Une vie individuelle ou communautaire à l’étranger

Il faudrait bien sûr qu’il ait un amour de la sagesse, une attitude de réflexe et de critique, une manière de voir, de comprendre et de ...


Il faudrait bien sûr qu’il ait un amour de la sagesse, une attitude de réflexe et de critique, une manière de voir, de comprendre et de se comporter devant la réalité pour pouvoir faire l’horizon social des communautés résidant à l’étranger.

Une situation actuellement bouleversante due à un phénomène étrange. Un phénomène de tension qui se trouve au jour le jour au sein d’une telle société. Malgré la crise économique, politique et financière, nombreux parmi nous s’éparpillent aux quatre coins du monde. Inutile de deviner la suite, mais surement l’objectif le plus visé est les études.


Une fois à l’étranger, loin de ses parents le ou la soi-disant étudiant(e) se sent libre. Mais la présence de la communauté, l’association ou du régionalisme peut protéger cet enfant éperdu.

Prenons l’exemple du Sénégal, pays de l’Afrique de l’Ouest : Grace à la stabilité et l’enseignement de qualité, on trouve beaucoup d’étrangers. Les étrangers s’organisent, par nation, pour vivre en communautaire. Et c’est un moyen idéal pour se connaître, s’entraider et même s’éduquer…

La communauté comorienne était un bon exemple.


Auparavant au Sénégal, il y avait bcp de progrès par rapport à aujourd’hui. Aujourd’hui, l’association est devenue une turpitude car elle apporte des malheurs à nos filles et à la jeunesse : par exemple Organisation des bals et des sorties dans laquelle nos filles sont les plus exposées avec leurs vêtements indécents. Selon nos enquêtes, certaines de nos compatriotes débordent en sortant avec des étrangers - Djiboutiens, Gabonais et Congolais… - ayant venu à nos manifestations en vue de se délecter des beautés. En plus de cela, Filles comme Garçons, continuent à aller au bal jusqu’à, certain moment, arriver à goutter le gout des cigarettes et même des boissons alcoolisés. Aujourd’hui, Personne n’en parle ni le représentant de l’ambassade comorienne ni le président de l’AEESCOS ni les ustadhs, pendant que l’effectif des comoriens en terre sénégalaise s’augmente d’une année à une autre.


Avant, il y avait des journaux qui parlaient et lamentaientt certains comportements. A chaque vendredi, les ustadhs nous rappelaient poliment de certaines choses fondamentales pour que nous puissions nous mettre sur la bonne voie. Et les responsables de l’association essayaient, avec tous les moyens, de faire face à tel comportement risquant de salir l’image des Comoriens. Et ça, c’était génial! On sentait, du moins, la maturité des gens. Ils savaient que, partout où nous sommes, nous sommes des ambassadeurs!


Alors qu’aujourd’hui, on a pris le sens inverse et rien ne va. Il y a des influences dans notre vie quotidienne à cause de l’esprit malveillant et l’égoïsme. L’esprit d’ouverture et de dialogue, pour remettre l’association sur le bon chemin éducatif et de développement, est mis à l’écart. Où va-t-on ?

L’association qui est apolitique est maintenant politisée. On ne sait quoi faire pour valoriser notre image et défendre les intérêt de ses adhérents (élèves, étudiants et stagiaires). On pensait que l’association peut être un vecteur d’éducation ; mais malheureusement, elle n’est plus du tout à cause du manque de sérieux dans les affaires de l’AEESCOS. Peut-être, le statut et la compétence de chacun sont ignorés à tout bout de champ.


Une chose inquiétante, c’est le comportement de filles comoriennes à l’étranger. Une petite remarque à faire, la plupart d’elles ont un esprit de naïveté ou bien un manque de maturité qui leur pousse à fréquenter des milieux dangereux. Parfois, on se demande pourquoi les filles comoriennes ont la manie de sortir avec des étrangers dont leur comportement ou leur religion est si diffèrent de notre ? plusieurs hypothèses sont mis sur la table. Pour donner un exemple à Dakar, Capital du Sénégal où il y a des nationalités différentes, une jeune fille comorienne a osé rompre le tabou et l’interdiction de l’islam dans un mois béni de ramadan, en se couchant avec un homme d’origine congolaise.


Nos radars n’ont pas raté de capter les mouvements de la jeune fille comorienne. On connaît l’île d’où elle vient, mais on préfère garder ça en secret. Une autre a déjà épousé un chrétien ; bannie de sa famille musulmane, elle a complètement jeté le froc aux orties. En plus de cela, selon le propos d’un Docteur Sénégalais, une Douzaine de filles se sont illégalement avortées en un mois. On peut dire que leurs masques est tombée, elles ont bu le calice de la honte jusqu’à la lie.

Mais les prochains jours, si les bêtises et les maladresses continuent à craquer, nous dénoncerons les noms et leurs villes ou villages sans ambages. Qui sème le vent récoltera la tempête !

A bon entendeur !

Kesskisspass Infos « KI »
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1626,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8675,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1617,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,471,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5991,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1171,Tribune libre,4746,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Une vie individuelle ou communautaire à l’étranger
Une vie individuelle ou communautaire à l’étranger
http://3.bp.blogspot.com/-bj3adkYMkoo/Uozk6XyiPLI/AAAAAAABDY4/kSt1JqU2FkQ/s1600/chiromani.jpg
http://3.bp.blogspot.com/-bj3adkYMkoo/Uozk6XyiPLI/AAAAAAABDY4/kSt1JqU2FkQ/s72-c/chiromani.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/11/une-vie-individuelle-ou-communautaire.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/11/une-vie-individuelle-ou-communautaire.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières