Ebola se propage en Afrique : vers une déclaration d’urgence sanitaire mondiale ?

Un personnel soignant en combinaison en RDC (Crédit : Isaac Kasamani / AFP) (ISAAC KASAMANI / AFP) Après la République démocratique du ...

Un personnel soignant en combinaison en RDC (Crédit : Isaac Kasamani / AFP) (ISAAC KASAMANI / AFP)
Après la République démocratique du Congo, l’épidémie a gagné l’Ouganda, faisant déjà deux morts.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) décide vendredi s’il faut déclarer l’urgence mondiale après que l’épidémie d’Ebola a gagné l’Ouganda, près de dix mois après s’être déclarée en République démocratique du Congo voisine.

L’agence spécialisée des Nations unies a décrété une telle urgence quatre fois seulement :
  • en 2009 pour la grippe H1N1
  • en 2014 pour la poliomyélite
  • en 2014 pour l’épidémie d’Ebola qui a fait plus de 11.300 morts dans trois pays d’Afrique de l’Ouest (Liberia, Guinée, Sierra Leone)
  • en 2016 pour le virus Zika.
La réunion vendredi du comité d’urgence sur l’actuelle épidémie d’Ebola, qui a fait plus de 1.400 morts en RDC, sera suivie en fin de journée d’une conférence de presse au cours de laquelle l’OMS doit annoncer s’il s’agit d’une « urgence de santé publique de portée internationale ».

Une telle urgence s’entend - selon le règlement sanitaire de l’OMS - d’un « événement extraordinaire dont il est déterminé qu’il constitue un risque pour la santé publique dans d’autres Etats en raison du risque de propagation internationale (...) et qu’il peut requérir une action internationale coordonnée ».

A deux reprises, en octobre 2018 puis en avril, l’OMS avait renoncé à déclarer cet état d’urgence sanitaire pour Ebola en RDC, notamment en raison du fait que l’épidémie demeurait cantonnée à un seul pays.

Cela n’a pas empêché les Etats de la région de se préparer.

10e épidémie depuis 1976

L’Ouganda s’est placé en état d’alerte dès le début de l’épidémie en août 2018 dans l’est de la RDC, dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri, où plus de 2.000 cas d’Ebola ont été enregistrés. 1.405 de ces malades sont morts.

Le principal défi des autorités ougandaises face à l’épidémie est la porosité des 875 kilomètres de frontière commune avec la RDC, malgré les contrôles sanitaires mis en place aux postes-frontière.

En Ouganda, le virus Ebola a fait cette semaine ses deux premières victimes - un garçon de cinq ans et sa grand-mère - qui avaient assisté avec d’autres membres de la famille aux obsèques en RDC d’un proche décédé d’Ebola. Les deux sont morts dans le district de Kasese, frontalier de la RDC.

Une partie de cette famille était rentrée en Ouganda, où le ministère de la Santé l’avait placée en quarantaine après avoir diagnostiqué une contamination de l’enfant de cinq ans, puis de son frère de 3 ans et de leur grand-mère de 50 ans.

Les autres membres de cette famille ougando-congolaise ainsi que leur servante - cinq personnes au total incluant le garçon contaminé de 3 ans - ont été « rapatriés » jeudi en RDC pour recevoir une assistance médicale.

Le virus se transmet à l’être humain par contact soit avec des animaux infectés (en général en les dépeçant, en les cuisant ou en les mangeant), soit avec des liquides biologiques de personnes infectées.

L’Ouganda a déjà connu des épidémies d’Ebola. La plus récente remonte à 2012. En 2000, 200 personnes sont mortes au cours d’une épidémie dans le nord du pays.

En RDC, l’épidémie actuelle est la dixième depuis 1976 et la deuxième plus grave dans l’histoire de la maladie, après celle qui a frappé l’Afrique de l’Ouest en 2014-2016.

Contrairement à alors, les autorités disposent d’une arme majeure pour contrer Ebola: un vaccin expérimental jugé efficace par l’OMS.

Mais la RDC a jusqu’à présent échoué à enrayer l’épidémie, notamment en raison des attaques des milices ou de l’hostilité de la population vis-à-vis des centres de soin. La situation est beaucoup plus stable en Ouganda, pays tenu d’une main de fer par le président Yoweri Museveni depuis 1986.

Face aux difficultés à endiguer l’épidémie en RDC, deux ONG, Oxfam et la Croix-Rouge/Croissant-rouge, ont récemment demandé de « réinitialiser » la réponse.

Une nouvelle étude de l’Université de Cambridge publiée jeudi a quant à elle indiqué qu’en général la moitié des épidémies d’Ebola n’ont pas été détectées depuis la découverte du virus en 1976.

Par L'Obs

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,62,Abdou Elwahab Msa Bacar,35,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,55,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1603,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1424,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,171,Ali Moindjié,53,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,762,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,5881,Daoud Halifa,182,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,98,Djounaid Djoubeir,81,Economie et Finance,1145,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2865,EVENEMENTS,51,Farid Mnebhi,339,France,1415,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,433,High Tech,790,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,262,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,122,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,93,Mayotte,2100,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,435,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1513,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,496,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,148,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4743,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,55,Said Yassine S.A,124,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,771,SOILIHI Ahamada Mlatamou,38,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,922,Tribune libre,2959,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Ebola se propage en Afrique : vers une déclaration d’urgence sanitaire mondiale ?
Ebola se propage en Afrique : vers une déclaration d’urgence sanitaire mondiale ?
https://1.bp.blogspot.com/-TPWKE8fc2WY/XQPZI5wARXI/AAAAAAAC0ds/lPQfzM14PE40aUP7HwN9NqZ_jSL6qfxLQCLcBGAs/s640/ebola.png
https://1.bp.blogspot.com/-TPWKE8fc2WY/XQPZI5wARXI/AAAAAAAC0ds/lPQfzM14PE40aUP7HwN9NqZ_jSL6qfxLQCLcBGAs/s72-c/ebola.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/06/ebola-se-propage-en-afrique-vers-une.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/06/ebola-se-propage-en-afrique-vers-une.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.