Mouvement pour la défense des droits des étudiantes et étudiants né·e·s à Mayotte

Mouvement pour la défense des droits des étudiantes et étudiants né·e·s à Mayotte. Une « double peine » que La Cimade dénonce depuis des années et i

Mouvement pour la défense des droits des étudiantes et étudiants né·e·s à Mayotte

Le 10 janvier dernier, plus de 80 étudiant·e·s scolarisé·e·s dans différents établissements de l’île ou déscolarisé·e·s depuis peu organisaient une manifestation devant le tribunal judiciaire de Mayotte. L’objet : dénoncer avec force les conséquences de la réforme du droit du sol les empêchant d’accéder à la nationalité française et l’impossibilité de poursuivre leurs études supérieures après le bac, faute d’accès au service de la préfecture dans un délai raisonnable

Une « double peine » que La Cimade dénonce depuis des années et imposée à des milliers de jeunes né·e·s et ayant grandi à Mayotte pour lesquel·le·s l’accès à la nationalité est devenu impossible, faute d’apporter la preuve d’une régularité de séjour de l’un de leurs parents depuis cinq ans sur le territoire. N’ayant d’autre choix que de solliciter un titre de séjour à la préfecture, ces dernier·ère·s se retrouvent alors confronté·e·s au même parcours du combattant que l’ensemble des personnes en démarche de régularisation : des délais d’attente interminables, souvent de plusieurs années, pour obtenir un premier rendez-vous à la préfecture, exacerbés par la dématérialisation des procédures de prise de rendez-vous en ligne.

« Aujourd’hui, nous aimerions être entendu·e·s : la loi qui est mise en place nous pénalise, nous qui ne demandons qu’à poursuivre nos études. Elle favorise l’inégalité des droits et induit une forme de discrimination en fonction des origines, ce qui selon nous est contraire à la Convention internationale relative aux droits de l’enfant et à la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Quand la nationalité nous est refusée, on nous dit d’aller à la préfecture mais encore faudrait-il pouvoir obtenir un rendez-vous » déplore Sabrina*, l’une des représentantes et porte-parole du mouvement étudiant·e·s « Nous demandons à pouvoir poursuivre nos études supérieures sans entraves et sans conditions de statut administratif et nous demandons les mêmes droits que partout en France. L’état nous a-t-il oublié·e·s ? C’est la question que l’on se pose. »

Face à ces revendications, la seule réponse apportée par l’administration a été celle de la force : les manifestant·e·s ont à plusieurs reprises fait l’objet d’interpellations policières honteuses et le mouvement dénonce les placements en rétention administrative dont les étudiant·e·s font l’objet au quotidien en toute illégalité, bien qu’ils et elles soient protégé·e·s par la loi contre une mesure d’éloignement du fait de leur résidence ininterrompue sur le territoire depuis leur naissance. « Le jour de la manifestation, sept de nos camarades ont été interpellé·e·s par la police aux frontières (PAF) et amené·e·s s directement au CRA. Nous dénonçons ces arrestations qui ont pour objet de nous dissuader de manifester et nous faire taire » précise Sabrina.

Face à l’absence de réponse des autorités, la mobilisation étudiante se poursuit et une nouvelle manifestation a été organisée le 7 février dernier, elle aussi entravée par les forces de police. Ayant tenté cette fois de rejoindre la préfecture pour revendiquer l’accès au service public pour toutes et tous dans un délai raisonnable et la délivrance d’un titre de séjour leur permettant de poursuivre leurs études, les manifestantes et manifestants ont été menacé·e·s d’interpellations massives par la police les enjoignant à rebrousser chemin. Deux manifestants feront l’objet de contrôles et seront placés en rétention la même journée, et libérés le lendemain par la préfecture.

Même chose jeudi 9 février dernier, où invité·e·s sur le plateau du média Kwézi TV, deux personnes de la délégation étudiante seront interpellées dès la sortie de l’interview. « En sortant du plateau, deux de nos camarades se sont fait interpeller par la PAF, trouvez-vous cela en accord avec les valeurs et les droits défendus par la République française ? » déplore le collectif.

Face aux atteintes portées à leurs droits et notamment à celui de manifester, le mouvement étudiant entend poursuivre la mobilisation et continuer à interpeller les pouvoirs publics pour faire entendre ses revendications.

« Nous sommes convaincu·e·s que notre génération mérite un avenir meilleur, avec des opportunités égales pour tous·tes, quelle que soit notre origine » précise le mouvement étudiant dans un courrier adressé au Préfet en vue d’obtenir l’autorisation d’organiser une nouvelle manifestation dans les prochains jours.

La Cimade s’associe aux revendications du mouvement étudiant des jeunes né·e·s en France et demande aux autorités :

  • De garantir le respect du droit de manifester des étudiantes et étudiants et la fin immédiate des contrôles policiers déloyaux et illégaux dont ils font l’objet
  • De garantir l’égal accès au service public de la préfecture pour toutes les personnes sollicitant un titre de séjour dans des délais raisonnables
  • La fin des titres de séjour territorialisés à Mayotte empêchant l’ensemble des titulaires d’un titre de séjour de quitter Mayotte sans visa et entravant notamment la scolarité des étudiantes et étudiants

Auteur: La Cimade Océan Indien

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,62,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,110,Abdourahamane Cheikh Ali,99,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2120,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1627,Ahmadou Mze,85,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,203,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,119,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,414,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1216,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,50,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8680,Daoud Halifa,228,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,164,Dini NASSUR,146,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1630,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3299,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1618,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,826,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,472,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2627,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1627,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5992,Publication Article,1,Rafik Adili,48,SAID HALIFA,22,Said HILALI,100,Said Yassine S.A,170,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,52,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1172,Tribune libre,4747,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Mouvement pour la défense des droits des étudiantes et étudiants né·e·s à Mayotte
Mouvement pour la défense des droits des étudiantes et étudiants né·e·s à Mayotte
Mouvement pour la défense des droits des étudiantes et étudiants né·e·s à Mayotte. Une « double peine » que La Cimade dénonce depuis des années et i
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEgbIrVDb5tmx1t_k1_Ro9L1uUFmad0fkH209hEibgVBXl8cJ8kKnXm9chMxsw5-5zMUnSCQsmjajsV8RbQyOWBvsUoDh_1k0L9DAuxOO4wCop9QXwcSJds8CE88waEfjMI89qY6NFkk76eYluSRtUiNPnZNR1I4NgEeQHNCDiuxtvZAlUM1QXzKF8Jo/w320-h240/mayotte.jpeg
https://blogger.googleusercontent.com/img/b/R29vZ2xl/AVvXsEgbIrVDb5tmx1t_k1_Ro9L1uUFmad0fkH209hEibgVBXl8cJ8kKnXm9chMxsw5-5zMUnSCQsmjajsV8RbQyOWBvsUoDh_1k0L9DAuxOO4wCop9QXwcSJds8CE88waEfjMI89qY6NFkk76eYluSRtUiNPnZNR1I4NgEeQHNCDiuxtvZAlUM1QXzKF8Jo/s72-w320-c-h240/mayotte.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2023/02/mouvement-pour-la-defense-des-droits.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2023/02/mouvement-pour-la-defense-des-droits.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières