Condamnation à 12 mois de prison ferme pour une affaire de tract

PARTAGER:

Le soleil de minuit s’est levé à l’Ouest du Tribunal de Mohéli Ce jeudi 5 juin 2014 est un jour particulièrement lugubre pour la Répu...

Le soleil de minuit s’est levé à l’Ouest du Tribunal de Mohéli



Ce jeudi 5 juin 2014 est un jour particulièrement lugubre pour la République, la démocratie et la «Justice» aux Comores. En effet, les quatre jeunes Djoieziens auteurs du tract du 1ermai 2014 contre le Président Ikililou Dhoinine et certains de ses proches ont assisté à la confirmation de leur peine d’une année de prison ferme et de 75.000 francs comoriens chacun. Tout dans cette affaire relève de l’absurde et de l’acharnement judiciaire, surtout quand on sait que, comme à son habitude quand il s’agit d’une affaire touchant une autorité publique, le Tribunal de Fomboni s’est autosaisi. Cependant, le Président Ikililou Dhoinine, débordé par ses faucons, ultras et radicaux, s’est laissé enfermer dans un piège politique et communautaire d’une nocivité extrême, compte tenu de la tension qui a divisé Djoiezi en deux, la majorité, même silencieuse, ayant pris fait et cause pour les jeunes contestataires, les autres défendant leurs intérêts immédiats. Du reste, il y a quelque chose de poignant quand on entend ce père de famille qui a vu naître le Président de la République dire: «Je ne vis plus depuis que mon fils est jeté en prison, et je vais aller à Moroni, m’agenouiller devant Ikililou Dhoinine et le supplier de libérer mon fils et ses compagnons d’infortune». Le Tribunal de Fomboni s’est autosaisi, mais le chef de l’État a donc laissé faire, les plus fanatiques et les plus zélés de ses proches lui imposant de ne pas bouger le petit doigt tant que les jeunes «tracteurs» n’auraient pas cité le nom de leurs commanditaires imaginaires, comme si à leur âge, ils avaient besoin d’être poussés à la colère.
      
Ce jeudi 5 jeudi 2014, l’avocat des jeunes «tracteurs» n’était pas au Tribunal de Fomboni, mais à Moroni, après avoir déposé au Parquet un mémoire destiné à expliciter le système de défense de ses clients. Le Tribunal a reconnu les vices de fond et de procédure, mais a tenu à avoir la main lourde parce que les jeunes contestataires ont avoué avec courage et panache avoir rédigé le tract suscitant toutes les colères à Beït-Salam. Le Parquet avait compris l’absurdité de l’infraction reposant sur «l’offense à chef d’État», et n’avait pas trop insisté sur elle. Il a toujours été incapable de dire sur quels articles de quel Code se basaient ses poursuites contre les jeunes contestataires. Pourtant, malgré tout, tout a été fait pour que les jeunes contestataires, devenus des héros à Mohéli, soient punis, quitte à les faire libérer dans les jours ou semaines à venir. D’ailleurs, l’une des voix djoieziennes d’Ikililou Dhoinine en France répète à ses amies que ce qui est recherché, c’est que les jeunes contestataires prennent peur et balancent le nom de commanditaires, tout à fait imaginaires, refusant d’admettre que même au sein des proches du Président, des voix dissidentes et mécontentes existent.
     
Le ridicule plane sur cette affaire malheureuse car les fanatiques entourant le Président ont pour souci de faire désigner comme commanditaires le Vice-président Fouad Mohadji, Mohamed Larif Oucacha, cousin et Conseiller du Président Ikililou Dhoinine, Hachim Saïd Avilaza, Conseiller djoiezien à Beït-Salam, le journaliste Mohamed-Nassur Riziki Mohamed, le Djoiezien Mohamed Elhade Hassan dit «Vijay», car jugé proche d’Ahmed Sambi, et moi-même. Mais, il y a plus pitoyable depuis que Hamada Madi Boléro a dit devant Ikililou Dhoinine recevant une délégation mohélienne: «ARM m’a fait savoir combien cette affaire lui déplaisait et combien il désapprouvait tout dérapage conduisant à un glissement de la critique politique à l’injure personnelle et familiale». Soifyoudine Dhoinine, le frère du Président et non moins «Conseiller du Président de l’Union des Comores chargé du suivi des Dossiers européens», le PDG «bénévole» de 2 «sociétés de télécommunication» partenaires de Comores Télécom recevant même des «stagiaires» venant des Comores, n’attendait que ce prétexte pour claironner partout que le tract a été rédigé sous la dictée de Hamada Madi Boléro et de moi-même, comme si j’avais besoin d’aide pour rédiger un texte de deux pages, comme si Hamada Madi Boléro pouvait demander à des jeunes gens de rédiger un tract l’insultant lui aussi.
     
D’ailleurs, dans une affaire aussi sale, on n’a même pas besoin de se justifier puisqu’on ne répond jamais à la haine par la raison. Il faudra juste rappeler qu’en février 2011, Hamada Madi Boléro, de passage en France, avait téléphoné au futur grand diplomate Soifyoudine Dhoinine et que ce dernier y avait trouvé un joyeux prétexte pour se répandre en sarcasmes et moqueries sur celui qu’il considérait comme un mendiant politique l’ayant appelé pour qu’il l’aide à se faire nommer par le frère Président. De même, quand, le 12 décembre 2012, Ikililou Dhoinine avait nommé Hamada Madi Boléro Directeur de son Cabinet chargé de la Défense, Monsieur Frère était parti aux Comores uniquement pour demander au chef de l’État de revenir sur sa décision. Depuis l’éclatement du scandale du tract, il est sur tous les fronts pour radicaliser les positions, tout en s’attribuant le beau rôle, celui de l’oncle très sage essayant de mettre fin à l’affaire par le dialogue.
     
Il faudra insister sur le fait que l’un des «tracteurs» est un neveu du chef de l’État et qu’on ne voit pas comment un neveu peut accepter d’être manipulé pour s’attaquer personnellement et frontalement à son oncle. Si ces jeunes ont laissé éclater leur colère, c’est parce qu’ils étaient en colère.
     
Il ne serait pas superfétatoire de signaler qu’il fut un temps, sous la présidence d’Ahmed Abdallah, des jeunes de Mohéli avaient été arrêtés et rapidement relâchés pour avoir demandé un lycée plus conforme aux normes et décrété une grève scolaire, ou après l’incendie qui avait ravagé l’un des bâtiments du lycée en bois de Mohéli. Certains de ces jeunes étaient absolument innocents. On pourra citer parmi eux: Ikililou Dhoinine (actuel Président de la République), Ali Saïd Mdahoma (la merveille des merveilles, Sa Suffisance royale et divine, l’inimitable Ambassadeur-Dieu régnant sur toutes les capitales se trouvant à l’Ouest de l’Oural), Abdou Bacar Soiheri (chef du Cabinet du Président Ikililou Dhoinine, ancien du Cabinet d’Ahmed Sambi), Mourdi Madihaly («ami» d’Ikililou Dhoinine), Mohamed Madi (Conseiller très officieux d’Ikililou Dhoinine), etc. J’étais accusé de fomentation de la grève scolaire, mais avait été épargné de l’accusation de pyromanie sur le lycée car au moment où le «chalet» et son squelette de tête d’âne partaient en fumée, j’étais, comme à mon habitude à l’époque, au beau milieu des plus belles filles et femmes de Djoiezi qui dansaient le Wadaha.
     
«L’inimitié existe mais la convenance doit persister», dixitl’homme d’État marocain Allal El-Fassi. Les jeunes «tracteurs» ont exprimé leur «inimitié», mais n’ont pas fait prévaloir «la convenance». Ils ont fait des choses de garçons de leur âge. Ils pouvaient critiquer le chef de l’État en tant qu’homme d’État, mais sans entrer dans des considérations familiales. Ils l’ont fait. Ce n’est pas bien. Mais, cela ne valait pas la peine de les jeter en prison. Moi, le jour où le cousin du Président Ikililou Dhoinine, Sa Suffisance royale et divine, l’Ambassadeur-Dieu Ali Saïd Mdahoma, avait rédigé un tract pour injurier ma famille et moi-même, je lui avais exprimé tout mon mépris en publiant ledit tract sur ce site. Je n’en suis pas sorti mort, et le dormeur-coucheur de Bruxelles n’était pas sorti grandi de l’affaire.
     
Ce jeudi 5 juin 2014, le Soleil ne s’est pas levé à l’aube, mais à minuit. Il ne s’est pas levé à l’Est, mais à l’Ouest. Un jour, quand Ikililou Dhoinine ne sera plus Président, même au fond de lui-même, même en refusant de l’admettre publiquement, il se dira: «J’étais allé trop loin. J’aurais dû faire preuve de clémence et de retenue car, après tout, ce sont des jeunes, et l’un d’entre eux est le fils de mon grand frère».

Par ARM
© www.lemohelien.com – Jeudi 5 juin 2014.
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2146,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,121,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1232,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8859,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1657,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1625,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,478,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1632,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,210,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6071,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4789,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Condamnation à 12 mois de prison ferme pour une affaire de tract
Condamnation à 12 mois de prison ferme pour une affaire de tract
http://1.bp.blogspot.com/-UmUHPXLXEvc/U5DU_Gp429I/AAAAAAABQW4/DzmHXXbK1tI/s1600/Tracteurs.jpg
http://1.bp.blogspot.com/-UmUHPXLXEvc/U5DU_Gp429I/AAAAAAABQW4/DzmHXXbK1tI/s72-c/Tracteurs.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2014/06/condamnation-12-mois-de-prison-ferme.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2014/06/condamnation-12-mois-de-prison-ferme.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières