[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Dans une interview accordée à Mayotte 1ere, le ministre des Affaires étrangères, Souef Mohamed El-Amine a déclare que la vie en Union des Comores est meilleure qu'à Mayotte.

Cette déclaration n'est pas sans raison. Et les chiffres sont parlants. Mayotte cumule les problèmes socio- économiques.

Le pouvoir d'achat de Mahorais est extrêmement faible, l'inflation étant galopante. Les prix de l’alimentation augmentent encore de 2,5 % en 2017 prolongeant ainsi les hausses des deux années précédentes (+ 1,1 % en 2016 et + 0,4 % en 2015). Cette hausse des prix de l'alimentation est beaucoup plus forte à Mayotte qu'en France en 2017 (+ 1,0 %). 
Alors qu’un panier de biens a crû de 11,77 % entre décembre 2006 et janvier 2018 en France, il a augmenté de 18,8 % à Mayotte

Le taux de chômage (selon BIT) étant très élevé, il augmente près de 6 points. On parle de 26% de taux de chomage qui ne comptabilise pas ceux qui ne sont pas inscrits et sont nombreux.

L'insécurité est une des préoccupations majeures des Mahorais. Le mouvement a débuté, le 20 février 2018, après que de violents affrontements entre bandes rivales eurent éclaté au lycée de Kahani, provoquant le droit de retrait des enseignants et des chauffeurs de bus scolaire. La délinquance et la violence ont pris, ces dernières années à Mayotte, des proportions dramatiques. En 2015, 23,5 logements sur 1 000 ont ainsi été cambriolés à Mayotte (7 sur 1 000 en métropole). Les vols avec violence se multiplient et ce phénomène touche le territoire de l'île sans exception.

Selon la Cour des comptes (français), les territoires ultramarins ont enregistré en 2016 « un taux de délinquance et de criminalité de 12,5 faits pour 1.000 habitants, contre 8,3 en métropole.

Le salaires de 2000€ dont le journaliste a parlé concerne une petite élite, souvent recrutés à partir de la France. Et même quand cette minorité a un emploi, ils affichent des revenus salariaux inférieurs à la moyenne de quasiment 25 %. Sur un an, les hommes français gagnent 24 224 euros en moyenne grâce à leur salaire, et les hommes mahorais ne reçoivent, eux, que 19 684 euros.

Mayotte connaît un taux record des personnes moins diplômés. Quand 2,5 % de la population française n’a pas connu de parcours scolaire, c’est le cas de plus du tiers de la population mahoraise (36 %). Les meilleurs médecins qui exercent aujourd'hui à Mayotte ont été en grande partie formés à Moroni.

En somme, la France et les Comores ont intérêt à trouver une solution pérenne en vue de préserver les intérêts de chaque partie car l'insécurité de Mayotte produirait des répercussions négatives sur la sécurité de du reste de trois îles et de la région.
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.