Contexte et perspective de développement social de la ville de Malé

L'histoire récente de Malé a prouvé que sa population a compris très tôt que le développement de sa communauté ne dépend que de ses pro...

L'histoire récente de Malé a prouvé que sa population a compris très tôt que le développement de sa communauté ne dépend que de ses propres efforts. Nous constatons l'existence d'une multitude de projets ici et là-bas. Ils ne parviennent pas à leur terme pour profiter à la population locale. Par conséquent, nous assistons à une dérive de nos efforts :


Défaillances structurelles :


- La mise en place de deux structures parallèles en France et à Malé (CO.DE.VI.M et MRAMA), ne peuvent pas atteindre leurs objectifs, car leurs statuts connaissent des vides juridiques liés aux modes de fonctionnement et d'organisation. En réalité, ce genre d'association doit être organisé avec un membre titulaire délégué par chaque association et des membres individuels. Ce qui n'est pas le cas. Toutes fois, il peut s'avérer indispensable d'inclure des commissions techniques pouvant se constituer en fonction de la motivation, l'engagement et les compétences. Ensuite, les associations adhérentes à la plate-forme, devraient cotiser à l'association-mère en fonction des recettes qu'elles détiennent pour la réalisation d'un projet. Ce qui a sans doute fait cruellement défaut dans le processus de création, c'est l'absence des Présidents des associations et des représentants de différentes structures formelles ou informelles, participant au développement de Malé, qui ne sont pas impliqués en tant que « personnes à part entière » pour mener à bien le projet de CO.DE.VI.M.

Éclairage public


- L'électrification de la ville à hauteur de 25 ooo euros avec des poteaux sans ampoules économiques, ni néon pour l'éclairage publique, est problématique. C'est cette obscurité qui favorise l'insécurité, le vol et le viol. Même si l'électricité reste un mystère dans la région, nous devons envisager la généralisation des ampoules ou des tubes néons dans les poteaux. Donc, le moment est venu de penser à l'installation de poteaux avec énergie photovoltaïque solaire dans les grands quartiers de la ville.


L'adduction d'eau


- Le projet d'adduction d'eau à Malé s'est soldé par un échec quasi-total. La diaspora de Malé résidant en France et ailleurs promet d’apporter sa contribution pour l'étude préalable de la nappe phréatique, le forage, l'aménagement du site à Pandzani. De plus la diaspora s'est engagée dans la mise en place du réseau devant raccorder les quartiers de la ville, située à plus de deux kilomètres du puits. Tout cela, demande beaucoup d’effort et de dynamisme, un grand sens de l’engagement, du dévouement et aussi de la solidarité. Mais il est impératif, avant de lancer le projet, d'effectuer une étude de faisabilité afin de fixer les moyens de pérennisation et de viabilité. C'est cela qui permettra de corriger les erreurs commises préalablement.

Les Routes



- Le revêtement des rues et ruelles de la localité est en cours de réalisation et loin d'être terminé. Cependant, il est aberrant de cimentier des rues non fréquentées ou très peu. Pour désenclaver la ville et faciliter la circulation, nous devons forcement bitumer les routes Ambassadeur – Terra et Terra - Pareni (entre la maison de Maman Nadia et celle de Moina Moindzé). 

La plage


- Le construction à la plage Hawénzi, de bungalows reste non exploitée à ce jour. Le terrain de foot ne répond pas aux normes de sécurité des joueurs. Face à cette situation, les associations devraient être alertées et conscientisées, pour étudier les possibilités de relancer ces secteurs.

D'autres projets se discutent de façon anarchique et vont éventuellement être engagés sans aucune forme ni de concertation, ni d'évaluation sur les moyens de financements et de mise en œuvre. Il s'agit entre autres : la construction des ponts reliant les quartiers Vouni – Mlimadjou et Téra – ambassadeur ;

la construction d'une nouvelle mosquée de vendredi, ce qui n'est pas en soi déplorable à condition que nous disposions des moyens matériels et financiers pour réaliser un projet d'une telle envergure. En réalité, avant de choisir entre la rénovation de l'édifice existant et la construction d'un nouveau bâtiment, nous devons procéder à une étude comparative approfondie basée sur des arguments techniques et financiers, à soumettre au verdict de la population. Lorsque le choix sera définitif, il faudra réunir au moins 50 % du montant des travaux avant de lancer le projet choisi. Et le projet de mise en place d'une antenne relais est un projet phare mais il devrait être bien argumenté pour montrer la nécessité de la mettre en œuvre à Malé. C'est cela qui permettra au fournisseur direct d'investir dans ce projet.

