[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
Qu’attend-on de ces Assises dont le train est parti sans fermer ses portes ? Ceux qui l’ont pris sont déjà au travail. Ceux qui ne l’ont pas fait disposent encore de quelque temps pour monter à bord. Nul n’étant contre et surtout n’étant exclu de ce grand rendez-vous des filles et des fils de la nation, je peux supposer que les récalcitrants reviendront rapidement à de meilleurs sentiments et dans les meilleurs délais.

A chacun de nous de faire de son mieux pour une réussite de cet important rendez-vous étant donné que parler de plus de quatre décennies de souveraineté n’est pas chose aisée en un temps record. S’agissant des absents, il faut continuer à croire qu’ils retrouveront très bientôt leurs frères et sœurs avant qu’il ne soit trop tard. 

A ces Assises auxquelles nous souhaitons réussite, chacun de nous est attendu avec ses contributions pour en faire une réussite. Ceux, prompts à vilipender les gens pour avoir eu l’ingénieuse idée d’organiser ce grand rendez-vous et tout aussi prompts aussi à tresser des lauriers à ceux qui jettent le bébé avec l’eau du bain, n’ont encore formulé aucune proposition. 

J’attendais de les voir se manifester dans la plate-forme proposée par Idriss Mohamed mais ils ont brillé par leur silence. Leur attitude sème le doute quant à l’objectif qu’ils ont visé. Mais nous n’allons pas trop nous attarder sur eux, ce serait perdre du temps inutilement.

Soit dit en passant, d’aucuns s’élèvent contre le budget (plus de 380 millions de francs) soumis pour les travaux des Assises. Toutefois, ils n’ont avancé aucune proposition pour réduire ce budget qu’ils jugent trop élevé. On peut leur poser la question de savoir quel devrait être le montant idéal du budget des Assises ? 

Un budget est toujours estimatif. On peut atteindre le montant estimé et le consommer ou ne pas le consommer totalement mais on peut aussi ne pas récolter ce montant estimé. Pour peu que je sache, ces 380 millions qui donnent le tournis à certains, ne sont pas dans un sac, stocké quelque part sous la table du président du CPAN. 

Et si au lieu de 380 millions, on estimait ce budget à 80 millions, serait-ce le bon budget ? Ses pourfendeurs diraient autre chose, ils prêteraient à Azali une volonté de ne pas vouloir faire faire ces Assises. Franchement, dans ce bled, on ne sait pas à quoi s’en tenir.
Ceci dit, revenons à l’objet principal de notre post que nous avons réservé pour la fin et revenons donc à notre question : qu’attend-on de ces Assises ? Beaucoup. 

Dans ce grand raout, les Comoriens doivent exorciser les démons connus plus de quatre décennies durant. De ces Assises, nous entendons enrayer définitivement la haine qui dort en nous, éradiquer à jamais les divisions inutiles, bannir de façon définitive et pérenne ce serpent de mer appelé séparatisme, redéfinir de nouvelles bases qui nous serviraient de nouveau mode de vie et surtout, et surtout nous mettre à bâtir une nation et bien d’autres choses encore.

La réussite ou l’échec de ces Assises tiennent à une et une seule chose : notre capacité à savoir implanter une société comorienne plus juste, plus sûre d’elle, plus avertie où chacun de nous sera considéré et se considérera comme citoyen à part entière où il jouira de sa liberté d’aller et venir, d’entreprendre, de s’implanter sur n’importe quel point du territoire sans être montré du doigt de par ses origines géographiques devenues le plus grand mal que nous connaissons depuis des lustres.

En quelques mots, la réussite ou l’échec de ces Assises tiennent à notre capacité à faire arrêter cette machine infernale qui nous broie lentement, appelée présidence tournante. Que les fils et les filles des Comores puissent concourir à la plus haute fonction de l’Etat sans qu’il soit tenu compte de son lieu de naissance mais de sa capacité à rassembler les Comoriens, à travailler pour son peuple, à le servir et non à se servir. Vivement la fin de la tournante. Par Mohamed Hassani
HabarizaComores.com (Habari Za Comores)| أخبار من جزر القمر
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.