[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Depuis deux semaines, de nombreuses photos et vidéos circulent sur les réseaux sociaux pour dénoncer les exactions, tortures et trafics subis par les migrants en Libye. Si les faits dénoncés sont avérés, les images venant les illustrer sont très souvent anciennes et sorties de leur contexte. La rédaction des Observateurs de France 24 vous aide à y voir plus clair.

Depuis la parution d’une vidéo montrant un marché aux esclaves en Libye par la chaîne américaine CNN le 14 novembre dernier, une vague d’indignation a secoué le monde et les réseaux sociaux. Ces images rares sont venues prouver ce que de nombreux migrants affirmaient depuis plusieurs années.

Les messages d’indignation se sont multipliés, assortis de vidéos choquantes, montrant des hommes noirs torturés. Ces vidéos ont été présentées comme tournées en Libye, dans les prisons clandestines tenues par des trafiquants d’êtres humains. Mais tous les migrants victimes de ce trafic racontent que leurs téléphones portables sont systématiquement confisqués, il est donc exceptionnel que des images de ces camps soient rendues publiques.

Les images étudiées ci-dessous ont été sélectionnées par la rédaction des Observateurs de France 24, sur la base d’observations statistiques de partages et de like, et d’alertes lancées par des internautes.

Des vidéos sorties de leur contexte, tournées en Inde, en Arabie Saoudite ou au Brésil

Les images circulant en masse depuis quelques jours sont d'anciennes vidéos, tournées en Inde, au Brésil et en Arabie Saoudite.

Cette publication Facebook a relayé deux vidéos très dures, montrant deux séances de torture subies par des hommes noirs. L’internaute qui les a relayées ne les a pas commentées, mais de nombreuses personnes nous les ont transmises en indiquant qu’elles venaient de Libye. Sur cette seule page, les vidéos ont été vues en tout 320 000 fois.
Celle de droite montre un homme noir accroché à un poteau à l’aide de cordes, le visage ensanglanté, entouré de plusieurs personnes.

Comment identifier d’où vient cette vidéo ? Premier indice, la langue : les tortionnaires présumés s’adressent à l'homme en urdu et l’accusent de vol. En faisant une recherche par mots-clefs dans la presse indienne, on retrouve des articles faisant état de ce fait divers. La scène se serait déroulée à Delhi, dans le quartier Malviya Nagar (sud) le 24 septembre dernier. La télévision indienne a diffusé d’autres images de ce lynchage, où l’homme est violemment frappé à coups de bâton.

Celle de gauche montre un homme violemment étranglé avec une corde. Le tortionnaire et celui qui filment s’adressent à lui en espagnol, alors que la victime leur répond en anglais. La langue employée discrédite lourdement l’idée qu’elle aurait été tournée en Libye. Lire la suite sur France24
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.