Hommage à Nacerdine Abdourazak : L’homme, le militant associatif

Notre Hommage à Nacerdine Abdourazak L’homme, le militant associatif   Jeudi 28 mars dernier, nous apprenions à la mi-journée, la d...

Notre Hommage à Nacerdine Abdourazak
L’homme, le militant associatif 

Jeudi 28 mars dernier, nous apprenions à la mi-journée, la disparition du Major Nacerdine ABDOURAZAK. Ainsi s’interrompit, avec une brutalité inouïe, qui retint le pays tout entier de stupeur et de tristesse, une vie de cours et d'intensité exceptionnels. Une vie guidée et tendue à la fois par l'idée de la solidarité, du militantisme associatif et l'exigence du maintien d’ordre, pour l’homme en treillis qu’il était.

Il n'est que de se souvenir de cet été 2017 où Nacerdine Abourazak célébrait son grand mariage (Anda) avec son épouse Nouwayrata Bakar Hamadi à Mitsamihuli pour comprendre combien son engagement associatif résonnait dans les quatre coins du pays. En effet, entre autres activités marquant cette tradition, l’on a vu de nombreux jeunes scouts venus des différents coins de Ngazidja prendre part au cérémonial. Nacer tenait à montrer, ô combien il aimait la jeunesse. À l'heure, toujours poignante, de ce rendez-vous traditionnel au statut social particulier, il éprouvait sans doute, comme tout un chacun en de telles circonstances, ce mélange de fierté pour soi-même et d'inquiétude pour ce que l'on sait du poids des traditions. 

Aussi avait-il ressenti le besoin de s'ancrer, un tant soit peu, pendant les festivités de son Anda, dans la plus forte des fidélités, l'histoire des conquêtes des organisations sociétales perdues : le mouvement scout qu’il a beaucoup contribué en créant le scout Maoua à Mitsamiouli ? Telle fut toute une grande partie de sa vie, inscrite dans une fidélité absolue aux idéaux et aux engagements de sa jeunesse, une fidélité tenace, qui demeure l'honneur le plus authentique des hommes engagés, militants dans la vie associative.

Préservons aujourd'hui le mystère de « Kandaani », en ce jeudi 28 mars, qui brisa cette vie. De ce mystère qui renvoie chaque Comorienne et chaque Comorien à ses propres interrogations comme il nous renvoie à nos doutes les plus intimes. Conservons pour nous-mêmes la méditation qu'il nous impose sur, la part d'ombre, les épreuves et les espoirs trompés qui jalonnent la vie d'un militaire, sur les exigences terribles et l'engagement entier qu'appelle parfois le service de la nation, très loin de l'ironie facile ou des sourires entendus dont on accable trop souvent ce choix. Abstenons-nous un moment des commentaires sur les conditions de ce décès dont la vérité dernière nous échappe et nous dépasse. 

Il y a eu assez d'exégèses de cette mort brutale, assez d'hypothèses agitées, de théories répandues et de certitudes assénées pour ne pas en ajouter de nouvelles. Ce n'est pas seulement la mort de Nacerdine Abdourazak qui doit parler, c’est sa vie. Sa vie au-delà de son uniforme militaire. Sa vie de militant. Sa vie d’homme, aimant et proche des gens. Sa vie placée, à tant d'égards, hors de toutes les séries.

S’il devait en incarner lui-même tant de qualités, c'est aussi qu'il allait exprimer mieux et plus que quiconque dans sa vie, sa carrière, ses choix, ses succès enfin, les extraordinaires potentialités qu'elle recèle. Lui, le Major, qui se formerait dans la discipline militaire, année par année, à l'exercice de responsabilités nouvelles qui lui révéleraient l'ampleur de ses talents, n'exprimait-il pas ce que notre pays peut produire de meilleur : un creuset par l'école et la solidarité par la vie associative ?

De ces valeurs sociales, quel symbole plus éclatant et plus émouvant à la fois que ces jeunes et moins jeunes scouts, venus de partout dans la grande île présenter leurs condoléances à la famille éplorée ? Qui, mieux que cet érudit religieux, également membre du mouvement scout, à la mobilité réduite, assis sur son fauteuil roulant prêchant la parole d’Allah pour aider à apaiser la douleur. 

Quid de ce jeune qui parle du scout et de son organisation comme projet emblématique que portait avec détermination Nacerdine Abdourazak ? Ces jeunes scouts ont porté ce message que l'hommage rendu aux vertus d'un homme s'adressait aussi à la République qui doit, dans ces moments, se montrer digne et avoir une attitude exemplaire. Car c'est bien la République qui devait permettre que tout soit conquis par celui à qui il avait été si peu donné, si peu, hormis l'essentiel, à savoir le courage, la fermeté et une volonté inébranlable. 

Cette force-là lui permit d'avancer pas à pas, sans précipitation mais avec ordre, avec méthode, et même avec une tranquille sérénité. Dans sa carrière militaire, cette ascension paraît d'autant plus prodigieuse qu'aucune froide ambition ne semble l'animer. Nacerdine Abdourazak s 'est élevé sans l'avoir calculé ou programmé. Non, il s'est élevé en l'ayant simplement mérité. Cet acharnement à se faire tel qu'on a voulu être, à donner à sa vie une unité forte, est tel que tout, chez cet homme qui chemine, apparaît clair, naturel et comme allant de soi.

A Mitsamihuli, on ne l’oubliera pas, il était un des fondateurs de l’association IDEP (Initiative pour le Développement de l’Environnement en Partenariat) dont les actions ont provoqué le réveil chez le citoyen en matière de protection de l’environnement et particulièrement du littoral. Il a milité dès le début des années 90 à l’ADCS (Association pour le Développement de la Culture et de la Science). 

A l’approche de sa retraite, il envisagea d’aller s’installer définitivement à Mitsamihuli et multiplier les actions associatives en faveur de la jeunesse. Il en parlait de ses projets de futur jeune retraité à ses amis, ses proches et aux associations avec lesquelles, il voulait mettre en place une synergie de travail. En bon patriote, il a porté, ces dernières années, le projet de réactiver le mouvement scout au niveau national tel qu’il a rayonné dans les années 60-70. Jusqu’à son dernier souffle, il n’a eu cesse de travailler pour la transmission des valeurs du scout partout dans le pays. Nous nous remémorons, en effet, tous, les mêmes ultimes images de Nacerdine Abdourazak. 

Quand il était de passage en France, il répondait systématiquement présent aux manifestations de notre association. Aux Comores, à Mitsamihuli, il montrait sa disponibilité pour asseoir les bases d’une collaboration avec ses autres activités associatives, le scout en particulier. Sa simplicité, son humilité ne manquaient pas d 'impressionner. II voulut appartenir jusqu'au bout à cette association, il se voulut jusqu'au bout un militant associatif, un militant parmi ses camarades. Il était un des nôtres. C'est donc l'un des nôtres que nous saluons.

Au-delà de nos interrogations sur cette disparition tragique, le destin de Nacerdine Abdourazak nous renvoie à notre condition d'homme, à ce qui en fait à la fois la grandeur et la misère.

Albert Camus disait : « Le héros est celui qui fait non ce qu'il veut, mais ce qu'il peut. » Chacun d'entre nous vient à la vie comme il vient dans la vie associative, politique voir militaire avec ses convictions et son enthousiasme. Chacun d'entre nous se trouve, un jour ou l'autre, contraint d'en rabattre, confronté à des contraintes qui nous enserrent, des pesanteurs qui nous broient, des solidarités ou des disciplines qui nous mutilent. 

Notre liberté n'est jamais que conditionnelle ou surveillée. Notre initiative est toujours limitée. Et pourtant tout demeure possible à condition de comprendre la nécessité d 'adapter nos pauvres certitudes aux réalités d'un monde en mutation constante. À condition de conjuguer fidélité et sincérité. L'honneur de Nacer Abdourazak réside dans cette double exigence que constituaient à ses yeux la fidélité à ses convictions et la sincérité dans l'action. Double exigence qui s'impose à chacune et à chacun de nous et qui demeure l'ultime critère.

D'ailleurs, le seul jugement qui vaille n'est-il pas en définitive celui que nous formulons nous-mêmes ? Que nous croyions ou non dans le jugement de Dieu, nous ne savons que trop ce que vaut le jugement des hommes. Ne nous faisons guère plus d'illusion sur le jugement de l'histoire, car elle est également écrite par eux. Non, seule importe l'idée que nous nous faisons de notre fidélité et de notre sincérité. Nul n'aurait pu faire grief à Nacer Abdourazak de s'estimer quitte. Une terrible conjonction de circonstances aura pu le conduire à pousser plus loin son exigence. Comme l'ensemble des Comoriens, nous en éprouvons une émotion et un chagrin immenses.

À Mme Nouwayrata Bakar Hamadi, sa femme, à ses enfants, à sa mère, à toute sa famille, tous ses camarades et amis qui l’ont entouré, nous présentons les condoléances profondément émues et attristées de l’association RASMI (Rassemblement des Mitsamiouliens de France).

Le bureau Exécutif National de RASMI

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,313,Abdillah Saandi Kemba,90,Abdou Ada Musbahou,65,Abdou Elwahab Msa Bacar,38,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,57,Abdourahamane Cheikh Ali,15,Aboubacar Ben SAID SALIM,39,Actualité Sportive,1623,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1430,AHMED Bourhane,237,Akram Said Mohamed,64,Ali Mmadi,172,Ali Moindjié,55,Anli Yachourtu,71,Assaf Mohamed Sahali,29,Ben Ali Combo,406,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,784,Comores Développement,88,ComoresDroit,424,COMORESplus,28,Cookies,1,Culture et Société,6004,Daoud Halifa,183,Darchari MIKIDACHE,194,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,101,Djounaid Djoubeir,82,Economie et Finance,1188,Élections 2016,370,Élections 2019,159,Est africain - Océan Indien,2890,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,339,France,1427,Hadji Anouar,14,Hakim Mmadi Malik,40,HALIDI IBRAHIM Farid,27,Hamadi Abdou,438,High Tech,792,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,266,IMAM Abdillah,17,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,124,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,94,Mayotte,2116,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,437,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,28,Monde,1516,Moudjahidi Abdoulbastoi,30,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,499,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,152,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,27,People,421,PERSONNALITÉS COMORIENNES,136,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4808,Publication Article,1,Rafik Adili,40,SAID HALIFA,22,Said HILALI,56,Said Yassine S.A,127,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,772,SOILIHI Ahamada Mlatamou,40,Toufé Maecha,434,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,927,Tribune libre,2991,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Hommage à Nacerdine Abdourazak : L’homme, le militant associatif
Hommage à Nacerdine Abdourazak : L’homme, le militant associatif
https://3.bp.blogspot.com/-_LuECaaUscY/XKG5cysBWyI/AAAAAAACy3M/lxStvH8E7S8ylNdK32CgFN2HQAb8AFJqACLcBGAs/s320/776C1F2B-ADFE-4029-8F9A-A519DE2CC099.jpeg
https://3.bp.blogspot.com/-_LuECaaUscY/XKG5cysBWyI/AAAAAAACy3M/lxStvH8E7S8ylNdK32CgFN2HQAb8AFJqACLcBGAs/s72-c/776C1F2B-ADFE-4029-8F9A-A519DE2CC099.jpeg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2019/04/hommage-nacerdine-abdourazak-lhomme-le.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2019/04/hommage-nacerdine-abdourazak-lhomme-le.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATEGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aao Sep Oct Nov Dec juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier.