Où a-t-on vu des Maires nommés par l’État et imposés à la population?

PARTAGER:

Création de l'Association des Maires des Comores, mais quels Maires? « Ils ont fini par fermer leurs clapets à merde! ». Le mot, d...

Création de l'Association des Maires des Comores, mais quels Maires?

«Ils ont fini par fermer leurs clapets à merde!». Le mot, d'une violence à faire glacer le sang, n'est pas d'un voyou douteux d'un quartier mal famé, mais de Son Excellence Monsieur Laith Ben Ali, Maire imposé aux habitants de Moroni par le Gouverneur Mouigni Baraka, l'ancien ministre Hamada Abdallah, des militaires et des huissiers spécialisés dans l'arrachage des serrures de bureau. Laith Ben Ali a tenu ces propos douteux dans le bureau de l'ancien ministre-conseiller à l'Ambassade des Comores à Paris, peu de temps après son putsch à la Mairie de Moroni. Il répondait à la plus simple des questions que je lui posais, en français, langue qu'il employa pour répondre: «Est-ce que les choses s'arrangent à la Mairie de Moroni?». Sa réponse concernait ses adversaires politiques. La violence et la vulgarité que charriait son propos m'avaient fait fuir à grande vitesse car je ne savais pas qu'un homme occupant la responsabilité de la capitale d'un pays pouvait tenir en public, un discours aussi méprisant, surtout devant une personne qu'il voyait pour la première fois. L'homme était sûr de son droit d'être le Maire prédestiné de Moroni et pouvait injurier tous ceux qui pensaient différemment.
    
Pourtant, lui, le Gouverneur Mouigni Baraka et l'ancien ministre Hamada Abdallah ont bien tort, entièrement tort. Les Gouverneurs Mohamed Ali Saïd de Mohéli et Anissi Chamssidine d'Anjouan, eux aussi, ont tort parce que le Maire, en tant que dirigeant de l'institution de base qu'est la Mairie, doit être choisi par la population locale. Dans aucun autre pays du monde, on ne verra un pouvoir central dire à la population locale: «Voilà le Maire que je vous ai choisi. Voilà le Maire que je vous impose». La Mairie étant une affaire purement locale, les gens qui sont dans des bureaux climatisés ne peuvent pas choisir le Maire pour la population. Les bonnes âmes pourront dire que dans les conditions actuelles, il n'y a pas eu d'élections municipales aux Comores, qu'il n'y a pas d'argent pour les organiser. C'est vrai. Mais, ce n'est pas pour autant qu'un Gouverneur au petit pied et un ministre désœuvré doivent créer des troubles dans les villes et villages en imposant des gens qui sont honnis par la population.
   
Il fallait laisser la population locale décider elle-même, dans le cadre des structures de concertation et de palabres locales. Les gens pourront toujours choisir, quitte à désigner des «grands électeurs» par quartier pour élire la personne qui pourra diriger la commune. Sur ce sujet, et dans le cas particulier de la Grande-Comore, Mohamed Daoud dit «Kiki» est impitoyable envers sa créature politique qu'est le Gouverneur Mouigni Baraka: «L'un des domaines dans lesquels Mouigni Baraka a le plus échoué et sur lesquels on l'attend pour lui demander des comptes, c'est celui des délégations spéciales. Comment un homme supposé être sensé peut-il aller diviser des villes et des villages, en imposant des Maires dont ne veut personne? Comment une personne normale peut-elle diriger dans la division et dans la haine? Nous l'attendons pour lui exprimer notre désappointement». Or, le même Mouigni Baraka n'a pas encore compris que son putschisme communal, baptisé «délégations spéciales», est une bêtise. Il revendique donc son héritage maudit sur les Mairies et les délégations spéciales: «La question des communes fait partie de nos engagements, lors des élections qui m'ont mené à la tête de l'île. […]. Au jour d'aujourd'hui, vingt-cinq délégations spéciales sont déjà installées, trois sont en cours d'installation». De l'entêtement. D'ailleurs, dire «aujourd'hui» est plus élégant qu'«au jour d'aujourd'hui».
   
Et puis, il y a la bêtise consistant à casser l'Histoire des territoires, quand on voit des villes et villages différents se faire imposer un seul Maire, alors que la sagesse consisterait à faire en sorte que chaque commune puisse avoir son propre Maire. Et le malheur du «collage» forcé des régions (Hamahamet-Mboinkou est l'une de ces aberrations territoriales) et de destruction de leurs bases a des répercussions sur le plan communal, comme on peut le constater à la lumière du regroupement des communes sans véritable affinité, ni unité territoriale, ni histoire commune.
   
Samedi 10 mai 2014, le ministre Houssen Hassan Ibrahim, en présence d'une brochette de personnalités notamment venues des Mairies, créait l'Association des Maires des Comores. C'est tout simplement époustouflant. Comment peut-on créer une association de quelque chose qui n'existe pas? Qui sont ces Maires qu'aucun habitant n'a désignés? Comme ça aurait été bien si les autorités comoriennes pouvaient aller demander conseil à un étudiant en 1ère année de Droit ou d'Administration publique, pour qu'elles apprennent que la désignation d'un Maire relève non pas d'une logique de déconcentration, mais d'une réelle dynamique de décentralisation. Or, il ne peut y avoir décentralisation que quand l'autorité locale est élue par la population locale, échappant ainsi à tout pouvoir hiérarchique et à tout risque de contrôle d'opportunité politique, pour se retrouver dans une tutelle administrative, synonyme du seul contrôle de légalité. Qu'est-ce qu'il faut aux dirigeants comoriens pour comprendre que l'ère de la déconcentration, un simple aménagement technique de la centralisation, est révolue?
   
On nous dit qu'en novembre 2014, les Maires seront élus. Mais, élus dans quel cadre, quand le village n'aura pas son Maire, mais le partagera avec 10 autres hameaux, villages et villes, cassant la dynamique qui était attendue en la matière? Une fois de plus, les Comores ont raté un rendez-vous avec l'Histoire, démontrant le manque de vision de la part des autorités qui veulent faire des choses sans en maîtriser les techniques. C'est tout le pays qui pâtit de ces bêtises d'autorités qui ne comprennent rien à rien et qui s'arcboutent sur leur ignorance et leur incompétence criminelle. Pourtant, ces gens-là peuvent demander conseil aux nombreux jeunes Comoriens qui ont un diplôme en Droit, pour comprendre les techniques et méthodes de la décentralisation.
   
C'est sans doute l'occasion de rappeler que Houssen Hassan Ibrahim est officiellement le ministre de l'Intérieur, de l'Information, de la Décentralisation, chargé des Relations avec les Institutions. Or, à partir du moment où les îles de la République se définissent essentiellement par leur AUTONOMIE et même si on ne le dit pas tout haut, les Comores ont un modèle étatique fondé sur le fédéralisme, et la décentralisation n'est donc plus du ressort du ministre de l'Intérieur, mais du Gouverneur de l'île. Mais, à qui peut-on expliquer de vérités aussi basiques, dans un pays dirigé par des autistes sans culture juridique?

Par ARM
© www.lemohelien.com – Mardi 13 mai 2014.
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8859,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,478,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6071,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4789,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Où a-t-on vu des Maires nommés par l’État et imposés à la population?
Où a-t-on vu des Maires nommés par l’État et imposés à la population?
http://4.bp.blogspot.com/-m78zPE7g7ic/U3HKnZYnOaI/AAAAAAABO8I/eYra3N4RL7s/s1600/Mairies.jpg
http://4.bp.blogspot.com/-m78zPE7g7ic/U3HKnZYnOaI/AAAAAAABO8I/eYra3N4RL7s/s72-c/Mairies.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2014/05/ou-t-on-vu-des-maires-nommes-par-letat.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2014/05/ou-t-on-vu-des-maires-nommes-par-letat.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières