Djibouti : les femmes de Marwo

PARTAGER:

A l’occasion de la journée internationale de la femme, Afrik.com est allé à la rencontre de ces femmes africaines qui, avec peu de moyens...

A l’occasion de la journée internationale de la femme, Afrik.com est allé à la rencontre de ces femmes africaines qui, avec peu de moyens, contribuent beaucoup au développement du continent. Avec très peu de moyens, trois Djiboutiennes ont lancé un magazine féminin qu’elles gèrent bénévolement. Une aventure au service des femmes, avec séduction et doigté.

C’est après 18 h qu’une seconde vie commence pour Mouna, Kadidja, Safia et Graziella. Après le boulot, et avant de rejoindre mari et enfants à la maison, parfois tard, les quatre femmes se retrouvent pour le bouclage de Marwo (madame en somali), le magazine féminin qu’elles publient depuis plus de deux ans. Les « femmes de Marwo », comme on les surnomme en ville, sont bénévoles, à l’instar des pigistes et du maquettiste, et l’unique salariée est l’assistante.

Militant mais en douceur 

Dans les locaux du journal qu’elles partagent avec un cabinet d’avocats dans un immeuble modeste du centre de Djibouti, la discussion s’engage sur la photo de couverture. Comme dans n’importe quelle rédaction, mais avec des contraintes particulières. « Nous devons rester prudentes pour ne pas heurter les mentalités, explique Mouna Ahmed Iltireh, la directrice de la publication. Oser une robe moulante, livrer un visage de femme au public, c’est compliqué ici. Même si la fille de notre couverture est majeure, nous devons négocier avec sa famille pour publier sa photo. Et c’est rarement gagné d’avance ».
Ces précautions peuvent surprendre de la part des ces femmes de Marwo qui affichent un franc-parler sur toutes sortes de sujets et une autonomie évidente. Mais c’est précisément pour cela que Mouna, Kadidja et Safia ont créé ce magazine. « Nous voulions un journal qui reflète notre société, nos valeurs et nos préoccupations, plutôt que de nous en remettre à des magazines féminins occidentaux trop éloignés de notre réalité », poursuit Mouna, sociologue et enseignante au CFPEN, le centre de formation des professeurs de Djibouti.
Magazine Marwo
Magazine Marwo
Peser ses mots

Ce principe étant posé, Marwo ne connaît aucun tabou et traite des sujets les plus délicats, de l’excision au plaisir féminin, de la vie conjugale à la polygamie, la contraception ou le VIH. Car tout comme des magazines comme Elle l’ont fait en leur temps, Marwo veut parler de ce qui fâche dans la condition des femmes, pour faire bouger les lignes. Y compris sur des droits acquis :
« Djibouti possède depuis 2003 un code de la famille qui a été un progrès pour les femmes, commente Mouna. « Il leur a donné le droit au divorce, à une pension alimentaire. Pourtant des femmes nous disent qu’il n’est plus respecté, et certaines jeunes filles estiment même que le code leur apporte plus de mal que de bien, parce qu’il complique les relations avec les hommes ».

Les rédactrices nous expliquent leur combat à pas feutrés contre les a-prioris tenaces qui nuisent à l’émancipation des femmes djiboutiennes et parfois à leur santé, en dépit du droit de vote, de la vie professionnelle et de l’accès aux études supérieures dont les plus privilégiées bénéficient.
« On ne peut aborder certaines questions de front, c’est pourquoi nos mots sont bien pesés » précise Safia Syad Mahamoud, historienne et salariée du Cripen, un organisme de recherche de l’Education nationale. « Prenons l’exemple de l’excision, [interdite depuis 1995] encore très répandue à Djibouti. Il ne sert à rien de culpabiliser les mères et de pousser les hauts cris, comme on le ferait en Europe. Nous allons donc montrer que les mères ne comprennent pas trop où est le mal, et qu’il s’agit d’une coutume destinée, dans leur esprit, à garantir le futur mariage de leurs filles.

C’est en expliquant le geste et ses conséquences terribles que nous pouvons ensuite le combattre ». Les filles de Marwo n’hésitent pas à convoquer les autorités religieuses à l’appui de leurs arguments. Aussi, lors d’un débat télévisé auquel elles participaient, ont-elles invité un imam qui a confirmé que le Coran ne mentionne pas la pratique de l’excision.
Autre exemple, le VIH. Avec une prévalence de 3%, et même de 5% chez les 20-35 ans, le virus du sida reste dévastateur à Djibouti. Comment inciter les jeunes couples à utiliser le préservatif alors qu’ « il est difficile d’en parler sans détour » ? reprend Mouna. Réponse : en écrivant des articles sur « ces hommes qui mènent une double vie » ou encore sur « l’espacement des naissances » , « le célibat »....Autant de sujets qui peuvent motiver les femmes à consulter, par exemple, l’organisme indépendant de planning familial (Adepf) que Mouna anime, bénévolement là aussi.

Mode et coquetterie

Sur la table de la rédaction s’étalent les photos de somptueux diira, des boubous traditionnels revisités par une styliste basée à Dubai (Diira Moda). La séquence mode est le royaume de Graziella Leblond, une artiste française qui s’est jointe récemment à l’équipe de Marwo. « Heureusement, on parle aussi chiffons, soins esthétiques et entretien du corps dans Marwo », sourit-elle. « Nous ne serions pas un magazine féminin sinon. Simplement, on donne la parole à des créateurs africains, et il y en a tellement qu’on a fort à faire ! ».

 Pour réaliser ces pages mode et la couverture du journal, les éditrices jonglent avec les moyens du bord car les finances du journal sont limitées. Le photographe Ismaël est maison, et les jardins ou les salons de l’hôtel de luxe de la capitale font office de studio. Les fondatrices ont financé le lancement de Marwo sur leurs propres deniers, et le journal vit des quelques publicités financées par des entreprises locales. « Notre principal souci est de ne pas pouvoir nous faire connaître dans les pays voisins car ils sont anglophones », explique Mouna. « Mais notre page Facebook commence à s’animer ». Avec une diffusion de 3000 exemplaires et une périodicité trimestrielle, Marwo est une toute petite publication. Mais une publication indispensable.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2143,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,120,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1230,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8839,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1656,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1624,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1631,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6064,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4789,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Djibouti : les femmes de Marwo
Djibouti : les femmes de Marwo
http://2.bp.blogspot.com/-K28yNPVVrPs/UTnXFUHfrmI/AAAAAAAAy6I/EtOwe32pUpA/s1600/arton29437-a1330.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-K28yNPVVrPs/UTnXFUHfrmI/AAAAAAAAy6I/EtOwe32pUpA/s72-c/arton29437-a1330.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/03/djibouti-les-femmes-de-marwo.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/03/djibouti-les-femmes-de-marwo.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières