Qatar – Arabie saoudite : que vient faire l’Afrique dans cette galère ?

L'émir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani

Après avoir ouvert les hostilités contre le Qatar le 5 juin, voici que l’Arabie Saoudite veut obliger l’Afrique à rejoindre son camp.

Si l’on exclut l’Égypte, partie intégrante de la coalition anti-Doha dès le premier jour et la Libye pour l’instant acéphale, pas moins de huit pays du continent ont d’ores et déjà obtempéré, sans enthousiasme il est vrai, aux ordres de Riyad : Mauritanie, Sénégal, Niger, Tchad, Gabon, Comores, Maurice et dans une moindre mesure Djibouti. On remarquera qu’il s’agit là d’États faibles ou/et en proie à des difficultés économiques, sur lesquels les arguments employés par les émissaires saoudiens ont eu un impact prévisible.
L'émir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, a été reçu par le roi Salman d'Arabie saoudite,
le 17 février 2015 à Riyad. © AP/SIPA
Ces arguments sont à la fois d’ordre financier, l’Arabie Saoudite ayant toujours privilégié l’aide directe aux chefs d’État par rapport à l’aide aux projets de développement ; d’ordre diplomatique – la force de frappe géopolitique du royaume wahhabite est incomparablement supérieure à celle du Qatar – mais aussi d’ordre religieux : le chantage à la distribution des visas pour le pèlerinage à La Mecque, répartis en fonction de quotas unilatéraux, est un moyen de pression devant lequel l’autoproclamé Gardien des Lieux Saints n’a jamais reculé.

Les grands pays musulmans d’Afrique en retrait de la crise du Golfe

On remarquera par contre que les grands pays musulmans d’Afrique, à commencer par le Nigeria, les trois pays du Maghreb central (Maroc, Algérie, Tunisie), mais aussi le Soudan et – pour l’instant – le Mali, ont pris soin de ne pas être partie prenante dans ce conflit, même si les Saoudiens ont de plus en plus tendance à considérer que qui n’est pas avec eux est contre eux. Comment ne pas leur donner raison ? Car si l’on peut sans doute reprocher au Qatar l’aide qu’il apporte aux Frères Musulmans de par le monde, il est évident que sur le plan du soutien à l’extrémisme religieux – et de sa pratique au quotidien – l’Arabie Saoudite est en quelque sorte la mère de tous les jihadismes. Il suffit pour cela de rappeler l’origine des kamikazes du 11 septembre 2001, celle d’Oussama Ben Laden et de se demander pourquoi, si Doha inspire et finance le terrorisme international, aucun pays européen ni les États-Unis ne l’a dénoncé auparavant.

L’origine de ce bras de fer est évidemment ailleurs. Comme l’écrit Béchir Ben Yahmed dans « Jeune Afrique », « en réalité, le Qatar paie sa volonté d’indépendance » et son refus de la tutelle absolue que l’Arabie Saoudite entend exercer sur le Conseil de Coopération du Golfe (CCG). Pour Riyad, le CCG est un instrument à son service et aucun de ses membres n’est autorisé à pratiquer une diplomatie autonome. S’il respectait ce diktat et se conformait aux règles édictées par son grand voisin, le Qatar ne serait que le numéro trois ou quatre du CCG, après le Koweït et les Émirats Unis. Une position de soumission dont la dynastie Al Thani ne veut plus depuis deux décennies, au point de transgresser ce qui aux yeux des Saoud est une ligne rouge : l’alliance avec l’Iran.

L’Afrique n’a rien à gagner dans ce conflit

C’est de cela dont il fallait « punir » ce petit pays, lequel a jusqu’ici réagi avec modération à ce qu’il faut bien appeler une agression – il est vrai que le rapport des forces, face à une Arabie Saoudite soutenue par le trio Trump – Netanyahou – El Sissi, a quelque chose d’écrasant pour un émirat dont la population autochtone n’excède pas 300 000 individus (2,5 millions avec les étrangers). Les autorités de Doha ont ainsi publié un communiqué officiel à l’intention des ressortissants des pays qui ont cru bon de rompre leurs relations diplomatiques : aucun d’entre eux ne sera expulsé, à commencer par les deux cent mille Égyptiens et les dizaines de milliers de Mauritaniens et d’originaires des pays du Sahel. Lire la suite de cet article dans Jeune Afrique
Par François Soudan
François Soudan est directeur de la rédaction de Jeune Afrique.
Nom

A la Une,322,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,44,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1503,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1398,AHMED Bourhane,229,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,379,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,658,Comores Développement,88,ComoresDroit,386,COMORESplus,65,Cookies,1,Culture et Société,5131,Daoud Halifa,139,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,84,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1019,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2764,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1380,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,421,High Tech,783,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,224,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,101,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,76,Mayotte,1983,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,412,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1502,Moudjahidi Abdoulbastoi,29,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,463,Nassuf Ahmed Abdou,22,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4140,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,52,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,46,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,405,Toyb Ahmed,232,Transport Aérien,882,Tribune libre,2572,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,64,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Qatar – Arabie saoudite : que vient faire l’Afrique dans cette galère ?
Qatar – Arabie saoudite : que vient faire l’Afrique dans cette galère ?
L'émir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani
https://4.bp.blogspot.com/-B633RilrW2k/WUEbO7B_jQI/AAAAAAACMyo/9p2GE-fVgNoiouo5q-qH05lRQ7G2cxwZgCLcBGAs/s1600/salman-tamim-592x296-1496774146.jpg
https://4.bp.blogspot.com/-B633RilrW2k/WUEbO7B_jQI/AAAAAAACMyo/9p2GE-fVgNoiouo5q-qH05lRQ7G2cxwZgCLcBGAs/s72-c/salman-tamim-592x296-1496774146.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2017/06/qatar-arabie-saoudite-que-vient-faire.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2017/06/qatar-arabie-saoudite-que-vient-faire.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy