Agression sexuelle sur mineur de 8 ans : “Les crimes devraient être jugés comme tels”

PARTAGER:

Un mois après la mise en liberté provisoire d’Abdoulfatahou Youssouf Ben Ali, poursuivi pour agression sexuelle sur mineur de 8 ans, le ser...


Un mois après la mise en liberté provisoire d’Abdoulfatahou Youssouf Ben Ali, poursuivi pour agression sexuelle sur mineur de 8 ans, le service d’écoute des enfants victime d’agression sexuelle, l’association comorienne pour le bien être de la famille (Ascobef) et Me Saïd Larifou ont tenu une conférence de presse au bureau de l’Ascobef de Hamramba. Cette rencontre avec la presse était une occasion pour Zaidati Abdou, la mère de la victime de cette agression d’exprimer sa colère contenue et de réclamer haut et fort justice. “J’ai été consulté pour me constituer comme avocat, j’ai accepté cette lourde mission car il est intolérable que ces personnes victimes de viol ne bénéficient pas de suffisament d’écoute de la part des autorités judiciaires. Des crimes sexuels sont systématiquement correctionnalisés dans ce pays. J’estime qu’il est temps que les crimes soient jugés comme des crimes et que tous ce qui est correctionnels soit jugés par le tribunal correctionnel. Il s’agit d’un viol commis sur des jeunes enfants et ces auteurs de ces acte soit disant qu’ils ont des moyens et des relations et cela constitue un passeport à tout faire. Ce qui est grave est que les autorités judiciaires ne prennent pas la mesure du problème et les gens risquent de se faire justice eux-mêmes car ils ont de moins en moins confiance en la justice“, a déclaré Me Saïd Larifou.

Cette mise en liberté provisoire accordée par la chambre d’accusation a été décidée suite à une contre expertise mener par un autre médecin attestant que la petite fille a subi des attouchements sexuels mais que son hymen est intacte. “Le certificat médical signé par le médecin, dont le service d’écoute a l’habitude de consulter, le docteur Issa Soulé, indique que ma fille n’est plus vierge et qu’elle a eu des rapports sexuels à plusieurs reprises contrairement à celui du docteur Chakour Abdou qui parle d’attouchement sexuel sans trop de dégât“, a, cependant, déclaré la mère. “Le prévenu a déclaré qu’il a juste introduit le doigt dans la partie intime de cette fille. L’acte d’introduire un doigt ou un autre organe dans la partie intime de fille de huit ans est qualifié de viol car il n’a pas à faire ce geste. Je vais entrer dans le dossier, voir s’il y a des insuffisances ou des incohérences. Il faut que cet enfant de huit ans soit enttendue et soutenue. Je vais faire en sorte que les droits soient appliqués, sa mère également doit être soutenue et défendue et faire reconnaitre les droits de ma cliente soient reconnus,” a ajouté l’avocat.

Au cours de cette rencontre avec la presse, Zaidati Abdou, mère de fille agressée sexuellement a lassé entendre que la famille du présumé délinquant sexuel a proposé de l’argent contre le retrait de sa plainte. “A l’issu d’une conversation téléphonique, le Sg Bacar Nomane m’a dit que ces gens (la famille du prévenu) peuvent donner entre 4 et 8 million de francs pour que la plainte soit retirée. Je lui ai répondu que je ne voulais pas de leur argent et il m’a répondu, il faut trouver une solution car tu connais les hommes politiques, il peut saisir une délégation mohélienne pour te le demander“. Il s’avère que ce secrétaire général qui a essayé de convaincre cette mère de retirer sa plainte moyennant une somme d’argent est membre de la commission nationale de lutte et de prévention de la corruption (Cnplc).

Interrogé sur ces accusations, Me Saïd Larifou a déclaré qu’il s’agit d’une une “accusation extrêmement grave. Ma cliente s’est exprimée spontanément sur ce sujet. Moi je ne sais pas de qui il s’agit. Mas si cette personne est responsable d’un acte de corruption, je pense qu’il doit assumer ses responsabilités. Je ne suis pas la pour le juger. Mais si elle a commis cet acte grave, elle doit tirer les conséquences de son comportement peu importe les responsabilités qui sont les siennes aujourd’hui“.

Interrogé, Bacar Nomane affirme qu’il n’y était “pour rien. Je ne suis pas intervenu. Ils m’ont demandé de mener une médiation, je ne l’ai pas faite. Je suis pour rien et si cette diffamation continue, je porterai plainte“.

Mariata Moussa : alwatwan

COMMENTAIRES

Nom

A la Une,308,Abdillah Saandi Kemba,92,Abdou Ada Musbahou,90,Abdou Elwahab Msa Bacar,64,Abdoul Anziz Said Attoumane,15,Abdoulatuf Bacar,113,Abdourahamane Cheikh Ali,104,Aboubacar Ben SAID SALIM,43,Actualité Sportive,2135,Adinani Toahert Ahamada,42,Afrique,1631,Ahmadou Mze,87,Akram Said Mohamed,67,Ali Mmadi,204,Ali Moindjié,80,Anli Yachourtu,120,Assaf Mohamed Sahali,32,Ben Ali Combo,415,Biographie,1,Chacha Mohamed,47,COMMUNIQUE (APO),57,Comores - diaspora,1227,Comores Développement,88,ComoresDroit,425,COMORESplus,53,Comoropreneuriat,18,Cookies,1,Culture et Société,8810,Daoud Halifa,231,Darchari MIKIDACHE,197,Dhoul-karnayne Abdouroihamane,12,Dhoulkarnaine Youssouf,176,Dini NASSUR,149,Djounaid Djoubeir,85,Economie et Finance,1651,Élections 2016,370,Élections 2019,158,Elections 2020,33,Est africain - Océan Indien,3309,EVENEMENTS,52,Farid Mnebhi,341,France,1623,Hadji Anouar,23,Hamadi Abdou,449,High Tech,830,Ibrahim Abdou Said,9,Idriss Mohamed Chanfi,476,IMAM Abdillah,18,Infos légales,1,Irchad Abdallah,25,Journal Officiel,292,Kamal Abdallah,150,Lettre de Motivation,158,M. Soidrouddyne Hassane,108,Mayotte,2649,MBAE Ahmed Chabdine,11,Mohamed Abdou Hassani,460,Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY,104,Mohamed Inoussa,34,Mohamed Soighir,28,Monde,1631,Moudjahidi Abdoulbastoi,32,Nakib Ali Mhoumadi,16,Nakidine Hassane,501,Nassuf Ahmed Abdou,24,Nassurdine Ali Mhoumadi,67,Offres d'emploi,209,Omar Ibn Abdillah,16,Pages,8,Paul-Charles DELAPEYRE,29,People,423,PERSONNALITÉS COMORIENNES,140,PHILIPPE DIVAY,82,Politique Nationale,6053,Publication Article,1,Rafik Adili,49,SAID HALIFA,22,Said HILALI,101,Said Yassine S.A,173,Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed,48,Salwa Mag,132,Santé et bien-être,818,SOILIHI Ahamada Mlatamou,53,Toufé Maecha,448,Toyb Ahmed,239,Transport Aérien,1192,Tribune libre,4782,TV DIRECT,3,Youssouf Ben,68,
ltr
item
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores: Agression sexuelle sur mineur de 8 ans : “Les crimes devraient être jugés comme tels”
Agression sexuelle sur mineur de 8 ans : “Les crimes devraient être jugés comme tels”
http://www.alwatwan.net/images/photosactu/mini2_mini_Larifou.JPG
HabarizaComores.com | Toute l'actualité des Comores
https://www.habarizacomores.com/2011/09/agression-sexuelle-sur-mineur-de-8-ans.html
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/
https://www.habarizacomores.com/2011/09/agression-sexuelle-sur-mineur-de-8-ans.html
true
8268768984551920237
UTF-8
Chargé tous les articles Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES ARTICLES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS CATÉGORIE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES ARTICLES Aucun article trouvé avec votre recherche Retour à l'Accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc juste maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Follow CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Cliquez sur le lien sur votre réseau social Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Table des matières