[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
3O Novembre Journée Mondiale du Diabète DISCOURS de la MINISTRE de la Santé

"...Mesdames et Messieurs.

Chaque année, le 14 novembre, la Communauté Internationale célèbre la journée mondiale du diabète. Exceptionnellement ici chez nous, pour des raisons de calendrier, nous la célébrons ce jour 30 novembre. 

Si côté gouvernemental nous nous trouvons à Mitsoudjé, je peux vous dire que notre politique de déconcentration s'articule sur sa célébration dans l'ensemble du territoire national en bonne collaboration avec des intervenants issus des communautés, des associations, des ONG, et des partenaires techniques et financiers pour qui j'adresse d'ailleurs à leur ensemble, tous mes remerciements pour leur dévouement et leur accompagnement. 

Chère assistance.

Cette année, le thème retenu est : « Femmes et diabète ». Si c'est le thème mondialement retenu, mes chers hommes, cela n'exclut en rien que vous n'êtes pas concernés. D'ailleurs les chiffres nationaux vous mettent au-devant des conséquences malheureuses liées aux facteurs de risque. Les résultats d'une étude montrent que la prévalence nationale est plus fréquente chez les hommes avec 5,4% que chez les femmes se situant à 4,3%. 

Donc, il est vrai, le thème mondial est consacré aux femmes ; mais nous le constatons, les hommes vous êtes, ici chez nous, plus menacés que les femmes même si le surpoids, l'obésité, l'inactivité physique et la mauvaise alimentation sont les facteurs de risque rencontrés fréquemment chez les femmes. 

Mesdames et messieurs.

Le thème « Femmes et diabète » doit attirer notre attention sur l'importance d'un accès abordable et équitable pour toutes les femmes atteintes de diabète ou à risque d'en développer, aux médicaments et technologies essentiels, à l'éducation thérapeutique, à la gestion autonome et à l'information dont elles ont besoin pour bien gérer leur condition et renforcer leur capacité pour la prévention de cette pathologie.

Le thème « femme et diabète » est un choix stratégique car les femmes diabétiques sont plus à risque de fausses-couches ou d'avoir un bébé avec des malformations congénitales ou des gros bébés entrainant un accouchement difficile. Il s'agit, entre autres, des malformations cardiaques et rénales. Ce qui n'est pas anodin à rappeler, ces risques augmentent considérablement si le contrôle de la glycémie n'est pas régulier, surtout au moment de la conception et durant le 2ème trimestre de la grossesse.

Ici aux Comores cette maladie constitue un problème de santé publique par son double fardeau épidémiologique et économique.
La charge de morbidité liée au diabète et ses complications sont aggravées par la mauvaise observance du traitement de la part des patients diabétiques et par l'accessibilité aux structures sanitaires et aux médicaments dont ils ont besoin. 

Cette situation est exacerbée par l'insuffisance des actions de communication, d'information et de sensibilisation à l'égard des populations ; des malades et leurs familles.

Honorable Assistance.

Ce n'est pas du tout étonnant de le dire : dans le monde, une personne meurt du diabète toutes les 6 secondes. Et la vision du Président de la République AZALI ATTOUMANI est, à ce titre, très claire : nous ne pouvons tourner ailleurs notre regard. 

La prise de conscience doit être forte. C'est pour cette raison que les professionnels de santé, à tous les niveaux, ont à contribuer à endiguer la progression du diabète. Ils ont cette obligation de mettre l'accent sur l'information, la sensibilisation des populations en matière de prévention, de dépistage et de prise en charge.

Des efforts doivent être maintenus et renforcés pour l'autonomisation des souffrants diabétiques afin de mieux gérer la maladie avec un focus sur l'éducation thérapeutique par tous les moyens sans négliger les nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Il est important de noter que dans cette dynamique de lutte contre le diabète, l'implication de la société civile dans la mise en œuvre des interventions est une clé essentielle pour l'atteinte de nos objectifs.

Pour finir je reviens vers vous chères femmes parce que cette journée vous est consacrée. Ce n'est pas un vain mot en vous disant : fréquenter les services de santé pour le dépistage du diabète ; développer des comportements de vie saine, assurer une alimentation équilibrée et pratiquer l'exercice physique. 

Je sais que vous n'êtes égoïstes : vous demandez aussi aux hommes de faire la même la chose. Vous partagez cette journée avec eux. Je le sais et le sens.

Je vous remercie."

Dr. RASHID MOHAMED MBARAK Fatma. 
Ministre de la Santé
©Ministère
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.