Chakira Moegni «Le pays ne fait pas l’essentiel pour qu’il y aitdéveloppement»

Ancien ministre de l’Economie, devenu le chef de l’Union régionale des Sanduk de Ngazidja, Chakira Moegni, parle dans l’interview qui suit, ...

Ancien ministre de l’Economie, devenu le chef de l’Union régionale des Sanduk de Ngazidja, Chakira Moegni, parle dans l’interview qui suit, de l’inertie de ceux qui devraient aider à la mise en place d’un processus de développement viable.



Où en est-on avec l’affaire du détournement des fonds dans votre institution?

Les détournements ont été signalés entre 2004 et 2007. J’ai hérité de cette situation des anciens responsables. L’ancien comptable est en prison. Le responsable chargé du crédit qui était impliqué est décédé. L’affaire est entre les mains de la justice.

Quel a été l’impact de ce détournement ?

Les Sanduk étaient en cessation de paiement, il a fallu beaucoup d’efforts. Nous n’avons eu aucun soutien mais on peut estimer aujourd’hui qu’on est en train de stabiliser l’institution.


On est en train de rectifier le tir.

Quelle place pourrait occuper les Sanduk aujourd’hui face à la montée en force du réseau des Meck ? Ne vous semblez pas noyer par ces institutions qui ont un niveau d’efficacité élevé ?

Il y a eu une méconnaissance des Sanduk en Grande-Comore. A Anjouan, ce sont les Sanduk qui ont émergé avec une épargne de plus de 6 milliards de francs comoriens. On est en train de rectifier le tir. Les Sanduk ont connu un sérieux problème à Ngazidja qui a entrainé une incidence directe sur leur développement

Voulez-vous préciser la nature de ce problème ?

La conception même du projet qui a été biaisée. On a crée des institutions en s’appuyant sur des notables. On a mis le frère, le cousin, le neveu. Cela a favorisé le détournement et la faillite.


Tout le monde évoque aujourd’hui la vie qui affecte le pays de façon générale. A-t-on tenté quelque chose à votre avis pour réduire ses effets ?

Je suis de ceux qui croient que le développement, ça se décrète. C’est d’abord une question de volonté politique. Le pays ne fait pas l’essentiel pour qu’il y ait développement. L’Etat n’a pas vocation à produire de richesses, la richesse, c’est l’affaire des entreprises. L’Etat a le devoir d’instituer des mécanismes permettant au secteur privé de jouer son rôle de producteur de richesse.

L’Etat pourrait payer la différence des taux d’intérêts aux banques

De quels mécanismes s’agit-il ?


L’Etat doit d’abord procéder à la bonification des taux d’intérêts liés à l’investissement productif ; on ne peut pas par exemple, investir à des taux de 10% et de 12%. Les taux d’intérêts doivent revenir à 3% et à 4% pour inciter les gens à investir. L’Etat pourrait payer la différence des taux d’intérêts aux banques pour favoriser l’investissement. Il faut ensuite mettre en place un fonds de garantie qui serait alimenté continuellement ne serait-ce que par la taxation des transactions bancaires. Enfin, il faut un minimum de planification sectorielle. L’Etat doit prioriser ses chantiers de développement. Pourquoi ne pas s’atteler au développement de notre agriculture dans un premier temps et s’attaquer à la pêche et le tourisme dans un deuxième temps. Mais tout cela demande une vision, des objectifs à atteindre et des décisions à prendre.

Est-ce que nous avons véritablement les bases nécessaires pour un réel développement ?

Nous avons les bases pour une économie domestique florissante. Quand nous parlons de développement de la pêche, de l’agriculture et de la micro industrie, c’est pour satisfaire d’abord le marché national. Je parle d’un marché national car on a une monnaie surévaluée.

Certains avancent l’idée de faire recours à nos réserves à la Banque centrale pour soutenir les secteurs productifs. Que pensez-vous ?


Une monnaie qui exige une contrepartie


Il ne faut pas fantasmer sur les réserves de la Banque centrale. On a une monnaie qui exige une contrepartie. Par contre, on peut discuter du niveau de ses réserves mais cela dépend de la politique de l’Etat. Je suis de ceux qui croient que la BCC joue son rôle mais elle ne peut pas se substituer au gouvernement (…).


Des rumeurs font état d’une possible dévaluation du franc CFA ?

La crise de la dette en Europe aura certainement des effets sur les monnaies attachées notamment au sein de la Zone franc. Je n’y crois pas trop parce que la dévaluation profite surtout aux pays de la BEAO et de la BCEAO (Banque des Etats d’Afrique de l’Est, Banque des Etats d’Afrique de l’Ouest, ndlr). Ce sont des pays qui ont des produits d’exportation. Mais les Comores n’ont rien à vendre, la seule richesse créée dan ce pays, c’est l’argent de la diaspora, or c’est de la richesse créée ailleurs. Albalad

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,111,Abdourahamane Cheikh Ali,101,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2126,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1630,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1221,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,52,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8721,Daoud Halifa,229,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,169,Dini NASSUR,148,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1640,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3307,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1622,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,829,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,474,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2639,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1629,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6016,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,172,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1179,Tribune libre,4759,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Chakira Moegni «Le pays ne fait pas l’essentiel pour qu’il y aitdéveloppement»
Chakira Moegni «Le pays ne fait pas l’essentiel pour qu’il y aitdéveloppement»
https://lh3.googleusercontent.com/-5jL61Iw48pQ/Tth70nMgIcI/AAAAAAAABGs/bwu0pTWDJl4/s640/blogger-image--582677140.jpg
https://lh3.googleusercontent.com/-5jL61Iw48pQ/Tth70nMgIcI/AAAAAAAABGs/bwu0pTWDJl4/s72-c/blogger-image--582677140.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2011/12/chakira-moegni-le-pays-ne-fait-pas.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2011/12/chakira-moegni-le-pays-ne-fait-pas.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières