Un «juge» ami d'Azali Assoumani pour juger son ami Azali Assoumani

PARTAGER:

Putschiste un jour, putschiste toujours, à vie . Le 23 septembre 2013, jour de deuil pour la «Justice» comorienne. Contre toute attente...

Putschiste un jour, putschiste toujours, à vie .
Le 23 septembre 2013, jour de deuil pour la «Justice» comorienne.
Contre toute attente, un «juge» proche d'Azali Assoumani favorise son ami.

Sur ce même site, nous avions prédit le fait que celui qui gagnera la bataille judiciaire sur l'affaire de la CRC sera non pas celui qui présentera le meilleur dossier, mais celui dont la présence à la tête de la CRC arrange le pouvoir. Or, dans la douloureuse et pathétique affaire de la CRC, celui qui a les faveurs de Beït-Salam est incontestablement Azali Assoumani, dont la candidature lors de l'élection présidentielle est considérée comme le meilleur moyen d'éloigner Mohamed Saïd Fazul de Mohéli, afin qu'un boulevard soit ouvert pour la Première Dame jusqu'à Bonovo, siège du Gouvernorat de Mohéli, puisque, pour le bonheur de toute l'humanité et pendant des siècles, elle a décidé qu'elle voudrait devenir la Gouverneure de Mohéli en 2016. 

Le Mohamed Saïd Fazul qui doit être éloigné nolens volens de Mohéli doit être imposé par Beït-Salam à Azali Assoumani comme colistier, si le Colonel veut bénéficier de l'argent de Beït-Salam pour assouvir ses ambitions présidentielles, une fois de plus. Mais, comme l'affaire a été rondement menée par les pouvoirs publics, il a fallu que le juge à qui ce dossier a été confié soit un homme d'Azali Assoumani, qui s'est empressé de donner raison à un putschiste multirécidiviste, dont les méthodes constituent une très longue suite d'incohérences, de violation des normes statutaires régissant la CRC et des règles de bon sens, celles qui veulent qu'on ne peut pas destituer un chef de parti qui n'a rien fait de mal, dont le mandat est encore en cours et qui n'a pas été appelé par les putschistes à s'expliquer devant les instances du parti.

Même les «Extraits des minutes du plumitif de référé» sont rédigés comme si dès le départ, Hamidou Karihila était le secrétaire général légal de la CRC et que Houmed Msaïdié en était l'imposteur. Lisez le document joint à l'article, et vous comprendrez tout. La messe était dite dès le départ, avant même le commencement du jugement, puisque c'est Hamidou Karihila qui était considéré comme le représentant officiel du parti.

La «Justice» comorienne a habitué les Comoriens au pire, mais cette fois, elle a touché le fond. En permettant qu'un dossier touchant Azali Assoumani soit instruit par un de ses hommes, elle s'est définitivement déculottée. À Moroni, les gens qui ont suivi cette affaire, même sans esprit partisan, sont consternés. Et en colère. Tout le monde est d'accord pour dire qu'il y a eu forfaiture. Tout le monde parle de parodie de Justice. On ne peut pas donner gain de cause à quelqu'un qui veut s'approprier de force d'une institution, en renversant ceux qui en ont la responsabilité légale, uniquement parce qu'on est en compétition politique avec eux. Cette affaire montre à quel point la «Justice comorienne» s'est embourbée dans la corruption, sans aucune volonté de se départir des sinistres pratiques qui ont fait sa sinistre réputation. Quand on assiste à une telle perversion de la «Justice», on se dit que personne n'est en sécurité juridique aux Comores, et que les Comoriens sont tous devenus des prisonniers en sursis, des victimes en devenir, car n'importe qui peut être arrêté au coin de la rue et privé de ses droits les plus élémentaires sans motif. En même temps que leur «Justice», les Comores ont touché le fond.

Aujourd'hui aux Comores, un sentiment diffus prévaut, et c'est le sentiment que les uns et les autres retiennent du régime politique d'Ikililou Dhoinine, celui d'un régime politique qui, non seulement est gangréné par la corruption la plus crasse, mais qui a, en plus, tout fait pour faire de la «Justice» la somme de tous les malheurs du pays, une «Justice» aux ordres, instrumentalisée, dévoyée et complètement discréditée aux yeux de la population comorienne. D'ailleurs, point n'est besoin d'être formé en Droit pour constater que les dérives de la «Justice» comorienne s'accentuent chaque jour, soutenues en cela par le désordre qui règne au sommet de l'État, par le mauvais exemple qui vient d'un Président de la République devenu le grand promoteur, ami et protecteur des chantres de la corruption. En d'autres termes, la «Justice» comorienne n'est qu'à l'image des institutions publiques comoriennes dans leur ensemble: une maladie.

Mais, il est une question que le Comorien doit se poser: pourquoi Houmed Msaïdié, qui connaît la relation qui unit Azali Assoumani et le juge qui a instruit l'affaire, n'a rien fait pour récuser ce magistrat? Il en avait le droit. Une autre question vient à l'esprit: est-ce que Houmed Msaïdié va en rester là où va-t-il explorer toutes les voies de recours? S'il baisse les bras tout de suite, il se fait piéger lui-même, et l'idéal aurait été qu'il conteste tout de suite cette décision scélérate à un niveau judiciaire plus élevé, en invoquant notamment la partialité du juge. Il en a le droit et a intérêt à ce que les choses se passent très vite et bien. 

En même temps, il doit reconsidérer sa position au sein de ce parti, qui ne se maintient que parce qu'il a été là pendant des années pour lui donner un souffle de vie. Même si, à la fin de cette triste affaire, la «Justice» continue à se déculotter et donne définitivement raison à Azali Assoumani et Hamidou Karihila, ceux-ci auront une coquille vide qui va continuer à se vider, et il faudra beaucoup plus que l'argent de l'État via Ikililou Dhoinine pour faire d'Azali Assoumani un politicien crédible et un candidat sérieux. Mais, comme on sait, l'essentiel, ce n'est pas qu'il gagne, mais qu'il éloigne Mohamed Saïd Fazul de Mohéli pour que la Première Dame puisse devenir Gouverneure de Mohéli, au grand bonheur de l'humanité entière, pour les générations actuelles et à venir, au moins pendant quelques siècles.
Par ARM © lemohelien Mardi 24 septembre 2013.
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8853,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6069,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Un «juge» ami d'Azali Assoumani pour juger son ami Azali Assoumani
Un «juge» ami d'Azali Assoumani pour juger son ami Azali Assoumani
https://4.bp.blogspot.com/-mx_NLc9PbFc/Wcevgs1szFI/AAAAAAACTN4/VJA0L3LlTCMfxo8AkEEFGFZu4lHPJY0YACLcBGAs/s320/AZALI%2BSOEUF%2BMSAIDIE.png
https://4.bp.blogspot.com/-mx_NLc9PbFc/Wcevgs1szFI/AAAAAAACTN4/VJA0L3LlTCMfxo8AkEEFGFZu4lHPJY0YACLcBGAs/s72-c/AZALI%2BSOEUF%2BMSAIDIE.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/09/un-juge-ami-dazali-assoumani-pour-juger.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/09/un-juge-ami-dazali-assoumani-pour-juger.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières