Tunisie : le Premier ministre évoque sa démission

PARTAGER:

Le Premier ministre Hamadi Jebali (ici le 7 janvier 2013) est entré en conflit avec le parti islamiste Hennahda, dont il est le numéro deux....

Le Premier ministre Hamadi Jebali (ici le 7 janvier 2013) est entré en conflit avec le parti islamiste Hennahda, dont il est le numéro deux.
Le Premier ministre Hamadi Jebali (ici le 7 janvier 2013) est entré en conflit avec le parti islamiste Hennahda, dont il est le numéro deux. (photo Ismail Zetouni. Reuters)

Plus de 3.000 manifestants scandaient samedi des slogans pro-islamistes et anti-français dans le centre de Tunis lors d'un rassemblement à l'appel du parti islamiste au pouvoir Ennahda alors que la Tunisie est entrée dans une période de crise politique depuis l'assassinat d'un opposant.

La manifestation vise aussi à condamner «l'ingérence française», à la suite de propos du ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a dénoncé cette semaine un «fascisme islamiste» après l'assassinat mercredi de l'opposant Chokri Belaïd dont les proches accusent Ennahda.

«France dégage» et «Le peuple veut protéger la légitimité» du pouvoir en place, criaient ces militants qui défilent sur l'avenue Habib Bourguiba, axe névralgique du centre de la capitale où se trouve aussi l'ambassade de France.

Ils brandissaient de nombreuses pancartes en français: «France ça suffit! La Tunisie ne sera plus jamais une terre de colonisation», selon des journalistes de l'AFP.

Des militants salafistes se trouvaient dans la foule, brandissant leurs bannières noires et des slogans appelant à l'unité des différents courants islamistes.

La manifestation à l'appel des jeunesses d'Ennahda a débuté un peu avant 14H00 (13H00 GMT) avec pour mots d'ordre du rassemblement «la défense de la légitimité de l'Assemblée nationale constituante» (ANC) et la lutte «contre la violence» politique et «l'ingérence française».

La référence à l'ANC vise clairement le Premier ministre Hamadi Jebali, pourtant numéro 2 d'Ennahda, qui a répété vendredi se tenir à sa «décision de former un gouvernement de technocrates», si besoin sans «l'aval de l'Assemblée nationale constituante».

Hamadi Jebali a déclaré samedi être prêt à démissionner s'il échouait à former un gouvernement de technocrates avant le milieu de la semaine prochaine. «Je présenterai l'équipe au plus tard au milieu de la semaine prochaine. Si elle est acceptée (...) je continuerai à assumer mes fonctions de chef du gouvernement, à défaut, je demanderai au président de la république de chercher un autre candidat pour composer un nouveau gouvernement», a-t-il dit.

C'est la première fois que M. Jebali, numéro 2 du parti islamiste au pouvoir Ennahda, évoque sa démission. Il est entré ainsi en conflit ouvert avec la direction de son mouvement en annonçant vouloir former un gouvernement apolitique.

Constituante paralysée

L'appel des islamistes à manifester intervient au lendemain des funérailles à Tunis de M. Belaïd, l'opposant assassiné mercredi, qui ont rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes scandant des slogans anti-islamistes.

 

L'assassinat a déclenché une vague de violences dans le pays qui ont fait un mort dans les rangs de la police. La journée des obsèques s'est déroulée dans un calme relatif avec des heurts entre policiers et casseurs aux abords du cimetière et des affrontements dans plusieurs villes de Tunisie.

Le pays a de plus été quasi-paralysé vendredi par une grève générale contre la violence politique. Samedi, les commerces étaient de nouveau ouverts.

Parallèlement, un dirigeant du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Zied El Heni, a été convoqué par la justice après avoir accusé vendredi soir sur un plateau de télévision un haut responsable du ministère de l'Intérieur d'avoir commandité l'assassinat de M. Belaïd.

Le meurtre de cet opposant virulent et très médiatisé aux islamistes a plongé la Tunisie encore plus profond dans la crise politique et sociale. Les manifestations et conflits sociaux, souvent violents, se multiplient depuis l'été en raison du chômage et de la misère, deux facteurs clé de la révolution.

Et faute de compromis sur la nature du futur régime, l'élaboration de la nouvelle Constitution par l'ANC est paralysée, Ennahda insistant sur un régime parlementaire pur, alors que ses alliés et l'opposition laïques insistent sur un régime mixte laissant des prérogatives importantes au chef de l'Etat.

La Tunisie a aussi été déstabilisé par l'essor de groupuscules salafistes jihadistes responsables de plusieurs attaques sanglantes, la plus grave ayant visée l'ambassade américaine en septembre. Liberation.fr


ComoresOnline.net | أخبار من جزر القمر.
Le journal de la diaspora comorienne en France et dans le monde : Information et actualité  en temps réel 24h/24 et 7j/7.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8858,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,478,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6071,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4789,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Tunisie : le Premier ministre évoque sa démission
Tunisie : le Premier ministre évoque sa démission
http://md0.libe.com/photo/493026/?modified_at=1360424576&ratio_x=03&ratio_y=02&width=476
http://4.bp.blogspot.com/-j_Zx4cmjD80/URZzvPkDjPI/AAAAAAAAtVg/RGukU5IJ8M8/s72-c/image-716430.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2013/02/tunisie-le-premier-ministre-evoque-sa.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2013/02/tunisie-le-premier-ministre-evoque-sa.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières