Après le tract, le régime politique d’Ikililou Dhoinine chasse les graffitis

PARTAGER:

Cheikh MC pourfend le régime politique comorien par le rap et les graffitis. La période actuelle est très bizarre. Les grandes puissan...

Cheikh MC pourfend le régime politique comorien par le rap et les graffitis.

La période actuelle est très bizarre. Les grandes puissances n'ont aucunement peur des bombes atomiques et thermonucléaires qu'elles fabriquent et stockent en grand nombre, mais de la barbe des exaltés et des fanatiques qui mêlent Dieu à leurs petites salades sanglantes. Avoir peur d'une barbe. Il ne manquait plus que cela, et c'est fait. Mais, il n'y a pas que les grandes puissances qui ont des peurs et phobies pour le moins étranges – sans avoir tort. En effet, aux Comores, le Président Ikililou Dhoinine n'a pas peur d'armes, et nous prions Dieu pour qu'aucune d'entre elles ne soit utilisée contre lui et les siens. L'homme de Beït-Salam a peur d'une seule chose: l'écriture publique. Pas celle des écrivains ou des politiciens, celle qu'on retrouve dans les livres, mémorandums politiques, manifestes et autres documents rédigés par les états-majors politiques, mais celle des jeunes Comoriens qui écrivent pour exprimer leur déception envers un régime politique qui tue petit à petit tout un pays, tout un peuple. Hier, c'était à Djoiezi, ville natale du chef de l'État, où les jeunes organisaient la contestation sous forme d'un tract grinçant, le jeudi 1er mai 2014. Depuis ce jeudi 5 mai 2014, c'est à Moroni, capitale de la glorieuse Union des Comores, que les choses se passent, et de la plus expressive des manières, car c'est Cheikh MC, une des coqueluches de la jeunesse comorienne, qui mène la «fronde scripturale et murale», par des graffitis qui se passent de tout commentaire.
    
Ikililou Dhoinine n'appartient pas à cette génération qui écoute le rap, mais quand Cheikh MC chante le rap pour dénoncer la médiocrité des autorités comoriennes, le son lui parviendra à Beït-Salam. Mais, comment le rappeur Cheikh MC peut-il faire son rap alors qu'il ne trouve aucun fil électrique aux Comores qui véhicule ne serait-ce qu'un seul kilowatt? Même à Anjouan, île constituant un «État» presque indépendant et ayant sa propre société d'eau et d'électricité, la population vit dans le noir total et dans la soif. Et c'est ainsi que le rappeur Cheikh MC est devenu un taggueur, le seul taggueur au monde qui fait ses graffitis pour défier et dénoncer l'autorité au vu et au su de tout le monde, et sous le regard d'une foule qui l'encourageait à écrire sur les murs de Moroni ce que tout le monde dit tout bas: «Ikililou nous méprise». Ce mépris est la plus grande réalité politique des Comores d'aujourd'hui.
   
Cheikh MC dénonce quoi? Le mal-vivre, incarné par les problèmes récurrents d'électricité, d'eau, d'enseignement, de sécurité, de santé, d'emploi et de «Justice». En d'autres termes, Cheikh MC et ses compagnons sont devenus le porte-parole d'une majorité silencieuse de Comoriens qui sont excédés par l'état catastrophique dans lequel se retrouvent les Comoriens aujourd'hui. Mais, comme à son habitude, le régime politique d'Ikililou Dhoinine a réagi avec la même brutalité qui le caractérise, utilisant une grenade pour tuer une mouche: il a dépêché des militaires en grand nombre pour arrêter trois personnes et les jeter dans les cellules puantes de la Gendarmerie. Une fois de plus, les autorités ont brillé par leur amateurisme et par leur infantilisme. Ce fut un spectacle granguignolesque. Les taggueurs finirent ainsi en prison, et on se demande s'ils vont écoper, eux aussi, d'une peine de 12 mois de prison ferme et d'une amende de 75.000 francs comoriens chacun, comme les «tracteurs» de Mohéli. Les Comoriens étant confrontés à un régime politique sans GPS, ni boussole, tout est désormais possible, tant qu'il s'agit d'envisager le pire.

Ce qui est remarquable dans le geste de Cheikh MC, c'est qu'il ne s'est pas caché pour taguer les murs de Moroni; il a agi au grand jour, sous le regard et les encouragements de la population, devant les cameramen et les photographes. Mais, aveuglé par le pouvoir au point d'imiter son ami Azali Assoumani, en dormant en public, le Président Ikililou Dhoinine ne manifeste son autorité que quand il s'agit de mater les contestataires, comme on l'a vu quand les Indignés comoriens manifestaient contre l'obscurité et dans la soif dans lesquelles la défunte ou presque société nationale d'eau et d'électricité, MAMWÉ, a plongé les Comoriens. Ikililou Dhoinine a désormais un imitateur-inspirateur, le Président Pierre Nkururunziza du Burundi. Il est même à prévoir le jour où le Président comorien suivra l'exemple du dictateur burundais, en expulsant les diplomates étrangers en poste à Moroni quand ces derniers commenceront à prêcher la modération face aux contestataires. Le Pierre Nkurunziza comorien est capable de tout cela et, pendant que des Comoriens sont entre les mains de la Gendarmerie, il se pourrait que ce vendredi 6 juin 2014, la population se révolte dans les rues de Moroni en signe de solidarité envers Cheikh MC et ses compagnons de cellule. Ce n'est d'ailleurs pas la taxe illégale de 5% sur les recharges téléphoniques imposée par Comores Télécom du bandit Abiamri Mahmoud et destinée officiellement à soutenir la MAMWÉ qui va faire baisser la tension, à un moment où l'argent de cette nouvelle dîme de bordelier fait l'objet d'une arnaque monumentale organisée au sommet de l'État. Le régime politique d'Ikililou Dhoinine vole les Comoriens sans vergogne.
   
Le pays est dans le précipice. Il n'est plus tenu. En matière de gouvernance, le Président de la République est démissionnaire, pendant que ses ministres ne se manifestent que par leurs voyages inutiles et onéreux à l'étranger. Il y a quelques jours, Abdou-Nassur Madi, ministre de tutelle de la MAMWÉ, mangeait le kebab dans les gargotes et bouibouis de Paris. Tout ceci n'augure rien de bien pour un régime politique qui ne brille que par sa médiocrité. On est d'ailleurs consterné de constater que la classe politique comorienne est tellement démissionnaire face aux dérives du régime politique en place que désormais la révolte est entre les mains d'une population excédée.
   Dans le cas de Cheikh MC, les Comoriens savent déjà qu'il a commencé la contestation par le rap depuis qu'Ahmed Sambi sévissait à Beït-Salam pour le malheur des Comoriens, quand Ikililou Dhoinine était encore son Vice-président. Les paroles de ses chansons à l'époque sont entièrement adaptables au contexte politique et socioéconomique actuel. Comme quoi, d'un régime politique comorien à un autre, le mal-vivre et la dictature ont gardé leur vivacité.

Par ARM
© www.lemohelien.com – Vendredi 6 juin 2014.
Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,105,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2143,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1632,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,120,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1230,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8839,Daoud Halifa,232,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,179,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1656,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1624,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,477,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1631,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,424,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6064,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4789,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Après le tract, le régime politique d’Ikililou Dhoinine chasse les graffitis
Après le tract, le régime politique d’Ikililou Dhoinine chasse les graffitis
http://2.bp.blogspot.com/-R4leWmowASs/U5GE_x2HXeI/AAAAAAABQYY/5Wy1FLPrbnc/s1600/MC.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-R4leWmowASs/U5GE_x2HXeI/AAAAAAABQYY/5Wy1FLPrbnc/s72-c/MC.jpg
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2014/06/apres-le-tract-le-regime-politique.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2014/06/apres-le-tract-le-regime-politique.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières