaire de Mayotte placé en garde à vue, pour apologie du terrorisme, menaces de mort et rébellion
Saint-Brieuc (France): Un homme originaire de Mayotte placé en garde à vue, pour apologie du terrorisme, menaces de mort et rébellion
https://4.bp.blogspot.com/-YPXUhowU5xA/Ws2msdK57jI/AAAAAAAChlg/iN1bq4REyMI68gBodkYTWMi-oC930R6VQCLcBGAs/s320/d516938797d7235d36de9812146ba61f-saint-brieuc-il-crie-allahou-akbar-la-gare-le-dispositif-attentat-declenche.jpg
https://4.bp.blogspot.com/-YPXUhowU5xA/Ws2msdK57jI/AAAAAAAChlg/iN1bq4REyMI68gBodkYTWMi-oC930R6VQCLcBGAs/s72-c/d516938797d7235d36de9812146ba61f-saint-brieuc-il-crie-allahou-akbar-la-gare-le-dispositif-attentat-declenche.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/04/saint-brieuc-france-un-homme-originaire.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/04/saint-brieuc-france-un-homme-originaire.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy