[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Un important groupe de femmes et d'hommes se lèvent, suggèrent une troisième voie. Cette démarche tombe à pic, mais ne constitue pas t-elle un mouvement d'humeur simplement? L'individualisme possessif, court-circuite toute tentative de changement aux Comores. 

Mais cette démarche de troisième voie ne risque pas t-elle de déboucher tôt ou tard sur des nouvelles utopies, sachant les motivations des acteurs politiques Comoriens. Il est indéniable qu'aujourd'hui, toute la classe politique classique subit un revers, par leurs différents échecs successifs, tous régimes confondus, ce phénomène tend à s'amplifier par les détournements mis à nu par les médias du monde. Cette situation, favorise l'émergence d'une nouvelle voie en effet. Les déçus du système, pensent là avoir trouvé une parade.

Cette voie, en phase de balbutiements connaîtra à n'en point douter un succès , car elle tend à réunir des personnes n'ayant pour la plupart aucune expérience de gestion politique, l'absence de doctrine claire de la politique Comorienne alourdira certainement l'initiative, on ne sait pas si les gens sont de droite, du centre ou de gauche , tant la navigation politique est fréquente.

Dans les démocraties éclairées , il est aisément facile d'identifier les opinions, soit par l'action syndicale menée par les uns et les autres et leurs engagements politiques dans les partis. Ce qui facilite le choix et l'identification des femmes et des hommes appelés à concourir à un projet de société. 

En France par exemple, Macron a été le candidat d'une tentative de dépassement du clivage droite-gauche dans le paysage politique français . Mais il opère un dépassement de ce clivage dans la continuité des politiques qui l'ont précédé, droite et gauche confondues. Macron est donc parti des cendres existantes de la droite et de la gauche ,il a su identifier ses hommes de compagnie. 

Aux Comores cela paraît difficile puisqu'il faudra partir de rien pour parvenir à quelque chose de semblable à Macron , ce qui constitue un pari difficile, mais atteignable, à condition d'identifier les personnes les plus aptes à mener un formidable sursaut national oh combien fort souhaitable, si d'ici là l'envie du pouvoir ne passe.

La physionomie actuelle du mouvement de la troisième voie peut laisser penser que bon nombre d'entres eux émanent du parti Juwa, déçus du Sambisme. Cela ne devrait pas constituer un handicap, tout au contraire, chat échaudé craint l'eau froide.

L'effondrement des politiques traditionnelles s'inscrit d'ailleurs dans une logique mondiale, partout naissent des alternances inattendues, nous devrons donc réunir toutes les forces de progrès, j'ose espérer que la troisième voie annoncée faira partie de ces alternances. 

Ce mouvement doit inclure, non seulement une multiplicité de courants politiques mais aussi une pluralité des couches de la société, si l'on veut restituer le paysage émotionnel dans lequel s'inscrivent les batailles politiques du progrès du 21 ème siècle pour mieux préparer l'avenir des futures générations.

Il ne suffit pas simplement de reconstituer l'histoire de tel ou tel parti ou de demander des Comptes, d'une époque à partir des textes accusant les uns et les autres , car les deux sont liés. Je veux dire par là qu'on ne s'engage pas seulement, car on a été convaincu par des arguments théoriques, rationnels, mais aussi parce qu'on participe à une expérience collective qui mobilise un sentiment de fraternité. Ce mécanisme émotionnel est aux antipodes du modèle féodal, individualiste et possessif qui domine notre activité politique. 

En souscrivant justement à l'exigence d'un bilan critique . Ce qui ne signifie pas tomber dans l'excès de langage envers les uns et les autres puisque à des degrés divers chacun est quelque part responsable du désespoir vécu. La tristesse et la colère de la population Comorienne ne doivent pas déboucher sur des règlements de comptes, mais bien sur un constat qui doit aboutir sur un consensus national de salut. Voilà ma vision sur la troisième voie. Par Daoud Halifa
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.