Réconcilier pour reconstruire

Le président Azali à Itsoundzou...04/05/19 ©La rédaction Plus de quatre décennies d’indépendance et des dizaines de pouvoirs après, les...

Le président Azali à Itsoundzou...04/05/19 ©La rédaction
Plus de quatre décennies d’indépendance et des dizaines de pouvoirs après, les Comores, notre pays, n’a jamais été aussi profondément divisé. Ces divisions ne cessent d’approfondir leur sillon, chaque jour qui passe, au point que l’on arrive à se demander où vont les Comores dans cet environnement où le rejet de l’autre, la haine de l’autre et les extrémismes de tout bord et de tout acabit, semblent s’être installés de manière irréversible.

Elite politique divisée, le champ religieux saccagé, la notabilité minée par les divisions, les Comoriens d’ici et d’ailleurs, en un mot, évoluent désormais dans la discorde.

Jamais dans notre histoire, un président n’a autant été systématiquement rejeté et interdit d’accès à certaines villes, villages ou partie du territoire national, à cause de sa gouvernance. Pourtant, différents régimes se sont succédés depuis, du Mongozi Ali Soilihi, en passant par le régime d’Ahmed Abdallah Abderemane, sous la coupe des mercenaires, jusqu’à ce que l’on arrive aujourd’hui au régime du président de la vision « émergence » !

Tout au long de ce cycle d’histoire, notre peuple a toujours vécu dans la précarité, dans son écrasante majorité, sans jamais savoir de quoi demain sera fait, mais sans que le tissu social ne soit aussi tendu, au point de frôler la rupture. Or, sans exagération aucune, cette rupture plane sur notre pays telle l’épée de Damoclès.

Comment en est-on arrivé à ce stade ?

Un ancien président en résidence surveillée ; son successeur interdit de quitter le territoire ; un ancien Vice-président en résidence surveillée ; un autre ancien vice-président condamné par contumace à perpétuité ; un ancien ministre des Affaires étrangères et élu du peuple en résidence surveillée ; un Chef d’Etat major adjoint en prison ; un ancien Chef d’Etat major et candidat à la dernière présidentielle en résidence surveillée; un commandant de l’AND, tombé sous les balles dans des circonstances non élucidées jusqu’aujourd’hui ; des journalistes écroués ou en cavale ; un avocat et un écrivain condamnés également à perpétuité ; des leaders d’opinion mis en examen avec de lourds chefs d’inculpation, pendant que d’autres sont harcelés et vivent avec la peur au ventre, et j’en passe, car la liste sera longue.

Ce tableau démontre, s’il en est besoin, que notre pays va très mal, n’en déplaise aux spécialistes du nivellement par le bas qui forment un océan de suffisance, d’arrogance et de médiocrité, à vous couper le souffle. Une race de personnes et d’individus qui ne supportent pas la moindre critique, leur échelle de valeurs et de comparaison se situant aux antipodes des pays et des contrées où la vie du citoyen reste au cœur des préoccupations de ceux qui gouvernent.

Lorsque dans un pays comme le nôtre, à l’islam confrérique et traditionaliste, la plus haute autorité morale et religieuse, le Grand Mufti, est ouvertement critiqué et apostrophé en public, le président de la République et son gouvernement humiliés et bannis dans certaines localités, les forces armées dont la mission est d’assurer la sécurité des personnes et des biens, suscitent la crainte et la peur, il convient de s’interroger sans la moindre complaisance. Il y va de la paix, de la quiétude et du vivre ensemble entre les Comoriens que nous sommes !

Face à ce champ de ruines, la seule issue reste la réconciliation des cœurs et des esprits, pour pouvoir enfin repartir du bon pied pour reconstruire notre pays. Car, en dernière instance, nous sommes tous, chacun en ce qui le concerne, responsable de ce désert cognitif, affectif, émotionnel et intellectuel que sont devenus les Comores !

Kweli (vérité), Haki (droit), Hukuma (justice), Swamaha (pardon) me paraissent, désormais, être les principaux axes quadrilatères de la renaissance et de l’émergence de notre pays.

Hakim Istiqlal
L'auteur de cet article est un haut cadre. HaYba s'est assuré de son identité. Il est naturellement soumis au devoir de réserve. L'insécurité juridique actuelle décourage aussi toute témérité.

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,64,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,56,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1610,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1426,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,171,Ali Moindjié,53,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,767,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,5911,Daoud Halifa,182,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,99,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1162,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2869,EVENEMENTS,51,Farid Mnebhi,339,France,1416,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,433,High Tech,790,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,264,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,124,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,93,Mayotte,2105,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,435,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1514,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,496,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,150,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4770,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,55,Said Yassine S.A,125,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,771,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,923,Tribune libre,2971,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Réconcilier pour reconstruire
Réconcilier pour reconstruire
https://1.bp.blogspot.com/-bzEQ8oUxhSI/XM3SrjiqMUI/AAAAAAACzl4/BZe2jI02B3U6pyzDOTqGH8fZTuwyMPO9ACLcBGAs/s320/aza.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-bzEQ8oUxhSI/XM3SrjiqMUI/AAAAAAACzl4/BZe2jI02B3U6pyzDOTqGH8fZTuwyMPO9ACLcBGAs/s72-c/aza.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/05/reconcilier-pour-reconstruire.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/05/reconcilier-pour-reconstruire.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.