HAMADA ABDALLAH «Les conflits ont été toujours dirigés par des personnes ayant de l'autorité»

PARTAGER:

Le nouveau ministre de l'Intérieur et de l'Information, Hamada Abdallah, se félicite de la réunification de la police. Il croit dur...

Le nouveau ministre de l'Intérieur et de l'Information, Hamada Abdallah, se félicite de la réunification de la police. Il croit dur comme fer que les conflits de compétences sont «derrière nous». Interview.

S Vous êtes chargé d'un département qui a connu quelques agitations à travers des affaires dont certaines ne sont toujours pas élucidées. Dans quel état d'esprit débutez-vous votre mission en tant que responsable de ce département?

Je suis serein et confiant. Je mesure le poids des responsabilités qu'on m'a confiées et promets de mettre à profit mon expérience pour répondre aux attentes. En moins de 72 heures de ma nomination, j'ai pu faire unifier la police. C'est rassurant qu'aujourd'hui nous disposons d'une seule police nationale et que les conflits à ce niveau-là relèvent du passé. C'est le vœu du chef de l'Etat qui, dès le 26 mai a donné le ton, confirmant sa vocation d'homme de paix.

S La police a été l'une des institutions les plus affectées par les conflits de compétences durant les deux derniers mandats présidentiels. De quelle garantie disposez-vous pour confirmer que c'est vraiment fini?

Ces conflits étaient toujours manœuvrés par des gens qui avaient de l'autorité. Le schéma institutionnel favorisait cela mais aujourd'hui le contexte est différent Nous n'avons plus des présidents des îles mais

plutôt des gouverneurs et l a loi fondamentale a été modifiée pour permettre au pays de s'en remettre.

S Des policiers disent ne pas se sentir impliqués dans la démarche ayant abouti à la réunification. Qu'en dites-vous?

La police est un corps qui a des responsables; ceux-là ont tous été impliqués Ceux qui ne se reconnaissent pas à travers ces responsables ne seraient pas du corps.

S Votre prédécesseur a évoqué un manque de collaboration d'un des hauts fonctionnaires du ministère à son endroit. Comment appréciez-vous cela?

Depuis j e suis l à, j 'ai remarqué une volonté manifeste de collaboration de l'ensemble des services. J'espère que cet esprit guidera tout le monde tout le temps que nous travaillerons ensemble.

S Que dites-vous des dossiers dits «chauds» notamment l'affaire Combo ou l'incendie

du domicile du directeur de la sûreté nationale?


La première affaire est actuellement entre l es mains de la cour d'assises. A ce niveau-là, aucun politique ne peut se prononcer avant l a décision de la justice. Notre souhait à tous est que la décision qui en sortira soit de nature à favoriser la paix dans le pays.

S Vous préconisez de mettre en place une unité de «policiers en boubou». C'est quoi cette unité?

Il s'agit d'une police sécrète, une brigade anticorruption en tenue civile dont la mission sera de lutter contre les dégâts causés par ce fléau. Le phénomène est tel que notre stratégie pour la combattre est de prendre l es concernés en flagrant délit et les juger rapidement Cette police aidera aussi à combattre l a débauche sous toutes ses formes.

L'on constate l'absence d'uniformisation des actes d'état civil dans l es différentes préfectures des îles. Partagez-vous ce constat?
J'ai été préfet pendant 53 jours juste avant ma nomination et j'ai constaté que le problème pour les préfectures ce n'est pas seulement cela. Il y a aussi l'archivage et la gestion même de ces structures, notamment la sécurisation des recettes. J'entends prendre des dispositions pour éliminer les abus qui caractérisent les méthodes de commande et réception des imprimés. Il y a de nombreuses anomalies de ce côté-là.

S Cela est dû à une mauvaise gestion ou à des détournements?


Je dirais p l utôt à de la mauvaise gestion. I l y a surtout le fait qu'on a mis des gens à l a place qu'il ne fallait pas en privilégiant des relations familiales et autres.

S Quelles sont vos priorités pour relancer votredépartement?

Il faut d'abord instaurer la rigueur pour l'efficacité, la rapidité et le respect des procédures. J'entends surtout alléger les procédures et les formalités d'obtention des pièces d'identité pour permettre à tous et surtout l es membres de la diaspora de pouvoir obtenir leurs cartes d'identité partout où ils se trouvent

S Parlez-nous, M. le ministre du dossier sur la décentralisation.

Le gouvernement voudrait que le vote ait lieu à la fin de l'année mais je crains des protestations s'agissant de la délimitation des circonscriptions. Je demanderais au gouvernement de prendre des dispositions pour réagir aux différents problèmes surgir.

SAMI:albalad
Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,111,Abdourahamane Cheikh Ali,101,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2127,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1630,Ahmadou Mze,86,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1222,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,52,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8724,Daoud Halifa,229,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,169,Dini NASSUR,148,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1640,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3307,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1622,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,829,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,474,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2641,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1629,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6017,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,172,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1179,Tribune libre,4759,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: HAMADA ABDALLAH «Les conflits ont été toujours dirigés par des personnes ayant de l'autorité»
HAMADA ABDALLAH «Les conflits ont été toujours dirigés par des personnes ayant de l'autorité»
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2011/06/hamada-abdallah-les-conflits-ont-ete.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2011/06/hamada-abdallah-les-conflits-ont-ete.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières