L’échec d’Ali Soilihi

L’échec de la révolution C’est d’abord l’échec d’Ali Soilihi mais c’est aussi, et peut-être surtout celui du Front Démocratique (FD). Cet éc...


L’échec de la révolution

C’est d’abord l’échec d’Ali Soilihi mais c’est aussi, et peut-être surtout celui du Front Démocratique (FD). Cet échec a fait de notre pays un terrain vague sur lequel les herbes veineuses poussent à vive allure, une nourriture qui tue à petit feu le peuple comorien.

L’échec d’Ali Soilihi


Au lendemain du putsch, le CNR (Conseil National de la Révolution) proclamait son attachement à la France et sa volonté de restaurer les relations entre les Comores et la France qu’Ahmed Abdallah avait mis en danger. On croyait, comme Ali Toihir (Kéké) me l’avait souligné que la question de Maore se réglerait autour d’un verre.

C’était ignorer les pratiques de l’impérialisme français. A la commission franco-comorienne de septembre 1975, l’État français et ses sbires maorais revinrent sur leurs engagements. Maore restait sous domination française et il n’était pas question de revenir là dessus sous aucune forme. Le réveil fut brutal.

Ali Soilihi était furieux. Il dénonça vigoureusement la trahison de la France et celle de Marcel Henry, principal dirigeant du Mouvement Populaire Maorais (MPM). Des spéculations laissent entendre que la disparition du prince Said Ibrahim lui ouvrit la porte de la présidence du pays. Il se fit « élire » Chef de l’État par le CNR et la situation changea du tout au tout.

La France n’était plus l’ami, le partenaire, etc. Elle fut indexée à juste titre comme l’ennemi principal des Comores. Une page nouvelle, pleine de promesse s’ouvrait.

Quelle belle idée le Mudiria ! Elle faisait table rase de l’administration à la française pour une administration proprement comorienne qui se rapprochait des populations, ouvrait des nouvelles perspectives à l’agriculture (financement, distribution, etc.) et mettait un terme à la notion féodale des Midji mihu na mititi.

Quelle audace d’avoir osé s’attaquer frontalement à la notabilité, abolition du grand mariage, libération de la femme ériger en l’égal de l’homme

Que d’initiatives hardies pour modeler un nouveau citoyen : alphabétisation, contre la sorcellerie, la corruption, l’oisiveté, etc.

Pour la première fois, jusqu’ici la seule, le pays était doté d’un plan de développement. Un horizon était tracé.

Enfin et peut-être surtout les conditions de vie des simples gens s’amélioraient sensiblement au plan de la nourriture.

Malheureusement la promesse s’est transformée en cauchemar.

Car en réalité Ali Soilihi n’était pas un révolutionnaire ! C’était un nationaliste radical qui aimait son pays. Il a cru pouvoir jouer au messie. Il était le « mogozi », il traçait la voie et le peuple devait suivre par la trique s’il le fallait. C’est lui seul qui expliquait sa politique dans des discours radiodiffusés. Il ne s’était doté d’aucun relais. Durant ses deux ans et quelques de pouvoir, il n’y avait aucune organisation, ni politique, ni syndicale, etc. Le Mongozi dessinait des orientations séduisantes, les comités et le bawa Mwasi les imposaient par la trique.

Dans sa grande majorité le peuple n’adhéra pas et vécu ces orientations comme de l’oppression.

Son échec devenait inévitable. Car les masses ne sont pas des troupeaux d’ânes que l’on peut faire marcher à coup de cravache. Rien de sérieux ne peut se faire sans l’adhésion des masses, sans leur implication. Sans organisations qui éduquent les masses, portent leurs revendications, défendent la démocratie et la liberté, font rayonner la culture, … pas de révolution.

D’ailleurs Ali Soilihi ne se posait pas en révolutionnaire. Il avait opté pour UFWAKUZI et non MAPIDUNZI. Il avait théorisé son thème de prédilection et l’avait décliné dans les différents sphères de l’activité sociale Ufwakuzi wa maesha, wa siasa, wa usawa ya maesha, etc.

Or Ufwakuwa évoque un acte alliant violence, ruse, surprise pour dépouiller quelqu’un. On est loin de Mapidunzi qui met plutôt l’accent sur renversement, transformation, révolution. Les talents oratoires d’Ali Soilihi ont conféré dans l’esprit des gens le sentiment qu’Ufwakuzi et Mapidunzi étaient synonymes. Comme si coup d’État et révolution étaient de même nature.

La réaction revenue au pouvoir n’a eu aucun mal à effacer toute trace des quelques acquis du régime Ali Soilihi dont le renversement fut massivement applaudi.

Il est bien évident qu’il faudra revenir sur cette période, en détail, ce qui n’est pas envisageable dans un article.

Le prochain sera consacré à l’échec du FD

article publié le 27/02/2021 par Idriss dans ukombozi.net en guise d’introduction à des échanges positifs sur la première décade de la révolution

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,309,Abdillah Saandi Kemba,91,Abdou Ada Musbahou,88,Abdou Elwahab Msa Bacar,55,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,85,Abdourahamane Cheikh Ali,29,Aboubacar Ben SAID SALIM,42,Actualité Sportive,1850,Adinani Toahert Ahamada,30,Afrique,1494,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,189,Ali Moindjié,68,Anli Yachourtu,75,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,411,Biographie,1,Chacha Mohamed,45,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1017,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,48,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,7644,Daoud Halifa,198,Darchari MIKIDACHE,195,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,130,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1462,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3112,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1530,Hamadi Abdou,443,High Tech,821,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,383,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,148,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2398,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,458,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1589,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,175,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,422,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,5370,Publication Article,1,Rafik Adili,43,SAID HALIFA,22,Said HILALI,63,Said Yassine S.A,163,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,814,SOILIHI Ahamada Mlatamou,48,Toufé Maecha,445,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1056,Tribune libre,4495,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: L’échec d’Ali Soilihi
L’échec d’Ali Soilihi
https://1.bp.blogspot.com/-4pnZOdGHYG8/YECwP8U3A-I/AAAAAAAAKhU/0UeSMWSJaBAP2kVlWz7ORmmflynFFW5egCLcBGAsYHQ/s320/aliSoilihi.png
https://1.bp.blogspot.com/-4pnZOdGHYG8/YECwP8U3A-I/AAAAAAAAKhU/0UeSMWSJaBAP2kVlWz7ORmmflynFFW5egCLcBGAsYHQ/s72-c/aliSoilihi.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2021/03/lechec-dali-soilihi.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2021/03/lechec-dali-soilihi.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières