[ads-post]

© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)-
A Mayotte, dans une île où la moitié de la population a moins de 17 ans et où, il y a encore 10 ans, le hip-hop n'existait pas, on compte aujourd'hui plus de 500 Bboys et 14 crews de danseurs. Un essor spectaculaire sur lequel revient la réalisatrice Nadja Harek dans son documentaire Mayotte Hip-Hop (R)évolution diffusé dimanche sur France Ô et désormais visible en replay, pour lequel elle donne la parole aux principaux activistes de ce mouvement sur l'île. 
Dans un reportage que Libération consacrait au sujet en 2016, elle expliquait également comment Mayotte était devenu la capitale du hip-hop dans l'Océan Indien. Avec liberation.fr
© www.habarizacomores.com (Habari Za Comores)
Si vous souhaitez publier un article sur Habarizacomores.com
CLIQUEZ ICI SVP!
HabarizaComores.com est un site d’échanges. Les commentaires doivent être conformes aux règles relatives à la publication de commentaires. En tout cas, on se réserve le droit de supprimer (voire bloquer le compte) tout commentaire qui ne répondrait pas à la charte du site.Merci de votre compréhension !
Charte d'utilisation
Catégorie (s) & Auteur :

Administrateur

{picture#https://lh6.googleusercontent.com/-tt-fPQLpGls/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAA-kU/_QmMDncltFE/s120-c/photo.jpg} Administrateur et gestionnaire du site www.habarizacomores.com. {facebook#https://www.facebook.com/hakim.ahamedzoubeiri} {twitter#https://twitter.com/HabarizaComores} {google#https://plus.google.com/+HakimAHAMEDZOUBEIRI} {pinterest#YOUR_SOCIAL_PROFILE_URL} {youtube#https://www.youtube.com/user/mikah01} {instagram#http://www.linkedin.com/pub/hakim-ahamed-zoubeiri/3b/5b3/a32}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.