Tout au long de ce travail, nous nous sommes appuyés sur une logique de cause à effet, pour fonder une bonne organisation sociale afin d'assurer une efficience maximale pour les années à venir. C'est pourquoi les éléments de discussions suivants pourront constituer le fruit de notre débat :


Dans le cadre de la promotion de la culture, les deux grandes associations musicales de la localité ont dépassé les rivalités habituelles pour unir leurs efforts. Elles ont fait leur apparition dans le paysage de la chanson comorienne contemporaine. Ensuite, la ville préserve aussi les danses traditionnelles et assure la pérennité de certaines parmi elles. Malheureusement d'autres sont en voie de disparition notamment le Mdiridji et le Bwado. A Malé, on y danse aussi le « Tari La Ndzia » et « le Tari La Méza » sous toutes ses formes. Les jeunes se sont organisés en groupe de danses Woutamadouni pour la préservation et la valorisation de notre patrimoine culturel. On y trouve une association de danses traditionnelles « Wégni Ngoma Ya Malé », qui imite les différentes danses traditionnelles lors des grands mariages.


A Malé, la pratique de la sorcellerie est selon la tradition, liée à la fondation de cette localité. Issue des descendants des djinns, fondateurs de la ville et maîtres sorciers, cette pratique s’est instaurée et a pris sa place dans la vie de tous les jours. De grands noms se sont forgés comme « Bounambamba » auquel la tradition orale attribue la puissance d’avoir déplacé le phénomène de la marée basse (santsa) du village de Panda vers Malé. Il y a la grande magie d'Ali Wanofoumou, grand maître de l’art de faire danser les djinns. Cependant, ces pratiques sont aujourd'hui abandonnées avec la domination de la pensée religieuse qui, autrefois, faisait défaut.

- Dans le sport, la ville de Malé avait présenté trois équipes évoluant dans les différentes divisions supérieures. On peut les citer : Panasco D1, Mamaco D2, et Avesco D2. La fusion de ces trois équipes pour créer FC MALE, devrait contribuer à renforcer le football de Malé. Cependant, nous manquons d'imagination pour faire jouer au sport de Malé, le rôle de levier du développement de la ville. Pour rentabiliser la fusion évoquée ci-haut, nous devons remporter un championnat de la ligue 1 et une Coupe. Ces derniers sont les éléments palpables de palmarès pour affirmer le vrai changement.


- L’école primaire de Malé a démarré en 1964 avec les classes multigrades, des cours préparatoires et élémentaires et deux enseignants.


Elle a bénéficié de deux salles construites par la communauté, d’un logement et d’une citerne construit par l’Etat. Les enfants de la ville de Malé qui fréquentaient les classes du CP et C1 de Foumbouni, avant l’ouverture de l’école, ont été transférés pour combler l’effectif. Aujourd’hui, le nombre d'élèves avoisine les 500 et plus, répartis en 13 divisions avec 7 salles de classes disponibles, et une salle prévue pour la bibliothèque. Plusieurs organisations ont entamé des démarches pour mettre en place des activités périscolaires visant à donner l'appétence aux élèves et à les faire aimer la scolarité. Il s'agit de la construction d'une boutique scolaire, d'une cantine scolaire, d'une salle informatique, des aires de jeux. Il est question également de la construction d'autres salles de classes complémentaires.D’autant plus que la demande ne cesse d’augmenter chaque année. Cet effectif important a fait que l’école primaire de Malé est identifiée par le Ministère de l’éducation pour servir de site pilote de la région et ce, dans le cadre de l’expérimentation de la nouvelle méthode pédagogique dénommée APC (Approche Par Compétence).
 
- En ce qui concerne la santé,l’Association Culturelle des Jeunes pour le Développement de Malé (ACJDM) a procédé à la mise en place d’un poste de santé afin d’aider à l'accès aux soins primaires (accidents, maladies courantes, diarrhées, paludismes …). Ce poste de santé est en souffrance de financement, et ces activités fonctionnent d’une manière aléatoire. Nous pensons qu'il est indispensable pour palier à ce problème en cherchant des financements pour la construction d'un poste de santé, qui permette de répondre aux normes sanitaires.


Pour répondre aux attentes des mères et enfants, les associations villageoises devraient penser à mettre en place un centre de protection maternelle et infantile (PMI) ou une maternité conventionnée pour permettre aux femmes en difficultés d’accéder aux meilleurs soins et, ce, dans le but d’améliorer la santé maternelle et infantile, tout en réduisant la mortalité maternelle en période d’accouchement, celle des nourrissons et des jeunes enfants. Cela suppose une amélioration des conditions d’hygiène et un service Maternité pour une garantie des soins de santé primaire et ceux de santé en matière de reproduction.

L’achat d’une ambulance médicalisée permettra aussi de rapatrier les malades à l’hôpital national, et aidera ensuite à récupérer des décès provenant de l’extérieur. C’est un projet jugé très efficace pour servir la population.

En matière de protection sociale, des nombreux échanges ont eu lieu à travers les jeunes de Malé pour permettre de mettre en place une mutuelle de santé. Ce projet permettra aux sportifs, élèves ainsi qu’aux habitants d’adhérer à une mutuelle sans avoir à faire appel à mutuelle de santé dans les villes environnantes.

- La mise en place d'une radio et télévision associative à Malé vise essentiellement à faciliter l’accès à l’information et à offrir une information alternative. L'information est une nécessité. Il s'agit de permettre à la région de s’informer de tout ce qui se passe dans le monde et plus singulièrement aux Comores. A Malé l’on assiste à une absence des moyens de communication et d’information à cause de l'absence de relais de la télévision nationale et de la faible puissance de la radio nationale. Pourtant actuellement le réseau d’électricité de la région alimente aléatoirement plus de 11 villages. La concentration des instruments d’information appartenant au pouvoir public à Moroni, et l’incapacité même de l’État comorien à généraliser la réception de l’information à l’ensemble des régions de l’archipel nous conduit à réfléchir à ce projet afin de donner à chacun, le droit à l’information.

Les Comoriens, quel que soit l’endroit où ils habitent, méritent d’être en contact avec le monde. Et il est possible de satisfaire à cette demande sociale indispensable à la réduction des inégalités culturelles et au brassage même des cultures. Cette radio et télévision ne doit pas avoir uniquement le rôle d’informateur, mais de remplir également, par sa diversité d’émissions, d’animateurs, la fonction de cohésion sociale et de développement civique. Les émissions devraient se diversifier dans tous les domaines tels que l’information, la santé, l'économie, le social et la politique. L'objectif : sortir les populations coupées du monde et de l’actualité nationale et internationale de la sous-information.


Le contexte de cette étude nous montre que Malé avait pris l'initiative plusieurs années auparavant – alors que d'autres villes attendaient, parfois en vain, l'aide de l'État pour réaliser un projet. Hélas, paradoxalement, nous nous trouvons aujourd'hui au dernier rang des communautés qui ont véritablement progressé en matière de développement. À titre d'exemple, au lieu d'évoluer vers une politique de coopération décentralisée, avec des jumelages ou la création de liens avec des villes françaises, Malé ne fait que réaliser des activités de collecte de fonds. Ce qui nous fait dire : « le développement ce n’est seulement une question d’argent mais une question d’organisation ». Ce développement nous impose de dépasser les clivages partisans, l’assistanat et l’individualisme pour aboutir à une organisation sociale harmonieuse. 
En redéfinissant les statuquos et objectifs de CO.DE.VI.M et MRAMA, nous arriverons à jumeler, grâce à Madame Katrine (maman asma) et Monsieur Abdou M’madi, la ville de Malé et celle de Vénissieux, et la ville de Malé et celle de Saint dénis Réunion. C’est dans cette perspective qui permettra à créer des échanges culturels, sportives, éducatives… entre les enseignants, sportifs, élèves de Malé et ceux de la France. Ensuite pour que les projets deviennent des réalités, il faut au préalable proposer les idées dans un cadre de concertation. Cela permettra de définir les priorités de nos besoins, les coûts nécessaires aux réalisations des projets, le mode de financement (cotisation, subvention, AGR, …), et soumettre le projet pour validation. Les validations se faisant par les instances concernées avant de lancer les projets. C'est une question de bon sens et de bonne volonté !!!
 





Par OUZALI Said Youssoufa – Ancien Président de l’Association
Culturelle des Jeunes pour le Développement de Malé (ACJDM) /
– Ancien Secrétaire de l’Association Culturelle et Musicale de
Noudjoumou – Zamane de Malé
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,111,Abdourahamane Cheikh Ali,101,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2125,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1630,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1221,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,52,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8714,Daoud Halifa,229,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,169,Dini NASSUR,148,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1640,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3307,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1622,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,829,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,474,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2637,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1628,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6011,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,172,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1179,Tribune libre,4758,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Contexte et perspective de développement social de la ville de Malé
Contexte et perspective de développement social de la ville de Malé
http://4.bp.blogspot.com/-xFyojjMw50o/VKVmZdwkwfI/AAAAAAABgCY/iGTTijpVsUI/s1600/travaux_du_bitume_4_20140705_1639995816.jpg
http://4.bp.blogspot.com/-xFyojjMw50o/VKVmZdwkwfI/AAAAAAABgCY/iGTTijpVsUI/s72-c/travaux_du_bitume_4_20140705_1639995816.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2015/01/contexte-et-perspective-de.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2015/01/contexte-et-perspective-de.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières