La plupart des gens arrivés à Anjouan ont été pour de vrai forcés à quitter leur logement par des milices Mahorais

Des étrangers ont été expulsés illégalement de leur logement par des citoyens dans le Sud et le Nord de Mayotte depuis samedi, a confirmé a...

Des étrangers ont été expulsés illégalement de leur logement par des citoyens dans le Sud et le Nord de Mayotte depuis samedi, a confirmé aujourd'hui le procureur de la République à l'AFP.

Le week-end dernier, à Kani-Kéli (Sud de Mayotte), et aujourd'hui à Acoua (Nord de l'île), des citoyens se sont livrés à des manifestations anti-étrangers, "incitant une partie de la population à quitter le territoire", a déclaré la gendarmerie à l'AFP. En marge de ces manifestations, des expulsions, appelées +décasages+, avec des habitations brûlées et détruites, n'ont causé "aucune victime, aucun blessé", a affirmé Camille Miansoni, procureur de la République.

Ce sont "les premiers faits caractérisant ces phénomènes (depuis le début de la crise), où il n'y a pas de doute sur les intentions", a détaillé le ministère public. Plusieurs opérations de même nature avaient été menées par des collectifs villageois en 2016. Le procureur de la République a également indiqué qu'il allait "bientôt" communiquer de manière générale sur "la série de faits et d'exactions de toutes sortes commis en marge du mouvement social", évoquant des rançonnages sur les barricades, des "tentatives d'extorsion" et des atteintes aux biens. "Des enquêtes seront ouvertes", a-t-il promis. En outre, une dizaine de plaintes pour "entrave à la circulation" a d'ores et déjà été déposée, a précisé le magistrat.

Aujourd'hui, l'Union régionale des professionnels de santé (URPS) Infirmiers Océan Indien a invité "tous les professionnels de santé (de Mayotte) à déclarer et signaler tout évènement sanitaire indésirable" à leur ministère de tutelle. Son représentant local, Eric Roussel, évoque des "agressions verbales" sur les barricades, "des fouilles de véhicules et de matériel médical" par les manifestants et dénonce le blocage des personnels soignants aux barrages.

Alors que l'île était encore paralysée par une quinzaine de barrages lundi, selon la gendarmerie, la préfecture de Mayotte a indiqué que "durant les dernières 24 heures, deux situations sanitaires graves se sont produites dans le département en lien avec les conditions de circulation", dont une ambulance "retardée de plusieurs minutes" sur un barrage transportant "une personne victime d'un accident vasculaire cérébral". "Cette personne est décédée à son arrivée aux urgences", a ajouté la préfecture rappelant que "ces entraves sont des actes délictuels".

Le Figaro.fr avec AFP
Nom

A la Une,322,Abdillah Saandi Kemba,89,Abdou Ada Musbahou,55,Abdou Elwahab Msa Bacar,32,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,45,Abdourahamane Cheikh Ali,13,Aboubacar Ben SAID SALIM,38,Actualité Sportive,1510,Adinani Toahert Ahamada,29,Afrique,1398,AHMED Bourhane,230,Akram Said Mohamed,55,Ali Mmadi,161,Ali Moindjié,48,Anli Yachourtu,56,Assaf Mohamed Sahali,28,Ben Ali Combo,379,Biographie,1,Chacha Mohamed,43,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,660,Comores Développement,88,ComoresDroit,387,COMORESplus,65,Cookies,1,Culture et Société,5157,Daoud Halifa,139,Darchari MIKIDACHE,193,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dini NASSUR,84,Djounaid Djoubeir,75,Economie et Finance,1019,Élections 2016,370,Est africain - Océan Indien,2765,EVENEMENTS,49,Farid Mnebhi,339,France,1381,Hadji Anouar,13,Hakim Mmadi Malik,34,Hamadi Abdou,421,High Tech,783,Ibrahim Abdou Said,1,Idriss Mohamed Chanfi,226,IMAM Abdillah,16,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,102,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,77,Mayotte,1987,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,412,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,96,Mohamed Inoussa,33,Mohamed Soighir,26,Monde,1503,Moudjahidi Abdoulbastoi,29,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,464,Nassuf Ahmed Abdou,23,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,139,Omar Ibn Abdillah,14,Pages,8,Par ARM Lemohelien.com,672,Paul-Charles DELAPEYRE,25,People,420,PERSONNALITÉS COMORIENNES,130,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,4165,Publication Article,1,Rafik Adili,34,SAID HALIFA,20,Said HILALI,52,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,47,Salwa Mag,133,Santé et bien-être,764,SOILIHI Ahamada Mlatamou,34,Toufé Maecha,406,Toyb Ahmed,233,Transport Aérien,882,Tribune libre,2582,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,64,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: La plupart des gens arrivés à Anjouan ont été pour de vrai forcés à quitter leur logement par des milices Mahorais
La plupart des gens arrivés à Anjouan ont été pour de vrai forcés à quitter leur logement par des milices Mahorais
https://4.bp.blogspot.com/-PYagjS0KZZY/Wrk1fLzCTvI/AAAAAAACgr4/0N08BgsidbAHNSXAUJJSwdfwSlDhuR3AQCLcBGAs/s320/mayt.png
https://4.bp.blogspot.com/-PYagjS0KZZY/Wrk1fLzCTvI/AAAAAAACgr4/0N08BgsidbAHNSXAUJJSwdfwSlDhuR3AQCLcBGAs/s72-c/mayt.png
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2018/03/la-plupart-des-gens-partis.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2018/03/la-plupart-des-gens-partis.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé correspondant à votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow Partagez cet article et Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour lire la suite ÉTAPE1: Partager. ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tout le code a été copié dans votre presse-papier Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy