Mayotte ou l’enfer au quotidien des frères des autres îles

PARTAGER:

Ces derniers temps, il ne fait pas bon être Comorien non mahorais à Mayotte. On risque de subir mille et une tracasseries, voire une ag...

Ces derniers temps, il ne fait pas bon être Comorien non mahorais à Mayotte. On risque de subir mille et une tracasseries, voire une agression physique. Quant aux enfants, ils se voient, tout simplement, refuser le droit le plus élémentaire : être scolarisés.


Un bloggeur a récemment titré "La chasse aux Comoriens des autres îles à Mayotte est un travail à plein temps", après les violentes manifestations ayant visé des ressortissants de Ngazidja, de Ndzuwani et de Mwali dans plusieurs villages mahorais. Cette traque n'épargne pas les enfants, que l'on pourchasse jusque dans leurs établissements scolaires au mépris de toutes les conventions internationales, notamment celle relative aux droits de l'enfant.

Mesures draconiennes

En 2008, la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) avait déjà adressé à la Défenseure des enfants (en France) un rapport fort accablant dans lequel il était fait état d'obstacles à l'inscription dans les lycées et les collèges de Mayotte d'élèves prétendument étrangers (comprenez, comoriens). Cette requête avait dénoncé "le système discriminatoire mis en place en matière de scolarisation des enfants non mahorais, surtout ceux qui ne sont pas entrés légalement sur le territoire". A l'origine de cette énième poussée de fièvre, toujours la même rengaine: les Comoriens du reste de l'archipel seraient la principale source de l'insécurité grandissante à Mayotte. Une habile inversion des rôles pour noyer le poisson. Car, en réalité, ce sont eux qui sont font chaque jour les frais des mesures draconiennes dites "de sécurité" sur l'île.

Les perles de Guillemot

En mars 2011, le lieutenant-colonel de gendarmerie Patrick Guillemot n'avait-il pas déclaré à la presse: "Je cherche (…) à mettre les étrangers en situation irrégulière dans un climat d'insécurité. Ils doivent savoir qu'on peut les contrôler à tout moment. Ils doivent le craindre. Ce n'est pas aux Mahorais ou aux Mzungu [terme local désignant les Français, ndlr] d'avoir peur de se faire piquer leurs salades. C'est aux personnes en situation irrégulière de se sentir en insécurité. Cette insécurité est nécessaire". Le propos ne pouvait être plus clair. Du statut de victimes de la violente répression policière à Mayotte, voilà que les Comoriens deviennent subitement les "bourreaux".

Vous avez dit ''patrie des droits de l'homme"?

Il faut dire que depuis plusieurs années, à intervalles réguliers, on assiste à un soudain déferlement de haine à l'encontre des ressortissants de la partie libre des Comores, obligés de raser les mûrs et de se replier sur les hauteurs pour échapper aux rafles de la police française et aux brutalités des Mahorais. Un célèbre journaliste français trouve "aberrant" que la France ,qui se gargarise d'être "la patrie des droits de l'homme", laisse se pratiquer, plus de quatre siècles plus tard, le "marronnage" (terme désignant la fuite d'un esclave hors de la propriété de son maître à l'époque coloniale). Les évènements de ces derniers jours à Mayotte nous rappellent le triste épisode de Hamouro en octobre 2003 lorsque le maire de Bandrele, en compagnie de ses agents communaux, avait mis le feu à une trentaine de cases en torchis appartenant à des Comoriens sans papiers français. A cette époque, de nombreuses voix avaient même accusé la préfecture d'avoir organisé l'opération.

Rabattage

"L'incendie des bangas s'inscrit dans une longue liste des manifestations d'hostilité à l'égard des Comoriens qui a commencé il y a plus de deux ans sans trouver beaucoup d'écho en métropole", avait alors écrit le quotidien français Libération. Après le rabattage des Comoriens à Mzuwaziya, en février dernier, le directeur de cabinet du préfet de Mayotte, Jean-Paul Frédéric, avait d'abord eu une réaction mesurée et responsable en jugeant "inacceptable que des enfants aient été pris en otage parce que d'origine étrangère. C'est une ségrégation qui relève de la loi pénale". Mais, il a aussitôt annoncé des actions ciblées "au cours desquelles les habitants vont nous indiquer où se trouvent les gens qui n'ont pas vocation à rester sur le territoire". Pathétique, tout simplement!

"Mayotánamo"

Rafles, persécution des enfants,… la France serait-elle en train de transformer Mayotte en un territoire de non droit et d'installer un Guantánamo bis (un Mayotánamo, devrait-on dire) dans l'Océan Indien. L'exemple de la circulaire Valls est un cas d'école. Cette note du ministre français de l'Intérieur, en date de juillet 2012, interdit, en effet, le placement en Centre de rétention administrative (Cra) des mineurs, sauf… à Mayotte. Allez comprendre! Selon la Cimade, plus de 5.000 enfants ont été enfermés en 2011 à Mayotte et ce, dans des "conditions épouvantables" de l'aveu même du Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

Mohamed Inoussa

Lu sur le site du Mouvement Orange

Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde : Information et actualité  en temps réel 24h/24 et 7j/7.
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2145,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8852,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6068,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4788,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Mayotte ou l’enfer au quotidien des frères des autres îles
Mayotte ou l’enfer au quotidien des frères des autres îles
http://www.lefigaro.fr/medias/2009/03/13/ded946fc-0ff6-11de-a890-636fc1c9cffd.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-osUO6lcT8_A/UUl3RwhzCPI/AAAAAAAAzmo/Xkw5g4nB5w8/s72-c/image-759658.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/03/mayotte-ou-lenfer-au-quotidien-des.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/03/mayotte-ou-lenfer-au-quotidien-des.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières