L'économie comorienne vascille entre la morosité et la médiocrité.

Depuis des années une incertitude du modèle économique qui nous est proposé persiste et consiste à jouer le jeu de la corruption à ma...



Depuis des années une incertitude du modèle économique qui nous est proposé persiste et consiste à jouer le jeu de la corruption à marche forcée de notre pays quoiqu’il en coûte aux Comoriens, il ne faut donc pas que les hommes politiques s’étonnent de la souffrance et de la misère de l’immense majorité des citoyens comoriens.
 L’ensemble des mesures de relance de l’économie est nettement insuffisant pour générer de la croissance à la hauteur des possibilités du pays. Le développement économique ne sera pas réalisable si la confiance n’est pas favorisée par une transparence dans un cadre juridique sécurisé pour encourager les bailleurs de fonds susceptibles d’investir dans notre pays.
 Les politiques de dynamisation de l’économie depuis l’alternance aux années 1990, souffrent d’une mauvaise gouvernance, consécutive à des faits de corruption et c’est cette mauvaise gestion des finances publiques qui cause un trouble manifestement illicite qu’il appartient à tous les Comoriens de faire cesser.
En effet, la régression sociale que nous sommes en train de vivre est la plus grave que notre pays ait connue depuis les indépendances. Elle n’est pas le fruit d’une fatalité à laquelle il faut se soumettre, mais le corollaire rigoureux de la politique qui a été choisie par les gouvernements successifs.    
Une insécurité énergétique rend l’économie comorienne vulnérable et met en danger la compétitivité de nos entreprises.
L’espoir de l’alternance s’est révélé plus que décevant dans la gestion des affaires de l’Etat. La pratique de la corruption s’est érigée en institution. Les deux régimes respectifs du colonel Azali Assoumani et d'Ahmed Abdallah Mohamed Sambi qui se veulent aujourd’hui les hommes de la situation ont mis à mal la grandeur de notre cher pays.
Cependant, l'économie comorienne a amorcé une reprise, affichant une croissance de 2,5% en 2012, portée par les secteurs de la construction et de la banque (désormais ouvert à la concurrence), les investissements en provenance du Golfe, le dynamisme du secteur agricole (ylang-ylang, girofle et vanille, dont les exportations sont en forte progression) ainsi qu'aux réformes en faveur du tourisme.
En 2012, le PNB global a connu une légère baisse et l'inflation a augmenté fortement.Le FMI prévoit une croissance plus forte en 2013. L'économie comorienne est également portée par les devises envoyées par la diaspora. Les hydrocarbures constituent un motif d'espoir et, en mars 2012, une société kényane a commencé à prospecter en mer.
La mauvaise gestion des finances publiques est un handicap. Un accord conclu avec le FMI au titre de la Facilité élargie de crédit a conduit à la mise en place d’un programme destiné à promouvoir les IDE vers le tourisme et le transport inter-îles, à accroitre les dépenses d'éducation et de santé, à assainir les finances publiques, à maîtriser la masse salariale et améliorer l'efficience des entreprises publiques.

L'amélioration du climat des affaires est également une priorité. L'initiative pays pauvres très endettés a porté ses fruits selon le FMI et la Banque Mondiale pour qui le pays a atteint le point d'achèvement. Ainsi, les Comores bénéficient depuis décembre 2012 d'un allégement de leur dette extérieure de 176 millions de dollars. En outre, pour le Président Ikililou Dhoinine la lutte contre la corruption est une priorité, en septembre 2012 une stratégie nationale anti-corruption a été lancée. Il a également annoncé qu'il diminuerait le nombre de fonctionnaires, l'un des principaux postes budgétaire.

Avec 45% de la population vivant sous le seuil de pauvreté, c’est un des pays les plus pauvres du monde, où le sous-emploi est généralisé, une grande partie de la population étant employé dans le secteur primaire.

 Par ailleurs, en dépit de toutes les vicissitudes, soyons intellectuellement honnêtes et rendons à Ikililou Dhoinine et à son équipe notamment Mohamed Ali Soilih le vice-président en charge du ministère des finances ce qui leur appartient.


Par Ali ABDOU MDAHOMA
Lu sur Mouvement Orange
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1627,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8679,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1618,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,472,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5992,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1172,Tribune libre,4747,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: L'économie comorienne vascille entre la morosité et la médiocrité.
L'économie comorienne vascille entre la morosité et la médiocrité.
http://1.bp.blogspot.com/-Klmzwnj_s8U/UatA00IqsfI/AAAAAAAA4ks/SJCRElxLimg/s1600/Copie+de+PHOTO+POUR+LE+ROMAN+COMORIEN+DE+LANGUE+FRANCAISE.jpg
http://1.bp.blogspot.com/-Klmzwnj_s8U/UatA00IqsfI/AAAAAAAA4ks/SJCRElxLimg/s72-c/Copie+de+PHOTO+POUR+LE+ROMAN+COMORIEN+DE+LANGUE+FRANCAISE.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/06/leconomie-comorienne-vascille-entre-la.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/06/leconomie-comorienne-vascille-entre-la.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières