[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
J'exhorte AZALI ASSOUMANI à prendre son courage à deux mains pour faire le vrai Djihad: celui de son moi. Oui, tout change, tout doit évoluer.

De retour de la Terre sainte, j'aurai aimé une annonce de paix, de retrait des terribles décisions unilatérales qui coupent votre cordon ombililical avec le peuple. Je suis persuadé qu'en regardant sur le rétroviseur de l'histoire, tu réaliseras la grande perte, ton entière responsabilité et culpabilité. Je mesure la lourdeur de revenir en arrière et les nombreux déçus qui t'entourent par intérêt et calcul individuel.

Je ne dis pas que tu n'as pas tes propres défauts à travers ton passé émaillé de désordres. J'ai creusé sur ton passé, j'ai revu au moins cinq fois une vidéo lors d'un entretien que tu as accordé à une télévision africaine. Tu as été d'une clarté républicaine contre toute tentative de se maintenir au pouvoir par la manipulation des institutions. Je ne voudrais pas que ce très recent passé te rattrappe. Tu fais parti des jeunes Chefs d'Etat qui devraient comprendre la limite face à la détermination d'un peuple.

Si tu ne dédies pas ta vie à Dieu, je te rappelle que tu es humain; tu as une vie de famille. Dieu t'a permis de gravir les échelons de la hierarchie humaine. Si partir pour le "Oumra" n'est que simple promenade ou ostentation, fais une prière de consultation et évite de te mentir à toi même.

Si j'étais toi, je demanderai pardon à mon peuple; j'aurai expliqué mes intentions incomprises et je prendrai Dieu et l'histoire témoins. Je terminerais mon mandat ou je remettrais mon tablier en veillant à ne laisser derrière moi aucun désordre.

Pour votre rappel, ALI SOILIH, un Ex Président originaire de Hambou également vénéré par certains aujourdhui qui regrettent et qui pleurent sa disparition prématurée; malgré les suposées bonnes intentions qu'on lui reconnait, ALI était un terrible dictateur qui humiliait les "béparé", persécutait, les notables du grand mariage et les marabouts, massacrait les opposants, Iconi, Mbéni...

Sur ce point, tu es sur la même trajectoire contre les opposants, les "Kabayla" des grandes villes, SAMBI, de Hamoumbou, Barwane de Badjanani, les "Charifs de Ntsoudjini, que sais je encore.
Tu risques de finir comme lui si tu ne tires pas la leçon et plus grave encore, le peuple crachera après toi car lui au moins a su laisser des vestiges qui ont coûté très cher à la nation après sa dispartion: des bâtiments construits par des travaux forcés qui servent aujourdhui, pour ceux qui sont encore débout à des établissements scolaires, pour la plupart entièrement refaits.
Tant pis si tu décides d'agir comme veut ton entourage!

BEN ALI
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.